Nous sommes le Sam 25 Mai, 2019 12:30
Supprimer les cookies

Sauvé par Ubuntu?

Le choix d'Ubuntu pour mes premiers pas Linux

Sam 22 Jan, 2011 23:56

Ma petite histoire avec Gnu Linux.
Depuis quelques années, les distributions se succèdent en dual boot avec Windows. (avec diverses fortunes pour Mandriva, Ubuntu, et Suse que j'aimais bien jusqu'à un plantage en règle lors du passage à la version 11)
La dernière, je l'utilisais peu, Ubuntu 10.04 Lucid, elle ne reconnaissait pas bien ma carte graphique (ati 1950 pro agp), et je n'avais droit qu'aux couleurs 16bits et aucun effets. (juste bien pour faire du texte et un peu d'internet, pas de retouche d'image avec une palette réduite)

Puis en début de semaine, je grille le PC (le proc ou la carte mère) :twisted:
Bref, je suis bon pour une nouvelle config (et je ne compte pas investir une fortune). Je teste mon disque dur Windows sur un autre PC, histoire de vérifier qu'il fonctionne toujours. test OK
Je monte le nouveau PC cet après midi. Un quad core remplace un vieux P4, et une carte graphique ati 5750 (sapphire vapor x) remplace la 1950 pro agp.
Au démarrage, stupeur! :shock: Windows se plante, un furtif écran bleu que je n'ai pas le temps de lire, même en mode sans échec. Le redémarrage est impossible.
Un peu désespéré, je boote sur le disque Ubuntu. Grub se lance, et Ubuntu ..... démarre !!! :D
Aussitôt, une fenêtre m'indique qu'un driver graphique propriétaire est dispo !! (ha ha ha, ça n'a jamais marché avant!)
J'installe, le pc redémarre, et là .... waooow, tous les effets graphiques possibles fonctionnent. :P
Ubuntu, a donc reconnu tout le nouveau matériel: GENIAL!
Je crois que je vais passer maintenant bien plus de temps avec Unbuntu (et ça me permet d'aller fouiller dans les partitions windows et récupérer certaines données avant une réinstallation)
Steed

Messages : 213

Dim 23 Jan, 2011 11:38

Grosso modo le même "vécu" pour moi.

J'avais prévu d'utiliser le dual-boot sur mon nouveau PC un chouïa (euphémisme) plus puissant que celui sur lequel tourne WinXP (et que pour l'instant je conserve car il n'y a pas de pilote disponible pour mon scanner diapos et d'autres accessoires ésotériques).

Whats up ? cette fois-ci je me suis "planté" en configurant ce dual-boot (une confusion entre le repérage -physique et logique- des deux disques durs) alors que c'est une manip' que j'ai plusieurs fois effectuée sans problème (Ubuntu/WinXP, WinXP/Ubuntu, Win2K/Ubuntu, Trisquel/WinXP etc... y compris avec GAG par la suite comme gestionnaire de boot).

Bon, c'est pas grave, me dis-je, dans un premier temps je vais récupérer soigneusement toutes mes données (un peu éparpillées sur les partitions du PC WinXP), me servir du nouveau pour tester -cette fois-ci à fond- l'utilisation d'Ubuntu. Je pourrai toujours reprendre toute mon installation à zéro par la suite.

Eh bien, que nenni, que non point !
Moi aussi j'ai été tellement séduit par la prise en charge de l'installation du pilote vidéo (oui, propriétaire aussi), ainsi que par la facilité de Synaptic et/ou la Logithèque Ubuntu pour compléter l'installation d'applications autres que celles inclues dans le CD (il vaut mieux utiliser le DVD), par .... etc etc que j'en suis resté là, j'ai conservé Ubuntu (10.04 Lucid Lynx parce que, tant qu'à découvrir, autant le faire à partir d'une version LTS).
J'ai installé Virtualbox pour (tenter d') utiliser mes accessoires pour lesquels je n'ai pas trouvé de pilote (scanners diapos par exemple, j'ai bien vu que mon modèle n'était pas -pas encore ?- supporté), mais pour l'instant cette priorité est passée au second plan, j'ai toujours le PC WinXP et le réseau domestique à ma disposition pour ce faire.

Voili-voilou, cela fait maintenant deux mois que le PC Windows n'est allumé que pour faire les mises à jour de l'antivirus, tester les versions Windows de LibreOffice et autres applications disponibles sur les deux plate-formes (surtout pour convaincre mes connaissances de la similitude versus les différences).
Je n'ai pas encore tout bien compris de la création de "lanceurs" et de l'installation d'applications tierces via le terminal .... mais je sais que je ne vais rien "casser" irrémédiablement (si je sauvegarde mon "home"), c'est TRÈS rassurant.

Certes je n'ai pas encore réussi à me débarrasser de toutes mes habitudes (les "bonnes" j'espère) et je continue à utiliser Firefox, Thunderbird, KompoZer, LibreOffice, Audacity etc ... (la liste est trop longue) avec tous les greffons "qui vont bien", la migration des configurations "maison" est plus facile que je ne le pensais, finalement (je ne parle pas simplement de la copie des profils).
Les utilitaires "dégottés" par ci par là (merci Framasoft) et qui satisfaisaient mon esprit "bidouille" trouvent souvent leur pendant dans les dépôts (officiels et autres), voire même ces "alternatives" sont-elles simplement meilleures et plus simples.

Bref, j'en suis arrivé au stade où, sans être devenu un utilisateur chevronné (j'en suis très loin !) je commence à bien rigoler de voir (pas plus tard qu'hier) que, sur une machine sur laquelle un ami a installé le dual-boot mais dont le Windows ne démarre plus correctement, c'est le fait qu'Ubuntu démarre sans problème et reconnaisse le matériel (alors que le PC est Offline et donc l'installation "basique") qui nous rassure sur la santé de ce PC (de récupération) et nous évite d'inutiles recherches : il fallait tout simplement revenir à "la dernière configuration stable" pour retrouver l'écran ...VGA !!!
Les potes de l'association à laquelle est destinée ce PC disent qu'ils utiliseront Win (et Office) "parce qu'ils connaissent".
Ce sera sans moi pour la maintenance et les conseils (il y a une autre raison, vous l'avez deviné)
Tôt ou tard je le sais ils reviendront "dans les clous" et ce, sans douleur (même pas une grosse migraine si cela les force à se dérouille run peu les méninges, je le sais maintenant, je suis passé par là et je n'en suis pas mort).

C'est d'autant plus "farce" que j'ai eu deux occasions récentes de ne m'apercevoir que deux autres (couples d') amis utilisaient "sans le savoir" et sans souci Ubuntu .... qu'au bout d'un certain temps de nos conversations ..... et parce que c'était moi qui avais fait état d'une "particularité Windows" qui les laissait de marbre.
Comme quoi les a priori ont la vie dure !

A la fin de ce tableau enthousiaste et parce que je suis d'un naturel méfiant (après tout ce qui s'est passé depuis les années 80 autour de l'informatique "personnelle"), je ne peux toutefois me retenir d'émettre quelques petits doutes sur les orientations futures d'Ubuntu, ou tout au moins de la façon dont Cannonical (et Mark Shuttleworth) décrivent les motifs de leurs choix "techniques" avec les conséquences potentielles (par exemple choix de Qt au lieu de GTK dans les prochaines versions et conséquences sur l'existence de plusieurs versions du bureau, si j'ai bien compris).
Finalement je redoute un peu une sorte de "Microsoftisation douce" (laissez-nous faire, on s'occupe de tout et on sait ce qu'il vous faut").
Mais même si je ne me trompe pas, Ubuntu ne restera pas la seul solution Libre (même si sa facilité d'utilisation actuelle est aussi séduisante que l'a été le "cocon" Microsoft).

Merci de votre attention
Il faut imaginer Sisyphe heureux (A.Camus)
Bibifri

Messages : 344
Géo : Quelque part sur la FramaMap

Dim 23 Jan, 2011 19:41

Ce n'est pas la première fois que j'entends pareille histoire! Linux m'a aussi "sauvé" d'un windows bourré de virus, pour lequel je n'avais plus de CD d'installation...

Steed a écrit:Depuis quelques années, les distributions se succèdent en dual boot avec Windows. (avec diverses fortunes pour Mandriva, Ubuntu, et Suse que j'aimais bien jusqu'à un plantage en règle lors du passage à la version 11)

Ce que je dis aux gens intéressés par Linux, c'est d'éviter le dual boot s'ils n'ont pas besoin d'un logiciel spécifiquement disponible sous windows. Ça permet de se plonger vraiment dans Linux, et pas d'y aller juste de temps en temps pour voir ce que c'est. Pour savoir si Linux nous convient, il faut pas seulement y mettre le bout d'un orteil, mais les deux pieds. Et si ça ne va pas, alors revenir en arrière...
lebendre

Messages : 1417
Géo : Sur ma montagne

Lun 24 Jan, 2011 01:10

lebendre a écrit:Ce que je dis aux gens intéressés par Linux, c'est d'éviter le dual boot s'ils n'ont pas besoin d'un logiciel spécifiquement disponible sous windows


Si vous le dites, alors ! :D

Je ne crois pas que j'aurais eu tendance à suivre ce conseil si on me l'avait prodigué ainsi et je ne pense pas être le seul (c'est la nature humaine, contrariante et conservatrice).

Si je plaide encore pour le dual-boot (quand on est un Windozien d'origine bien entendu) , c'est également à cause de ces pilotes indisponibles (pour Ubuntu en l'espèce) et pas seulement des logiciels, mais aussi parce que c'est une excellente façon de comparer les deux "mondes" et de changer progressivement de point de vue, sans se rebuter.
C'est aussi une façon de bien se pénétrer de l'intérêt de l'interopérabilité et de l'ouverture des formats.

En tout cas ça m'a réussi et je ne suis pas le seul dans ce cas.

Question d'ancienneté, peut-être ? (pas de compétences, mais d'utilisation)

Enfin, ça se discute .... en toute cordialité.
Il faut imaginer Sisyphe heureux (A.Camus)
Bibifri

Messages : 344
Géo : Quelque part sur la FramaMap

Lun 24 Jan, 2011 06:46

Le dual boot c'est un peu le moteur hybride (électrique ou essence) de l'informatique. Certaines voitures ne sont que "essence" d'autres qu'"électrique" mais au moins avec un moteur hybride vous avez les avantages des deux en attendant de pouvoir passer au tout électrique.
Mon projet de site d'auto coaching : http://wikoaching.org
margouyab26

Avatar de l’utilisateur
Messages : 10

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit