Nous sommes le Jeu 06 Août, 2020 14:22
Supprimer les cookies

Page 1 sur 31, 2, 3 Suivantle pire ennemi de Linux ?

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Jeu 08 Avr, 2004 13:30

L’ogre Microsoft, la résistance face aux changements, les lobbies industriels… et si la principale menace ou le principal frein à l’expansion de Linux, c’était…Linux ?

Bon, sans vouloir être polémique ou bêtement provocateur, il est un peu simpliste de rejeter tous les torts sur un bouc émissaire monopolistique (qui n’a certes pas que des qualités) ou sur des forces obscures à l’œuvre pour empêcher David de terrasser Goliath. Si Linux ne connaît pas l’expansion qu’on aimerait lui voir prendre, c’est qu’il doit également reconnaître ses propres faiblesses et lacunes.

Examinons tout d’abord sa vocation. Il s’agit d’un système d’exploitation informatique assurant le bon fonctionnement des applications logicielles en administrant au mieux les ressources matérielles. A ce titre, il s’adresse à la population très large et particulièrement hétérogène des utilisateurs de postes de travail, serveurs et ordinateurs portables fonctionnant sur différentes plates-formes (x86 compatibles PC, mais aussi PPC, alpha, etc). J’exclue volontairement le cas des serveurs (qui sont utilisés essentiellement par des professionnels qualifiés et n’ont donc pas à se plier aux contraintes du grand public) pour se concentrer sur les postes des utilisateurs. Parmi ceux-ci l’objectif de certains est la capacité à exécuter des applications permettant d’exécuter des tâches plus ou moins complexes de manière simple et efficace (sans oublier la possibilité de jouer, de se distraire ou d’apprendre à travers des logiciels ludiques ou multimedia). Une autre partie des utilisateurs veut pouvoir comprendre le fonctionnement du système, le modifier, l’adapter à leurs besoins (Linux en tant qu’OS peut alors prendre une valeur pédagogique ou de recherche). Historiquement conçu et réalisé par cette seconde population - numériquement largement inférieure à la première - Linux s’est souvent efforcé de répondre à leurs besoins. Dans sa volonté d’élargir son audience, des aménagements ont été apportés afin de prendre en compte les besoins du premier groupe.
Il demeure néanmoins que Linux, encore aujourd’hui et malgré de très notables et appréciables progrès, n’est pas tout à fait un environnement que l’on pourrait qualifier de « convivial ». Avant de me faire violemment et copieusement insulter, je vais tenter d’illustrer mon propos en examinant différents aspects de l’utilisation d’un système d’exploitation par un utilisateur « normal » c’est à dire qui considère son ordinateur comme un moyen et non une fin :

Installation de Linux
De ce coté là, il n’y a quasiment plus aucun problème : des distributions comme Mandrake offrent une procédure graphique de bout en bout, claire et souple, rien à envier à qui que ce soit, si ce n’est le support de certains matériels. Linux n’est pas forcément à incriminer dans ce domaine puisque c’est aux constructeurs de fournir les pilotes nécessaires ou de communiquer la documentation nécessaire à leur développement, mais il reste vrai que cela peut poser problème à l’utilisateur final.

Installation de programmes

Aucun soucis quand ils font partie de la distribution, le système des rpm gère les dépendances et permet à l’utilisateur final de ne pas avoir à se soucier de ces aspects abscons du fonctionnement des applications. La question se corse sérieusement quand il faut installer autre chose que les paquetages livrés avec la distribution. Trouver un paquetage adapté n’est pas forcément simple (quand il existe). Et quand il n’existe pas, c’est un vrai chemin de croix (téléchargement du code source, décompression, compilation, éventuelle recompilation du noyau, etc…). Quant à la ligne de commande, il serait temps que les linuxiens (ou tout au moins une part irréductible d’entre eux) acceptent le fait que tout un chacun n’a pas nécessairement le temps ou l’envie de se pencher sur le fonctionnement de ce qui pour le grand public doit avant tout rester un outil. Même pour un utilisateur souhaitant passer le cap du « je clique et ça marche », Linux n’est pas franchement ce qu’il y a de plus simple.

Prenons Microsoft Windows, pas comme exemple à suivre ou même comme référentiel standard mais simplement comme illustration. Les applications sont stockées dans Program Files. Les données relatives à ces applications sont généralement stockées dans des sous-répertoires correspondant à chaque programme. Les paramètres correspondant à un utilisateur sont disponibles dans Windows, sous le répertoire Profiles. Sans être idéal ou intuitif, ce système a le mérite d’être a peu près clair et cohérent.

Sous Linux, bon courage :
- Les noms de répertoire sont particulièrement obscurs pour un non initié : « bin », « etc », « var »
- la même version d’un même programme s’installe à des emplacements différents en fonction de la distribution.
- Sur une même distribution, des versions différentes de la même application peuvent s’installer à des endroits différents.
- La documentation n’est pas toujours disponible ou à jour ou en français et n’existe pas forcément pour la distribution que vous utilisez.
- Et impossible d’ignorer complètement l’organisation du système de fichier puisque l’installation en ligne de commande vous impose d’être dans le bon répertoire !

Administration du système
Là encore, la tache la plus anodine peut rapidement devenir problématique. Une simple recherche de fichier dans l’environnement graphique peut générer un message indiquant que la base de données n’est pas à jour et qu’il faut la re-générer pour pouvoir faire tourner la recherche. Il va sans dire que cela requière une manipulation en ligne de commande (pas mortelle certes mais bonjour la convivialité).

Conclusion
Attention, je ne condamne pas Linux en tant que système d’exploitation. Je me borne à constater qu’au jour d’aujourd’hui, pour la majorité des utilisateurs, son fonctionnement n’est pas adapté. S’il doit, pour répondre aux objectifs de ses adeptes actuels rester souple, robuste, paramétrable et évolutif, il n’en doit pas moins faire des progrès en termes d’interface (et je ne parle pas ici d’esthétique graphique car dans ce domaine, il a d’ores et déjà dépassé l’OS dominant).
Il faut reconnaître que la plupart des distributions incluent suffisamment de logiciels pour répondre aux besoins standard de nombreux utilisateurs mais dès que l’on dépasse ce cadre, c’est beaucoup plus compliqué, voire inaccessible pour quelqu’un qui n’a pas envie d’y passer ses soirées et ses week-ends. Dommage pour un système qui est censé redonner la liberté aux utilisateurs ! Tant que la ligne de commande restera le mode d’interface privilégié, tant qu’il n’existera pas de moyen simple d’installer n’importe quelle application, Linux ne pourra prétendre à la conquête du grand public.
capitaine caverne

Messages : 13

Jeu 08 Avr, 2004 14:31

je suis assezd'accord avec toi capitaine caverne.....

c pourkoi apres avoir essaye divers linux sur mes PC je pense plutot m'orienter vers 1 Mac'OS X..... a base de BSD et/ou Unix il me semble...

car j'ai lu dans un SVMMac que tout les appli libre pouvait etre compilé tres simplement sous Mac'OS X via un petit appli libre :)

donc je si je me jette dans le monde a la pomme j'aurais biensur tjs pas un OS libre a 100% (en fait a 50% libre, seul l'interface graphique et les ptit appli graphique foruni ne sont pas libre il me semble) mais je pourrais profiter de la simplicite, la robuste, etc du savant melange Apple / freeBDS / Unix !
Dernière édition par kornfr le Jeu 08 Avr, 2004 14:35, édité 1 fois au total.
3 notices publiées
kornfr

Messages : 1068

Jeu 08 Avr, 2004 14:35

salut à toi,
ton pseudo me fait penser a celui d'un des administrateurs d'un très bon site d'aide informatique, si je ne me trompe pas je ne te ferai pas de tort en le citant (ce sera un peu de pub!), c'est " Aideonline".

si je me trompe, pardon...(coïncidence de pseudos...)

si je ne me trompe pas, ayant analysé ce que tu dis, on constate que tu as fait plus que te frotter à linux, les remarques, très souvent critiques, semblent étayées par une réelle expérience personelle, bien que tu n'entres pas dans le détail . Comme je suis moi-même encore très peu compétent en linux-études en cours en vue de ma migration :) -je laisse aux techniciens du forum la tâche de répondre point par point aux critiques que tu fais à linux (j'allais écrire au procès....que tu intentes à linux!!!!)

car c'est bien de ça qu'il s'agit : si tu préfères windows -et c'est ton droit le plus strict- on est en droit de se demander ce qui te pousse à venir ici, sur ce forum (et peut-être sur d'autres d'ailleurs?) pour exposer quelles sont, selon toi, les raisons pour lesquelles linux est toujours n°2 (loin) derrière windows?

serait-ce pas une p'tite inquiétude devant des "migrations" de plus en plus nombreuses et de plus en plus réussies et gratifiantes pour les "migrateurs" ?

parce que le

principal frein à l’expansion de Linux
c'est quand même le quasi-monopole (illégal) de microsoft qui IMPOSE son OS sur tous les PC vendus. Tous ou presque, puisqu'on commence à pouvoir trouver des PC sans OS du tout ou même des PC avec Linux et que s'il faut en croire la rumeur, ce mouvement va rapidement s'amplifier....

serait-ce pas ça qui vous inquiète, tous les windowiens, bénévoles ou appointés ? parce qu'il se peut que dans un futur pas très lointain vous deviez faire face à l'évidence que les rapports de force ont changé et qu'une
population très large et particulièrement hétérogène
puisse choisir librement d'installer linux, de travailler avec linux, d'apprendre l'informatique avec linux, sans passer par l'étape obligatoire de window comme c'est le cas aujourd'hui.....

alors quand on en sera là, il vous faudra bien vous résoudre à parler technique, et vraiment technique -et pas seulement à balancer quelques attaques floues comme tu le fais, parce que si tu es la personne que je pense qui dirige le site cité plus haut, tu sais très bien que techniquement window c'est pas de la balle, que rare sont les utilisateurs de windows qui peuvent se dispenser de la réinstallation OBLIGATOIRE de temps en temps, avec tout le travail et tous les ennuis que cela comporte....

alors qu'il paraît qu'on réinstalle très rarement linux ....

bon sur ce chapître je n'en sais pas assez pour te répondre, d'autres le feront mieux que moi....

mais quand tu écris
Avant de me faire violemment et copieusement insulter,

là ça fait sourire....ça doit chauffer, là d'où tu viens .... :)
blacksheep

Messages : 22

Jeu 08 Avr, 2004 14:41

salut

si tu préfères windows -et c'est ton droit le plus strict- on est en droit de se demander ce qui te pousse à venir ici, sur ce forum



le forum de framasoft traite du libre en general et non de linux en particulier (de plus tout les Distrib linux ne sont pas libre il me semble) !

car je vois pas ou est le probleme d'avoir des membres du forum sous Windows, Mac'OS ou Unix ou encore BSD ?


kornfr - WinUsers :P

edite : distrib linux au lieu de linux ;)
Dernière édition par kornfr le Ven 09 Avr, 2004 10:13, édité 1 fois au total.
3 notices publiées
kornfr

Messages : 1068

Jeu 08 Avr, 2004 15:29

kornfr a écrit:car je vois pas ou est le probleme d'avoir des membres du forum sous Windows, Mac'OS ou Unix ou encore BSD ?


Aucun problème kornfr :)

capitaine caverne a écrit: principal frein à l’expansion de Linux


Pour moi, le principal frein à l'expansion de Linux est Windows, qui a fait naître en chaque windowzien de très mauvaises habitudes. Qui se soucie maintenant des borborygmes comme partition, système de fichiers, point de montage...
On ne s'étonne plus des divers écrans bleus et autres erreurs fatales, de cliquer sur ok quand s'affiche une fenêtre "une erreur est survenue", mais on en vient à déclamer que linux est austère, qu'il place des fichiers dans bin, var...

Pourtant, avec un peu de recherche, on en vient à tout savoir sur les systèmes Linux, grâce notamment à Chagab. Une recherche sur google avec "c'est quoi /var /bin" comme critère de recherche et on tombe sur L’arborescence des fichiers, Quoi, Où... Pourquoi ?

Cordialement,
Thierry.
Thierry
tbernard

Messages : 4920
Géo : Aix en Provence

Jeu 08 Avr, 2004 16:42

Bonjour,

Tout d'abord, je ne crois pas que quelqu'un ait envie de vous lapider!
Le propos est censé et mesuré.

Linux, tout comme les BSD et autres UNIX, n'est pas un système "facile".
Comme vous l'avez dit, et comme cela été indiqué dans d'autres messages, on peut néanmoins constater que les progrès ont été fulgurants.
Installer une distribution Linux n'est plus un casse-tête, et se révèle aussi simple que d'installer un Windows .... aussi simple, ou aussi compliqué!
De même en ce qui concerne les applications, dont on peut noter au passage l'offre abondante et variée pour Linux.
Tout peut très bien fonctionner ..... ou pas, comme pour les autres OS, et c'est là où je voulais en venir.

Pour reprendre vos mots, une bonne partie des utilisateurs veulent simplement "brancher et que ça marche", un peu comme une télé, ou une radio.
Sauf qu'à ce stade, je ne suis pas sûr que cela soit le cas pour l'informatique. On touche là les limites de diffusion de Linux.
Un autre message évoquait MAC OS X. En effet, Apple est sûrement plus proche de cette approche utilisateur que ne l'est le monde PC.

A ce stade de la technique, il reste encore nécessaire de plonger un peu les mains dans le moteur si l'on souhaite que cela marche comme on le veut, et donc bien obligé de s'investir un peu aussi.
On peut le regretter ... ou s'en réjouir, c'est selon les goûts.

Reste que l'apparente simplicité de Windows est une supercherie.
Et l'utilisation de ce système donne en effet de mauvaises habitudes.
Il suffit d'avoir travaillé dans un service d'assistance pour s'en rendre compte.

Linux n'est certes pas parfait, mais au moins la couleur est annoncée très vite : on a entre les mains une mécanique exigeante, mais transparente pour celui ou celle qui apprendra à la maîtriser. Un système qui fera ce qu'on lui demandera, quand on lui demandera.
Et surtout un système libre, ouvert, sans aucune visé hégémonique et sans arrières pensées commerciales.
C'est une des raison de la passion dont font preuve les Linuxiens au sujet de ce système ....
mais il en existe encore bien d'autres !

Cordialement :P
philouD

Messages : 63

Jeu 08 Avr, 2004 17:03

Bonjour à Tous
Je suis assez d'accord avec cette analyse de Linux, bien que je sois sous Linux depuis 1 an (et je ne suis pas prés de retourner sous Windows).
Pour un Pro, Linux est trés bien.
Pour une amateur, Linux est trés bien.
Pour un novice, cela se corse si il faut installer une application qui ne dispose pas d'un .RPM ou .DEB.
Sous windows, il suffit de télécharger la plupart du temps le .exe et de le lancer. Force est de reconnaitre que cela est plus simple que de compiler sous Linux.
C'est le seul point négatif (ainsi que les drivers, mais là ce n'est pas la faute de Linux) pour conquerir le "grand public". Si les drivers étaient présent, je pourrais faire beaucoup plus facilement (mais j'essaye quand même actuellement) la promo de Linux. Par contre pour l'offre logiciel, il n'y a rien à dire, elle est plus que suffisante pour la plupart des utilisateurs.
Je pense que Linux a fait 80% de la route, reste 20% pour être un système vraiment à la portée du grand public.. Mais le jour ou il le fera, il sera bien supérieur à Windows et on aura une vrai lame de fond !

A+ et Bien le Bonjour de Corse
Corsica

Messages : 44
Géo : Corse

Jeu 08 Avr, 2004 17:15

corsica a écrit:C'est le seul point négatif (ainsi que les drivers, mais là ce n'est pas la faute de Linux) pour conquerir le "grand public". Si les drivers étaient présent, je pourrais faire beaucoup plus facilement (mais j'essaye quand même actuellement) la promo de Linux.


il faudrait pour celà quelques efforts des concepteurs de matériels, et c'est un autre problème pour l'expansion de linux. Quand on voit des fabricants ne pas, délibérément, concevoir des pilotes pour les systèmes libres, celà crée forcément un frein. Heureusement la communauté du Libre est grande et beaucoup de développeurs travaillent pour palier à ces problèmes.
tbernard

Messages : 4920
Géo : Aix en Provence

Jeu 08 Avr, 2004 18:02

oh la la kornfr, faut pas s'enerver, mon message était adressé a capitaine caverne, parce qu'entre le moment ou j'ai lu son post et celui ou j'ai envoyé ma longue réponse, tu as mis ta réponse toi-même ! ta réponse, je ne l'ai dons pas lue...
mes propos répondent exclusivement à capitaine caverne....si je me suis permis de lui répondre ainsi, c'est que quand même il arrive avec des intentions ...disons....peu amicales....
mais évitons les malentendus et les faux procès, je ne m'adressais pas à toi puisque je ne t'avais pas lu....
blacksheep

Messages : 22

Jeu 08 Avr, 2004 18:36

re lut

oh la la kornfr, faut pas s'enerver


pas de soucis ! je suis calme !

mais c vrai que je part au quart de tour dans cette parti du Forum (Discussions autour du Libre) voir mes preedents post dans cette parti du forum et les compare a mes autre post LoOoL


Un autre message évoquait MAC OS X. En effet, Apple est sûrement plus proche de cette approche utilisateur que ne l'est le monde PC.


dommage qu'Apple fabrique des ordinateus sinon il aurait vendu Mac'OS X pour plateforme PPC et x86 voir meme SPARC etc :D

b@b v me faire bacher avec mon OS'X Lol :D
3 notices publiées
kornfr

Messages : 1068

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit