Nous sommes le Dim 15 Déc, 2019 11:18
Supprimer les cookies

Page 1 sur 31, 2, 3 SuivantLibérer un logiciel pour Enseignants (langage CLARION)

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Mer 16 Août, 2006 21:43

Bonsoir à tous,

Veni, Vidi, Libri a contacté un développeur de logiciels pour enseignants, sa réponse - bien que positive - est teintée d'un léger défi, que je ne saurai pas vous refuser :

Je cite ce développeur :

Je suis tout à fait disposé à mettre le code-source de mes freewares en licence libre, mais je doute qu'il y ait beaucoup de programmeurs français connaissant mon langage de programmation. Il s'agit de Clarion 4, de SoftVelocity (ex-Clarion, ex-Topspeed). S'il en existe toutefois qui sont intéressés par mon code et sont capables de le faire évoluer, faites-moi signe...


Parmi la longue liste des fonctionnalités de l'un de ces logiciels :

-> Base de données : 22 renseignements, dont 6 redéfinissables par l'utilisateur : nom, prénom, date de naissance, régime (externe, dp, externe), classe, groupe, LV1, LV2, options [1/2/3/4], adresse...... et, enfin, un champ mémo (14 lignes de 76 caractères) dans lequel on peut consigner toutes sortes de renseignements qui ne peuvent rentrer dans les rubriques précédentes.
-> Possibilité de consigner des renseignements concernant jusqu'à 9999 élèves (démonstration limitée à 39 élèves) et de créer des classes de 99 élèves (bon courage !!!).
-> nombreux critères de tri ou de sélection : ordre alphabétique général, classe, LV1, LV2, option 1, option 2, date de naissance, code postal, ville, etc. ...
-> gestion de notes : 15 notes par période, 5 périodes possibles dans l'année, noms des notes pouvant comporter 5 caractères, coefficients variables, récapitulatif des moyennes et appréciations sur chacun des élèves et sur l'ensemble de la classe, etc.
-> Possibilité de créer automatiquement la base de données par importation des données de GEP.
-> Possibilité d'éditer et d'expédier des bulletins de notes.

Le(s)quel(s) parmi vous peut assurer à ce développeur qu'il n'est pas le seul à programmer sous Clarion :D ?

Petit axe de réflexion : les données sont exportables sous dBase, pourquoi pas un portage sous un autre langage de programmation (je pense au couple PHP/MySQL) ;) ?

Enfin, vous n'êtes pas développeur, mais plutôt enseignant : exprimez-vous sur votre intérêt pour ce logiciel et proposer votre aide - quelle qu'elle soit à ce logiciel.

Tolosano
Tolosano

Messages : 1940
Géo : Toulouse

Jeu 17 Août, 2006 07:35

bonjour,
Je trouve ce logiciel tout à fait intéressant à première vue, et l'idée de le libérer, pourquoi pas ?
Mais si c'est un freeware, où le trouver et comment le tester ?
merci d'avance
cordialement
Jean-Michel L.
jm.loubere

Messages : 6
Géo : Dax (40)

Jeu 17 Août, 2006 14:21

C'est marrant : "je ne libère pas le soft car vous êtes tous des nuls qui ne connaissez rien à Clarion".

Euh...et s'il libérait son soft, il verrait peut-être que des développeurs Clarion, il y en a à la pelle sur le web, non ?

Faux arguments ou égo surdimensionné ?
Invité

Jeu 17 Août, 2006 17:47

galawa a écrit:Faux arguments ou égo surdimensionné ?

Ou citation tronquée d'une réponse un peu plus conséquente.
Veni, Vidi, Libri - Diffuseurs de Licences Libres
http://venividilibri.org
Maps

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1691
Géo : Québec

Jeu 17 Août, 2006 19:50

Maps a écrit:
galawa a écrit:Faux arguments ou égo surdimensionné ?

Ou citation tronquée d'une réponse un peu plus conséquente.


Effectivement...On peut avoir la source de la citation initiale ???
Invité

Jeu 17 Août, 2006 20:44

En fait, la citation exacte et entière est telle que je l'ai notée, et comme Galawa, je suis rapidement parti sur un à-priori ;)

Nul doute que la manière dont j'ai formulé moi-même le premier post incitait davantage à croire la thèse proposée par Galawa, je présente toutes mes excuses.

Voici le message suivant du développeur qui permettra de mettre les choses au clair :

Je n'avais nullement l'intention de lancer un défi à qui que ce soit ! Je pense tout simplement que Clarion est un langage injustement méconnu en France, alors qu'il est très utilisé aux U.S.A. et dans d'autres pays anglo-saxons (j'ai eu jadis de nombreux contacts avec des programmeurs australiens, neo-zélandais, etc.) et, quoi qu'un peu moins couramment, en Allemagne, Suisse et Scandinavie, où j'ai eu également des contacts. Si quelqu'un peut faire évoluer le code de mes logiciels, j'en serai très heureux, car je suis, je l'avoue, un peu las de passer des jours et des nuits à améliorer, tester, débugger, etc. des programmes shareware et freeware depuis près de 20 ans. J'ai eu 60 ans en janvier dernier, je suis donc en retraite, et j'ai envie désormais de consacrer moins de temps à la programmation, au bénéfice d'autres activités... et de ma compagne, que j'ai un peu trop délaissées durant ces dernières années ;-) !!!


Voilà, nous sommes donc en présence d'un développeur vraiment prêt à faire le choix du libre pour ses applications, mais qui a du mal à croire que beaucoup de personnes développent sous ce langage. Il doit pas avoir tout à fait tort, sur SourceForge, 5 applications sont référencées sous celui-ci, aucune trouvée sur Gna, Gforge, Tigris, Berlios et Savannah.

En ce qui concerne ma proposition de retravailler ces logiciels sous le couple PHP/MySQL, la réponse est la suivante :

C'est sûrement possible, mais ce n'est pas moi qui "m'y collerai" (voir plus haut) ;-) !!!


Donc, l'appel est lancé pour les personnes intéressées, soit pour faire évoluer les applications, soit pour les porter sous un autre langage ;)

jm.loubiere a écrit:Mais si c'est un freeware, où le trouver et comment le tester ?

Cette application-là est la seule présentée actuellement sous Shareware. Je me suis engagé auprès du développeur à ne pas citer ses logiciels ni à donner de liens vers son site Internet sans son accord. En outre, je lui ai donné l'adresse du forum et de ce topic en particulier, c'est à lui de donner le feu vert pour rendre publique cette démarche, pas à moi ;)

Si le développeur opte finalement pour des licences libres pour ses créations, à ce moment, alors je donnerais toutes les infos complémentaires.

En attendant, si vous avez développez sur Clarion, ou si vous avez des idées pour améliorer ou retranscrire le logiciel, surtout n'hésitez pas ;)

Tolosano
Tolosano

Messages : 1940
Géo : Toulouse

Mar 22 Août, 2006 12:07

Bonjour
C'est peut-être un peu tard pour répondre à ces messages. Mais, à tout hasard ...

Quelques infos (en vrac) me concernant :
- Je travaille avec Clarion depuis 1990; plus précisément, j'en suis actuellement à la dernière version c-à-d Clarion 6.3.
- je suis un travailleur indépendant
- Mon métier est de fabriquer des logiciels de gestion (gestion dans un sens très large : quel que soit le domaine)
- je fabrique tout de A à Z : conception et analyse documentée, réalisation et développement, installation, formation, documentations utilisateurs, etc...
- je ne connais pas très bien le monde Open Source. La question que je me pose le plus souvent est : comment font-ils pour vivre si l'aspect financier n'existe pas ?
- je commercialise et installe un logiciel de mon cru : une gestion d'emplois du temps ( ou d'agendas) en réseau : planning des personnes, des classes; planning et réservation des ressources comme les salles ou les matériels, etc...
- etc...

Quelques relatives réponses aux questions que j'ai trouvées dans ces différents messages :
- refondre "le logiciel" vers un autre langage : ceci va prendre quelques mois (je n'ose pas parler d'années pour ne pas choquer) et ne pourra se faire, à mon sens, qu'à temps plein. En effet, si le "logiciel" est attendu par autant de personnes, c'est qu'il répond à pas mal de besoins, et que par conséquent, il est techniquement très élaboré.
- Effectivement, Clarion n'est pas bien connu en France. Pourtant, les applications faites avec ce langage sont solides : j'ai une application (Clarion sous fenêtre DOS dans Windows) qui tourne depuis 1993 et qui gère un stock 600.000 bobines de film; une autre qui tourne (Windows natif) depuis 2000 et qui gère quelques 45.000 dossiers auprès des tribunaux, représentants plus de 400.000 audiences; une autre (Windows natif) qui tourne depuis 2003 qui gére les séjours touristiques en France de quelques 180.000 japonais par an.
- Je devrais normalement être capable d'apporter quelque chose concernant le "logiciel" évoqué dans ces différent messages, si toutefois je pouvais disposer régulièrement de tous les éléments. Ceci se placerait donc dans le cadre d'une "Evolution du logiciel".

Ces différentes informations vous intéressent-elles ? Pour ma part, en tout cas, votre sujet m'intéresse. Maintenant, il faut pouvoir aller un peu plus loin dans les échanges pour envisager la suite.

Posez-moi toutes les questions qui vous viennent à l'esprit : je tâcherai d'y répondre le plus consciencieusement possible.

A bientôt donc !

Lal Andriana
Lal Andriana

Messages : 5

Mar 22 Août, 2006 23:32

Lal Andriana a écrit:Bonjour

Bonsoir et bienvenue sur les fora de Framasoft ;)
Lal Andriana a écrit:C'est peut-être un peu tard pour répondre à ces messages. Mais, à tout hasard ...

Non, pensez-vous, il n'est jamais trop tard pour proposer son aide :)

Lal Andriana a écrit:- je ne connais pas très bien le monde Open Source. La question que je me pose le plus souvent est : comment font-ils pour vivre si l'aspect financier n'existe pas ?

L'aspect financier existe, mais ce n'est pas le même que celui véhiculé par les applications proprietaires.

Certains "gros" projets libres sont soutenus ou developpés par de tres grands groupes, tels IBM, SUN, SAP... Certaines grosses entreprises misent proposent ainsi leurs creations sous licences libres. Derniere en date, Xara vient de porter son logiciel de graphisme sur Linux, sous une licence GPL, vous pourrez voir leurs motivations sur l'interview que leur directeur executif a accordé a Veni, Vidi, Libri.

Chacun a ses motivations, quelles soient ideologiques, ou commerciales. Rappelons que Microsoft developpe egalement quelques applications sous licences libres (licences de leur propre cru), et que leur service de courrier hotmail tourne sur une plateforme BSD ;)

En repondant ainsi, je sais que je ne reponds pas forcement a la question. A ces projets, il faut rajouter les SSLL, societes specialisees dans les logiciels libres. Ici, l'objectif n'est pas le même : il ne s'agit pas de vendre un logiciel, mais de vendre la personnalisation de celui-ci afin qu'il reponde aux besoins exacts de l'utilisateur final. Quoi de plus logique en somme pour un professionnel que de payer pour un service, plutôt que pour un logiciel... Les solutions proprietaires sont des solutions (souvent) tres onereuses et qui engagent l'entreprise sur une longue periode, en effet, les formats etant souvent fermes, impossible de changer de logiciel au bout d'une ou deux annees. En outre, tres souvent, le coût d'une application proprietaire est a multiplier par le nombre de postes informatiques a equiper, ou le nombre d'utilisateurs.
Opter pour un logiciel libre assure ainsi a une entreprise qu'elle pourra maîtriser ses coûts, mais aussi ses prestataires, puisqu'elle peut choisir d'ameliorer le produit ensuite en interne, ou en externe avec de nouveaux prestataires.

Bref, pour un logiciel libre, il s'agit plus du service qui est mis en avant que le produit en lui-même.

Il est a rappeler egalement que certains logiciels sont proposes sous deux licences : libre, a fort copyleft, d'un côte, et proprietaire, payant de l'autre (licence proprietaire classique), c'est le cas de mysql.

Je vous invite a lire les precedents sujets sur ces points-la sur framasoft :
et la profession de developpeur dans tout ca
libre et salaire

Lal Andriana a écrit:Quelques relatives réponses aux questions que j'ai trouvées dans ces différents messages : - refondre "le logiciel" vers un autre langage : ceci va prendre quelques mois (je n'ose pas parler d'années pour ne pas choquer) et ne pourra se faire, à mon sens, qu'à temps plein. En effet, si le "logiciel" est attendu par autant de personnes, c'est qu'il répond à pas mal de besoins, et que par conséquent, il est techniquement très élaboré.

Une chose est sûre, c'est qu'il est rôdé ;)
Ensuite, je ne suis pas entré dans le code, et ne connais pas du tout le nombre de ligne de code. Cela dit, je vous rejoins sur ce point : réécrire le logiciel peut prendre un temps certain. Et bien entendu, seul, le travail peut demander des efforts considerables, et nous friserons je pense les mois de labeurs.

Lal Andriana a écrit:- Je devrais normalement être capable d'apporter quelque chose concernant le "logiciel" évoqué dans ces différent messages, si toutefois je pouvais disposer régulièrement de tous les éléments. Ceci se placerait donc dans le cadre d'une "Evolution du logiciel".

Ce serait effectivement une tres bonne nouvelle pour ce projet :)

Lal Andriana a écrit:Ces différentes informations vous intéressent-elles ? Pour ma part, en tout cas, votre sujet m'intéresse. Maintenant, il faut pouvoir aller un peu plus loin dans les échanges pour envisager la suite.


En ce qui me concerne, votre idee me plaît beaucoup, maintenant, il s'agit surtout au createur de donner son feu vert et de vous donner eventuellement les billes. J'ai transmis votre appel au développeur de ce projet.

Lal Andriana a écrit:Posez-moi toutes les questions qui vous viennent à l'esprit : je tâcherai d'y répondre le plus consciencieusement possible.

Je commence donc : avez-vous bien compris qu'il s'agirait de travailler sur ce projet, sous licence libre et - probablement - de facon entièrement bénévole ?

Dans tous les cas, merci de votre reponse, en attendant de vos nouvelles ainsi que la reponse du principal interesse, a savoir le createur de ces logiciels... car je rappelle qu'il n'y a pas qu'un seul logiciel, bien que celui-ci soit (certainement) le plus étoffé.

Tolosano

PS : desole pour les accents, j'ai quelques soucis de claviers ce soir.
Tolosano

Messages : 1940
Géo : Toulouse

Lun 28 Août, 2006 12:50

Tolosano a écrit:avez-vous bien compris qu'il s'agirait de travailler sur ce projet, sous licence libre et - probablement - de facon entièrement bénévole ?


J’ai effectivement un problème à résoudre sur ce plan.
Description succincte mon contexte professionnel :
- Travailleur indépendant
- Mes rentrées financières sont directement liées aux travaux et prestations que j’effectue.
- Ces rentrées financières sont et ont toujours été, presque par définition, en dent de scie.
- Aucun contrat d’exclusivité ne me lie à mes clients qui restent libres de choisir un autre prestataire pour toute commande de travaux qu’ils souhaitent passer ; et ce sans aucun préavis.
- Toute commande passée devient un « contrat », que parfois je formalise et fait signer au Client.
- Je réalise la plupart des commandes qui me sont passées, au forfait : Etude, suivi d'un Devis, suivi d'une Commande, suivi de la Réalisation

Dans ce contexte donc, comment faire puisque tout temps bénévole que je prendrai sur mon temps « professionnel » aboutira à rogner sur mes rentrées financières, qui présentent déjà des creux non négligeables et des bosses à peine visibles.

Une première possibilité dans le cadre du L.L. (« Logiciel à libérer » )
- ne prétendre à aucun droit d’auteur sur les réalisations ou aménagements que je pourrais apporter au L.L.
- par contre, trouver un système qui puisse compenser un tant soit peu, le temps de ces travaux, temps que je ne consacre donc pas à mon activité professionnelle, autrement je ne pourrai pas tenir bien longtemps.

Si vous avez des suggestions, ou des débuts de réponse, je les étudierai avec plaisir.

De même, si toutes ces informations vous indiquent clairement que mon positionnement n'est pas compatible avec le monde du logiciel libre ou avec ce à quoi vous vous attendez, n'hésitez pas à me le dire.

Par ailleurs, si je comprends bien, l'auteur du L.L. actuel n'est pas encore lui non plus totalement dans le domaine du logiciel libre. Je reste également ouvert à une éventuelle collaboration avec lui.

Personnellement, si nous trouvons ensemble un moyen d'avancer, cette collaboration sera nécessaire, car les questions techniques sont nombreuses, notamment dans l'orientation des modalités de développement adoptées par l'Auteur dans l'environnement même de Clarion. Excusez-moi pour ce jargon un peu technique, mais ces informations peuvent servir dans nos échanges.

A bientôt.
Lal Andriana
Lal Andriana

Messages : 5

Lun 28 Août, 2006 21:29

Je comprends parfaitement votre positionnement, et je ne peux malheureusement rien vous dire de plus pour l'instant, n'ayant aucune nouvelle de l'auteur depuis la semaine dernière.

J'attends avec impatience de pouvoir renouer le contact avec cette personne avant de pouvoir vous en dire plus, et en même temps d'être sûr de bien comprendre ses propres attentes.

Bien entendu, la suite des événements est totalement entre les mains de cette personne. Et éventuellement, plus tard, les vôtres ;)

Tolosano
Tolosano

Messages : 1940
Géo : Toulouse

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit