Nous sommes le Sam 25 Sep, 2021 02:29
Supprimer les cookies

Page 1 sur 31, 2, 3 SuivantComprendre son ennemi ... : une vision de l'économie à venir

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Ven 06 Jan, 2006 21:30

Petite réflexion sur l'économie de demain (matin) et la vision des industriels :
l'objectif des industriels de la musique serait de vendre des flux musicaux comme on vend des flux vocaux dans la téléphonie mobile : tu écoutes, tu payes.
Ce siècle étant celui de l'information + services associés, l'économie bascule lentement vers un contrôle de tous les flux d'informations.

C'est quoi un iPod ? Un téléphone portable passif dédié au flux musique.
Un iPod c'est le tél. portable passif d'Apple, tu achètes l'iPod, tu achètes un temps d'audition musicale. Ce qui fait la valeur de ton iPod ce n'est pas
l'objet, mais les services auxquelles il te permets d'accéder, exactement comme pour les tél. portable à 1 euro.
L'iPod de demain ne vaudra que 1 euro associé à un abonnement à une société de distribution de service 'musique'.
Voilà ce que les majors essayent de mettre en place : la copie conforme de ce qui se fait en tél. mobile appliqué à la musique, et à la télé, etc... :

il ne sera plus question au citoyen lambda de se créer son propre temps de plaisir (par la copie, la duplication, l'enregistrement de son émission préféré), mais ce temps de plaisir sera dans tous les cas associé à un abonnement, un service payant, etc..
Le temps du plaisir du tél. portable est payable à 100%, celui de la musique non.

Dans cette optique on peut dire que les stars dans sont de trop :
c'est le renouvellement qui fait le business. Star oui, mais pas trop longtemps.D'où l'intérêt pour eux d'avoir le maximum de 'stars' comme c'est le cas aujourd'hui.

Je pense que c'est un peu plus complexe encore, mais le principe serait celui-ci :
le temps du plaisir se payera dans tous les cas de figures.
Finalement, le CD et tous supports physiques deviennent pour eux un objet à bannir : donc ils se foutent pas mal que tu n'achètes plus de CD, et à mon sens
leur politique actuelle vise à la disparition du CD (ou le laisser à un tarif prohibitif comme c'est le cas actuellement) ... le tél. portable 5G, à quel débit ?

Quel intérêt (à leurs yeux) de stocker ce que tu peux avoir en claquant des doigts ?
Alors pour ceux qui résisteraient à cette conjoncture, on créé le DRM. Le DRM c'est le baton du changement de siècle et d'économie, c'est une bombe atomique
sur l'ancienne économie pour laisser place à la nouvelle.
DRM V3 sera inscrit dans la matière, c'est l'équivalent des puces RFID à l'échelle nano, et on en est tout prêt.

A mon sens, le CD/DVD, ils s'en tapent, et souhaitent plutôt leur disparition ou les laisser à des tarif "luxes" + contrainte, non interopérable, etc..

Pour ceux qui resisteraient, alors il y aurait le DRM qui mettrait à terme au rancard tous les lecteurs actuels (et même le lecteur à 5000 Euros !).

Je pense que dans cette histoire il faut raccrocher la vision économique de demain de nos technocrates major-doom à ce qui s'en rapproche le plus :
le tél. portable.
Comparrons ces deux technologies du plaisir et de l'échange d'information
(le tél. est devenu objet de plaisir et est vendu comme tel) :
Le tél. portable :
Durée de vie : aller, 4 ans (lié aux batteries qu'on trouve plus au bout de 2 ans)
Durée de vie technique : 2/3 ans (3G, 4G, 5G, ...)
Coût de l'appareil à l'achat : néant.
Coût du service : énorme, faramineux dans le cas du SMS
Maitrise des coûts du service : 100% du temps facturé.
Qques portable de luxe, mais sans plus.

Passons au CD :
durée de vie d'une platine CD HIFI : de 3 à 12 ans (voir +)
Durée de vie technique : 25 ans (voir plus, ma première platine de 198x est trjs compatible avec les CD actuels)
Coût à l'achat : de 100 à 10 000 Euros
Coût du service : faible (un CD à 20 Euros tu peux l'écouter 10000000.. de fois)
Maitrise des coûts du service : 0% du temps d'écoute facturé

Donc l'objectif est de réduire la durée de vie des lecteurs musicaux, leur durée de vie technique,
de faire des prix attractifs style iPod à 1 euro, d'avoir un coût de service élévé et une matrise du temps facturé maximal.
Voilà le pb. du CD actuel : impossible à caser dans cette vision.
C'est ça la logique des Majors, ils voient à une ou deux générations en avant, et ils ont les moyens de se payer qques scientifiques et l'information qui va avec.

Une simple idée, à creuser,
bonne soiré,
v/

(edition dans l espoir de rendre l article plus lisible)
Dernière édition par vslash le Sam 07 Jan, 2006 00:09, édité 1 fois au total.
vslash

Messages : 110

Ven 06 Jan, 2006 21:48

argh.. y m'ennerve quand y sort des texte pareil.. j'ai envie de me tirer une balle... le pire c'est qu'il a raison...

:cry:
http://www.loolidays.com
joshua

Messages : 3198
Géo : Nice

Ven 06 Jan, 2006 22:56

Tout simplement bravo! :idea:
Christian77320

Messages : 550
Géo : Seine et Marne

Ven 06 Jan, 2006 23:05

Moi je peux pas lire ce que dit vslash. Vslash pourrais-tu mettre des interlignes toutes les 4 à 6 lignes environ, s'il te plaît ? :)
LinuxVillage - http://linuxvillage.org
Site d'entraide d'utilisateurs GNU/Linux
Mélodie

Messages : 4555
Géo : France

Ven 06 Jan, 2006 23:13

c'est trop sérré et dur pour les yeux?

ou il manque de la place entre les lignes pour les corrections en rouge?

:wink:
http://www.loolidays.com
joshua

Messages : 3198
Géo : Nice

Sam 07 Jan, 2006 00:39

Bonne idée très bien creusée.

Le titre me rappelle un sketch de Fernand Raynaud : un gradé de l'armée qui expose à ses subordonnés les raisons et les détails de son plan de guerre innévitable contre les... civils.
Jean_R

Messages : 343
Géo : Toulouse

Sam 07 Jan, 2006 10:33

J'peux modérer ta vision pessimiste ??? :wink:
Ca pourrait être ça en effet, mais j'espère et je compte sincérement sur un contre-pouvoir : l'utilisateur... Toute technique est ou maléfique sur le papier, mais aprés cela n'est pas dit que cela marche. Regardes le WAP. C'était parait-il révolutionnaire et annonçait selon les opérateurs la mort de l'internet classique. C'est devenu un gros plantage technologique qui n'a jamais accroché. Je constate au fil des études que les gens restent accrochés à l'objet. Posez-vous simplement la question. Dans tout ce que vous possédez comme musique, qu'écoutez-vous le plus ? Celle que vous avez acheté en vinyl, cd ou autre avec tout le travail artistique autour de l'objet ? Ou celle téléchargée (hors musique en libre diffusion bien sûr) ? Chaque fois que je me pose cette question, je me rends compte que ce sont les CDs que j'écoute le plus ou leur version MP3, mais il y a toujours un objet derrière.
Vu le débat actuel et l'opposition des majors et des "ténors" de la musique Franco (comme le dictateur...)-française, je ne pense pas qu'il se lancerait dans une telle offre qui reviendrait à les enfoncer dans un vaste fourre-tout.
kaneda_aka_tetsuoka

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1749
Géo : Lille

Sam 07 Jan, 2006 11:09

Cela correspond plus ou moins a la these proposee par Jeremy Rifkins
dans "l'age de l'acces",
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2707146080/qid=1136626985/sr=8-1/ref=sr_8_xs_ap_i1_xgl/402-2462226-6453767
ou il explique que le capitalisme est passe de l'age de la production de masse a l'age du controle de la production (bien
plus rentable). On n'achete plus un produit, on achete le droit de l'utiliser, avec des licences
de plus en plus restrictives (voire delirantes comme celle de Sony BMG).
Et cela depasse le seul cadre des loisirs, a preuve l'extension sans precedent
du domaine de la brevetabilite (genes, ADN, methodes commerciales, algorithmes ...), qui permet a certains de reclamer
de droits sur des usages auxquels ils n'auraient meme pas pense.
L'ironie, c'est que tout cela se developpe au nom du liberalisme, qui
1) sur le plan politique, fait historiquement de la propriete la base absolue du droit, et la pose comme garantie de la liberte ;
2) sur le plan economique, fait de la division du travail le meilleur moyen d'aboutir a l'efficacite economique,
et donc rend les individus dependants les uns des autres.
Dans ce contexte liberal, on est donc sense etre libre essentiellement grace a une propriete que l'on nous denie
de plus en plus au nom de l'efficacite economique ! Certains appeleraient ca une contradiction interne...
akabob

Messages : 63

Sam 07 Jan, 2006 13:01

Jes suis assez d'accord avec la vision de vslash (et c'est pourqouoi je n'ai pas de téléphone portable, pas seulement à cause des ondes hertzienens dans la caboche). Les industriels du contenu au sens large cherchent en effet à contrôler la diffusion par tous les moyens pour arriver à nous faire payer à l'acte.

L'internet actuel aves ses accés haut débit payés au forfait (sans même parler du P2P) est en contradiction avec cette vision: les utilisateurs peuvent contrôler eux-même la diffusion et ne s'acquittent que d'une relativemetn faible redevance qui de plus ne rétribue pas les "opérateurs" de contenus.On doit tempérer un peu cette remarque par le fait que les FAI cherchent également de plus en plus à être diffuseurs de contenus payants (musique en ligne, VOD, TV numérique}, car le transport pur (la connectivité IP) va générer de moins en moins de marges du fait de la concurrence et de l'augmentation des débits, alors que ces débits permettent d'offir des services à valeur ajoutée (la TV par exemple).
Patrick
Sub

Messages : 255
Géo : Ile de France

Sam 07 Jan, 2006 13:01

kaneda_aka_tetsuoka a écrit
je compte sincérement sur un contre-pouvoir : l'utilisateur...
Pas l'utilisateur mais le consommateur. le but de l'économie n'est pas la production mais la consommation.
akabob a écrit
sur le plan politique, fait historiquement de la propriete la base absolue du droit, et la pose comme garantie de la liberte ;
Le but de la politique c'est le pouvoir. Le pouvoir est la capacité à obtenir des choses et surtout des gens qu'ils se comportent comme on le souhaite.
Comme le disait Coluche, si j'ai bien tout compris, parce que j'ai tout lu Freud, La civilisation est quelque chose d'imposé à une majorité récalcitrante par une minorité qui a compris comment s'approprier les moyens de puissance et de coercision., j'ai comme l'impression que nous sommes la majorité récalcitrante. :twisted:
citation de la minorité Salop de pauvre, va !!! :)
Christian77320

Messages : 550
Géo : Seine et Marne

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit