Nous sommes le Lun 21 Sep, 2020 11:56
Supprimer les cookies

Etendue des droits d'auteur

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Dim 14 Août, 2005 13:27

Bonjour
Que pensez-vous de l'étendue des droits d'auteur en Europe (pendant la vie de l'auteur + 70 ans en général) ?
Penseriez-vous qu'il faudrait faire une pétition enligne afin de diminuer ceux-ci ?
ComputerHotline

Messages : 879
Géo : Belfort, Territoire de Belfort, France

Dim 14 Août, 2005 14:50

Non, pourquoi ?
korova08

Messages : 1114
Géo : Ardennes (08)

Dim 14 Août, 2005 18:20

ComputerHotline a écrit:Bonjour
Que pensez-vous de l'étendue des droits d'auteur en Europe (pendant la vie de l'auteur + 70 ans en général) ?
Penseriez-vous qu'il faudrait faire une pétition enligne afin de diminuer ceux-ci ?


De toute façon, cette bataille est déjà perdue !
Il fallait se bouger avant le mois de mai ... 2005 !
:-: Auteur Libre::EsteBaN-Hache.net :-:
:-: ecrits.net (LAL, GNU/FDL) :-:
PengouinPdt

Messages : 256

Dim 14 Août, 2005 21:30

PengouinPdt a écrit:
ComputerHotline a écrit:Bonjour
Que pensez-vous de l'étendue des droits d'auteur en Europe (pendant la vie de l'auteur + 70 ans en général) ?
Penseriez-vous qu'il faudrait faire une pétition enligne afin de diminuer ceux-ci ?


De toute façon, cette bataille est déjà perdue !
Il fallait se bouger avant le mois de mai ... 2005 !


Je ne sais pas si c'est "perdu d'avance", mais en tout cas le problème lui-même mérite réflexion. On sait déjà qu'aux États-Unis, le passage de 50 à 70 ans après la mort de l'auteur était grandement motivé par des intérêts privés, et au détriment de l'intérêt économique général.

Florent Latrive dans Du Bon usage de la piraterie, ch.1 a écrit:Cette propriété limitée dans le temps prend acte d'une évidence : il n'est rien de moins naturel que le droit dont dispose un créateur sur son oeuvre. Il s'agit ici de lui accorder un monopole temporaire, garanti par l'État. Ce droit ne peut être qu'un compromis défini par la collectivité. Et comme tout compromis, il est en permanence sujet à controverses. Victor Hugo, encore : « Qui expliquera les motifs pour lesquels, dans tous les pays civilisés, la législation attribue à l'héritier, après la mort de son auteur, un laps de temps variable, pendant lequel l'héritier, absolu maître de l'oeuvre, peut la publier ou ne pas la publier ? Qui expliquera l'écart que les diverses législations ont mis entre la mort de l'auteur et l'entrée en possession du domaine public ? » Pour lui, il s'agit de « détruire cette capricieuse et bizarre invention de législateurs ignorants [18] ».

L'agacement de Victor Hugo est de bon sens : pourquoi cinq ans après la mort de l'auteur, ou dix ans, ou cent ans ?


La suite ici.
mpop

Messages : 777
Géo : Lyon

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit