Nous sommes le Lun 21 Sep, 2020 11:53
Supprimer les cookies

Soyez fous mais soyez libres ;-)

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Sam 18 Juin, 2005 09:05

Je suis tombé sur un lien de nature philosophique qui fait réfléchir.Ces dernières années et encore récemment, j'ai été confronté à des décès familiaux et de proches donc le témoignage de l'être humain Steve Jobs m'a fortement ému car il évoque des moments de vie qui stimulent la réflexion philosophique et sociale.

Source :
http://www.nanoblog.com/past/2005/06/steve_jobs_soye.htm

Voici plusieurs citations.

Steve Jobs a dit :

"Il y a environ un an j'ai été diagnostiqué avec un cancer. J'ai fait un scanner à 7h30 du matin et il a montré clairement une tumeur dans le pancréas.
[...]
en fait il s'agissait d'une forme très rare de cancer du pancréas qui peut être traité par chirurgie. On m'a opéré et je vais bien maintenant".


Steve Jobs a déclaré :
[...]
"Et pourtant la mort est notre destination commune à tous. Personne ne peut y échapper.
[...]
Elle est l'agent de changement de la vie. Elle efface ce qui est ancien pour faire place à ce qui est nouveau. Aujourd'hui, c'est vous qui êtes le 'nouveau', mais un jour viendra, pas très éloigné, où vous deviendrez progressivement ce qui est 'ancien' et serez effacés. Désolé d'être aussi dramatique, mais tout cela est vrai.
[...]
Votre temps est limité, donc ne le perdez pas à vivre la vie de quelqu'un d'autre. Ne vous enfermez pas dans les dogmes, c'est-à-dire dans ce que pensent d'autres personnes que vous. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres étouffer votre voix intérieure. Et, plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire".



Parmi mes diverses activités, j'ai choisi depuis quelques années, de mener avec d'autres amis, un combat pour les logiciels libres et de vivre passionnément des aventures libristes, et vous ? ;-)

Etes-vous des êtres humains libristes qui n'attendent pas "plus tard" pour agir ? :-)

Préférez-vous attendre "le jour fatidique" pour devenir vraiment libres mais en tant que particules de poussière ? :-)

PS : je ne cherche pas à provoquer ou à offenser, je désire simplement susciter des réflexions ainsi que des réactions (si possible constructives) ;-)
Free like a bird

Messages : 2410
Géo : Région parisienne

Sam 18 Juin, 2005 12:18

Salut !

Euh... C'est quoi des aventures libristes ?

Sinon, ben une phrase pour faire avancer le débat : Ouais, on meurt tous un jour, tout ça, au moins on se dit qu'on est pas le seul à qui ça arrive quand ça nous arrive. Alors pendant que le dernier souffle nous quitte on se dit des trucs vachements profonds, style "J'aurais bien repris une dernière bière !" ou alors "Bon, c'est quoi la suite du programme ?".

Désolé, toutes mes confuses, j'ai honte.

@+
browny
Browny

Messages : 45

Sam 18 Juin, 2005 15:10

Browny a écrit:Salut !

Euh... C'est quoi des aventures libristes ?



libriste : adj. Qui concerne, qui défend et qui promeut les logiciels libres ;-)


Browny a écrit: Alors pendant que le dernier souffle nous quitte on se dit des trucs vachements profonds, style "J'aurais bien repris une dernière bière !"


A propos de bière :

1. Bière : n.f. Boisson fermentée légèrement alcoolisée.

2. Bière : n.f. Cercueil. La "mise en bière", c'est l'action qui consiste à mettre un défunt à l'intérieur d'un cercueil :(

Attention, l'abus de "bière" est dangereux pour la santé ;-)
Free like a bird

Messages : 2410
Géo : Région parisienne

Sam 18 Juin, 2005 16:38

Free like a bird a écrit:Attention, l'abus de "bière" est dangereux pour la santé ;-)
On pourrait aussi dire : Vivre provoque la mort.

Vous n'aurez pas mes bières, nanmé ! :)
Téthis

Avatar de l’utilisateur
Messages : 3895
Géo : De passage chez les cathares

Lun 20 Juin, 2005 11:05

Salut,

Cette histoire de cancer me touche étant donné que des personnes de mon entourage subissent cette maladie. Dont une en rémission totale, une autre en quasi rémission puis rechute ces derniers jours, enfin d'autres décédées.

Le sentiment de vie ou de mort est, je crois, liée à la manière dont notre constitution biologique réagit selon certains états.

"Le sentiment de mort" est pour nous une construction intellecutuelle tout comme le "sentiment de vie". Ce sentiment est peut-être, je ne suis pas biologiste pour l'affirmer, l'aboutissment d'une série d'informations envoyées par notre corps qui suivant l'état peut se régénérer plus ou moins facilement.

Donc il est certain qu'une personne ayant vécu ces états il y ait une réaction contraire, une sorte de stimulation psychique vers le corps pour réorganiser les réactions du corps.

C'est une sorte de dialogue dont nous n'avons pas nécessairement conscience puisqu'il intègre la biologie interne de notre corps mais dont nous ressentons et exprimons "ce sentiment de vie ou de mort".

C'est dans ce sens que je comprends les termes de Steve jobs. Et je ne crois pas que cela soit de la philosophie mais simplement une manière de traduire en termes englués par notre environnement culturel ce que notre corps nous dit intimement. Comme si d'un seul coup on se remettait à comprendre la mécanique secrète de notre constitution biologique.

Il en va de même avec l'environnement biologique de la terre, ce n'est qu'à partir du moment où nous ressentons biologiquement un effondrement possible que nous nous remettons à écouter et à prendre conscience de ce que nous appelons plus prosaïquement la nature et politiquement l'écologie.
1 : funsun --> 2 : f1s1 --> 3 : (fs)1 --> 4 : ?
fun sun

Messages : 297
Géo : périgueux

Lun 20 Juin, 2005 13:27

"ce sentiment de vie ou de mort"
j'ai souvent cette impresion aussi.
LS.

Messages : 3602

Jeu 23 Juin, 2005 15:52

Je suis peut être un peu jeune pour avoir le recul nécessaire du temps avec moi, mais en ce qui concerne vivre et agir maintenant,
je suis surtout en train de chercher ma voie, quelqu'elle soit, philosophique ou tout simplement dans la vie de tous les jours, mais
plus le temps passe plus je me dis que peu importe la voie, car au final, ce que j'apprécie c'est d'avoir la liberté de la chercher.
Tant qu'on ne touche pas à ça, je vivrai (dans le sens où je me sentirai vivre).

/glattering
glattering

Messages : 396
Géo : Montréal

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit