Nous sommes le Sam 24 Août, 2019 06:25
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 SuivantProfiter du T-shirt sans exploiter ceux qui le fabriquent

Forum archivé du premier tee-shirt Framasoft devenu "collector" puisque plus en vente.

Jeu 07 Juil, 2005 18:31

Bonjour,

J'ai acheté le T-shirt et j'en suis vraiment satisfait. Je serais presque fier de le porter si l'étiquette dissimulée dans le col ne m'avait fait bondir...

J'aurais aimé faire part de ma triste découverte à l'équipe de Framasoft mais puisqu'elle ne semble pas avoir de courriel, je rends public le courriel que j'ai envoyé à comboutique.com (le vendeur) concernant l'affaire Gildan Activewear (le fournisseur) et sa façon de traiter ses salariés du Honduras.

" De : Adrien Blanc
A : corporate@comboutique.com
Date : 06/07/05
Sujet : Un rapport accuse votre fournisseur Gildan Activewear de violer les droits fondamentaux de ses ouvrières et ouvriers

Madame, Monsieur,

Je viens de recevoir un T-shirt que j'avais commandé chez Comboutique.com et je suis très satisfait du service que propose votre site à tous les niveaux : choix du produit, paiement sécurisé, informations sur l'état de la commande, délais et qualité du produit. Par ailleurs je ne peux que me satisfaire du prix que vous proposez (20 € pour ce T-shirt en coton)

Cependant je tiens à vous faire part de ma plus grande préoccupation quand à l'origine de ce T-shirt. En effet, j'ai pu constaté grâce à l'étiquette que votre fournisseur n'est autre que Gildan Activewear, dont le siège social est au Canada mais dont les entreprises de production sont en Amérique centrale. Par exemple, le T-shirt que j'ai reçu a été fabriqué au Honduras, un pays qui connaît une extrême pauvreté et les dérives d'un libéralisme sauvage.

Or en mai 2003, le Réseau de solidarité des maquiladoras et l'Equipe de surveillance indépendante hondurienne ont rendu un rapport concernant les conditions de travail dans les ateliers de l'entreprise. Ce rapport dénonce notamment des journées de travail et un rythme intensif qui mettent en danger la santé et la sécurité des salariés, le non-respect de la loi hondurienne sur les obligations maternelles des salariées et l'obligation pour les salariées de se soumettre à des tests de grossesse déguisés.

Etant donné que Gildan conteste les affirmations de ce rapport, le Fonds de solidarité du FTQ, un important actionnaire de Gildan, a mené sa propre enquête dans l'un de ces ateliers, El Progreso (Honduras), et a confirmé les cas de licenciements ayant pour but d'empêcher les salariés de se syndiquer. D'autres enquêtes de la part d'associations de défense des travailleurs sont en cours et le FTQ menace de vendre les actions qu'elle détient dans l'entreprise Gildan.

Dans un contexte d'économie mondialisée, nous ne pouvons pas, en tant que consommateurs ou fournisseurs de services, rester indifférents aux conditions dans lesquelles sont produits les biens que nous nous procurons dans les pays pauvres ou en développement. C'est pourquoi je vous exhorte à :
- suivre avec attention les enquêtes concernant votre fournisseur Gildan Activewear et, le cas échéant, prendre des mesures en vue de faire pression sur l'entreprise pour qu'elle respecte les droits de ses salariés
- vous tenir informé des pratiques de travail de vos fournisseurs et de leurs respect des conventions internationales relatives aux droits humains
- faire preuve d'une plus grande transparence en publiant sur votre site une liste de vos fournisseurs, en faisant mention du pays où se situe le siège social ainsi que des pays où se situent les ateliers de production, et en informant vos clients sur les conventions auxquelles vos fournisseurs se sont engagés à obéir ou encore sur les syndicats qu'ils accueillent parmi leur main-d'oeuvre
- explorer les filières alternatives aux chaînes de grande distribution à bas prix, trop souvent coupables d'exploitation de leurs salariés, notamment la filière du commerce équitable.

En espérant que mes recommandations trouveront une réponse favorable, veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Adrien Blanc "

La réponse de Comboutique.com semble plutôt encourageante :

" De : Vincent Mady
A : Adrien Blanc
Date : 07/07/05
Sujet : Re: Un rapport accuse votre fournisseur Gildan Activewear de violer les droits fondamentaux de ses ouvrières et ouvriers

Bonjour,

et merci pour ces informations. Nous allons faire le nécessaire auprès de notre grossiste pour avoir des informations à ce sujet.

Bien cordialement,

Vincent MADY
Comboutique.com "

Pour les internautes que cela intéresserait, sachez que je tire mes informations de sites internet d'ONG anglo-saxonnes militant pour la défense des droits des travailleurs et contre les ateliers de misère (ou sweatshops) telles Maquila Solidarity (www.maquilasolidarity.org) ou Co-op America (www.coopamerica.org)

Alors que faut-il faire ? Notre réaction la plus instinctive serait de boycotter le T-shirt incriminé. Mais cela serait beaucoup plus préjudiciable à Framasoft et à Comboutique.com qu'à Gildan Activewear, pour qui la baisse des ventes serait ridicule. Sachez d'ailleurs que si nous nous mettions à boycotter toutes les multinationales qui ne respectent pas les droits humains, nous vivrions nus, du fruit de la cueillette et de la chasse.

Par conséquent, de même que j'en ai fait la demande à Comboutique.com, je pense qu'il serait plus judicieux pour Framasoft, et ses supporters que nous sommes, de suivre de près cette affaire et de faire pression sur les acteurs concernés pour que les enquêtes en cours aboutissent rapidement.

Comment s'habiller Framasoft sans contribuer à l'exploitation des ouvriers d'Amérique Centrale ? Le débat est ouvert...
Adrien Blanc

Messages : 4

Jeu 07 Juil, 2005 19:07

Bonjour Adrien, et bienvenue sur nos forums.

tout d'abord, l'équipe de Framasoft n'a pas de mail mais chaque animateur ou administrateur en a un :-)

Ensuite depuis Juillet 2003 j'ai planché sur les tee-shirts sans toutefois finir par apprendre ce que tu nous révèles sur Gildan, c'est dire que très peu d'acteurs du textile, que ce soit les éditeurs de tee-shirts imprimés, comme Comboutique, ou les grossistes en tee-shirts ne sont au courant de telles affaires. Mais il est vrai que nous ne sommes nullement à l'abri de telles situations.

Nous suivrons l'affaire de près avec Vincent Mady (de Comboutique).
Thierry
tbernard

Messages : 4920
Géo : Aix en Provence

Ven 08 Juil, 2005 02:22

Il ne faut PAS être satisfait du prix !!!

c'est justement pour vendre toujours moin cher le textile que nous en sommes la en france !

On ne peut pas avoir un produit de qualité à des prix mini.

pouquoi n'existe t'il pas pour le textile l'equivalent du commerce équittable pour le café ?
Marnic

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1724
Géo : Prémian (34 hérault)

Ven 08 Juil, 2005 07:29

restouble a écrit:pouquoi n'existe t'il pas pour le textile l'equivalent du commerce équittable pour le café ?


Peut-être parce-que le café tu ne peux pas en produire n'importe où, mais le textile oui... :D

Yostral
yostral

Avatar de l’utilisateur
Messages : 5404
Géo : Là-haut dans la montagne...

Ven 08 Juil, 2005 09:52

J'en avais déjà parlé sur Framasoft.
http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?p=25219

"Vu sur : http://www.madeindignity.be/public/vitr ... es/003.htm

A utiliser pour les écoles, les clubs de sport, les associations …

Les T-shirts "Made in Dignity" personnalisés* : des T-shirts écrus <http://www.madeindignity.be/public/vitrine/tshirt.htm> et bleu marine à faire imprimer avec vos logos et slogans.
Possibilité d'impression jusqu'à 10 couleurs. Offre sur simple demande au service vente.

http://www.madeindignity.be/public/vitr ... shirts.pdf"

JCB
jcb

Messages : 21
Géo : Digne les Bains

Ven 08 Juil, 2005 14:24

restouble a écrit:pouquoi n'existe t'il pas pour le textile l'equivalent du commerce équittable pour le café ?


Pour le textile en général il n'y a rien mais pour le coton, il y a un début de commencement chez Max havelaar
lesoutier

Messages : 111

Ven 08 Juil, 2005 16:36

Bonjour,

adrien blanc a écrit:Comment s'habiller Framasoft sans contribuer à l'exploitation des ouvriers d'Amérique Centrale ? Le débat est ouvert...

Un des problèmes nouveaux que nous avons à gérer : vivant dans une société de l'information, nous agissons le plus souvent en connaissance de cause mais comment répondre, réagir quand on sait ? Pas facile !

Je viens de recevoir un coup de fil dans mon asso d'une personne en train de craquer. Il est extrêmement difficile de trouver les mots justes. Et je sors lessivé d'un tel appel.

Oui il est possible que le t-shirt que j'ai acheté participe de l'exploitation de travailleurs tout comme il est possible que bien des choses que j'achète et qui me permettent de vivre ou de survivre ne correspondent pas à mon éthique, à ce que je voudrais que la société soit.

Le problème c'est que ce genre d'informations, de savoirs nous mettent au pied du mur. Que ce soit sur la société en générale ou les réactions humaines en particulier, nous devons nous battre avec cette réalité qui traverse le monde réel qu'on le veuille ou non.

Je me passerai bien de ces probèmes et préférerai être aux rmll aujourd'hui mais c'est ainsi. C'est notre monde, le vrai pas celui qu'on nous vend ou qu'on voudrait (un autre monde, altermonde).

L'espoir n'est pas dans ce que l'on doit savoir (ça c'est le travail de base). L'espoir c'est de partir de ce monde réel et de mettre en place pour les autres (dans plusieurs générations par exemple) les bases d'une coopération différente.

En somme le t-shirt contient ces deux perspetives : notre monde tel qu'il est, sans fards ni paillettes donc beaucoup plus sombre qu'on ne le croit et celui que des communautés tentent de mettre en place comme celles du libre.

Alors que faut-il faire ? Notre réaction la plus instinctive serait de boycotter le T-shirt incriminé. Mais cela serait beaucoup plus préjudiciable à Framasoft et à Comboutique.com qu'à Gildan Activewear, pour qui la baisse des ventes serait ridicule.


Une des contradictiosn qui me fascine le plus.

Sachez d'ailleurs que si nous nous mettions à boycotter toutes les multinationales qui ne respectent pas les droits humains, nous vivrions nus, du fruit de la cueillette et de la chasse.


Autre contradiction fascinante. Mais qui doit nous aider à dépasser le stade de l'information. Je sais comment on exploite. Je sais comment est le nucléaire et ses déchets. Je sais. Je sais. Je sais.

Il faudra, de toute façon, quitter ce stade de l'information pour mettre en place quelques chose. Sinon ne pas en finir de savoir ne sert à rien si nous n'agissons pas. Autant ne pas savoir.
1 : funsun --> 2 : f1s1 --> 3 : (fs)1 --> 4 : ?
fun sun

Messages : 297
Géo : périgueux

Ven 08 Juil, 2005 17:15

Il faudra, de toute façon, quitter ce stade de l'information pour mettre en place quelques chose. Sinon ne pas en finir de savoir ne sert à rien si nous n'agissons pas. Autant ne pas savoir.


Pour ne pas réitérer les erreurs, il est bon de savoir. Nous opterons prochainement (pour nos futurs teeèshirts) pour d'autres marques de teee-shirts et avons signalé notre changement à Comboutique, rien ne dit pour le moment que le nouveau fabricant choisit n'oeuvre (ou n'oeuvrera) pas comme Gildan, mais nous ne pouivions pas rester insensibles au arguments d'adrien.

Le monde n'est pas tout rose mais si on peut ne pas contribuer à ce que les techniques viles prolifèrent, ce sera une bonne chose.
Thierry
tbernard

Messages : 4920
Géo : Aix en Provence

Sam 09 Juil, 2005 15:43

Bonjour,

Tout d'abord je voudrais dire combien je suis déçu que Framasoft ait décidé de changer de fournisseur de services. Dans cette affaire d'exploitation des travailleurs, Comboutique.com n'est pas plus coupable que nous.
Le boycott (ou le fait de quitter le fournisseur pour un autre, dont on connaît encore moins les pratiques, cela revient au même) est une solution de facilité, pour calmer notre sentiment de culpabilité de consommateurs occidentaux. En cela il est contraire aux objectifs de responsabilisation de l'utilisateur-consommateur et de respect du travail de chacun (du fabricant mais aussi du ou des distributeurs), qui sont les objectifs du Libre.
Présenter mes excuses à Comboutique.com reviendrait à regretter d'avoir délivré l'information, et je ne peux m'y résoudre. Cependant je suis désolé qu'ils aient été pénalisés pour les agissements de Gildan Activewear et pour une responsabilité qui est collective.

Il aurait été plus judicieux, puisque Framasoft a une large audience et de nombreux supporters, que les dirigeants du site mettent en place une campagne d'information et de suivi des enquêtes concernant Gildan Activewear. Pour répondre à Fun sun qui m'accuse d'informer sans proposer d'action concrète, je trouve que c'est déjà un bon moyen de pression. Framasoft aurait pu aller plus loin, en incitant ses visiteurs à signer une pétition, à écrire des lettres pour exiger que Gildan Activewear coopère avec les enquêteurs, avec autant de force que lorsqu'elle défendait les logiciels libres contre les brevets, il y a à peine quelques jours.
Tous ces moyens d'action auraient eu pour but de faire pression sur ceux qui ont le pouvoir de faire plier Gildan : ses clients, c'est à dire ceux qui revendent les T-shirts en Europe tel Comboutique.com. Grâce à eux, nous aurions eu le poids nécessaire pour menacer Gildan de boycott et être pris au sérieux. Nous aurions pu l'obliger à la transparence et au respect des droits fondamentaux de ses travailleurs, sous peine de voir les revendeurs se tourner vers des fournisseurs sûrs voire même vers le commerce équitable.

Ce genre de pressions porte ses fruits : regardez avec quelle force le Parlement européen a rejeté la brèvetabilité des logiciels. Et en tant que militant d'Amnesty International, je peux vous le dire d'expérience : l'essentiel de mon temps d'activisme, je le passe à écrire des lettres, à signer des pétitions et à en faire signer, comme des milliers de militants à travers le monde. Or même si les francs succès sont rares, nos actions permettent souvent d'obtenir une amélioration de la façon dont sont traités nos "protégés" ou de glaner des informations capitales. C'est peu mais c'est déjà beaucoup.
Au lieu de cela, les responsables de Framasoft ont décidé d'éluder le problème, de choisir les solutions qui existent déjà tel le commerce équitable, laissant les clients de Gildan Activewear continuer à commercer avec leur fournisseur dans une ignorance tranquille. Au "il vaut mieux ne pas savoir" de ceux qui n'ont rien à proposer, ils répondent le "il vaut mieux qu'ils ne sachent pas" de ceux qui ont trop peur de s'impliquer.

Il me semblait que Framasoft défendait la liberté des utilisateurs contre le verrouillage et l'opacité des produits et des services qu'on leur propose. Drôle de liberté que celle qui laisse les autres aveugles dès qu'elle y voit trop bien...

Cordialement,

Adrien Blanc.
Adrien Blanc

Messages : 4

Sam 09 Juil, 2005 16:02

Bonjour,

je tiens à préciser que la décision de changer de fournisseur de services au niveau des tee-shirts fut prise bien avant ton message, Adrien, pour d'autres raisons que celle des mauvais agissements de Gildan. Loin de nous l'idée de condamner Comboutique pour ces raisons et de les boycotter.
Thierry
tbernard

Messages : 4920
Géo : Aix en Provence

Forum verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit