Nous sommes le Dim 15 Déc, 2019 05:45
Supprimer les cookies

brevetabilité des logiciels : la position des pro-brevets

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Mar 06 Avr, 2004 20:57

voici un lien vers le site du cabinet breese & co, conseils en propriété industrielle et défenseurs de la brevetabilité http://www.breese.fr/guide/htm/Logiciel/main.htm#hautdepage.

On admirera l'exquise bonne foi des arguments développés

2 citations parmi d'autres :

Sous la pression d'apprentis sorciers prônant - non sans habileté didactique - un modèle économique qualifié complaisamment par eux de " libre ", l'Europe s'apprête à pénaliser durablement une dynamique de création et de croissance d'entreprises innovantes dans le domaine des NTIC. Ces entreprises ont besoin, comme toute entreprise industrielle, des droits de Propriété Industrielle pour organiser leur retour sur investissement.


et donc aussi :

Les logiciels libres sont développés par des communautés d'informaticiens, pour la plupart étudiants ou agents de la fonction publique, décidant de renoncer à la plupart de leurs droits de propriété industrielle. D'apparence généreuse, ces démarches aboutissent à quelques succès tels que le système d'exploitation Linux.

On peut cependant s'interroger sur la légitimité de cette renonciation de droits, alors que ces droits appartiennent théoriquement à leur employeur - souvent un organisme de recherche publique - qui pourrait les valoriser, voire qui a pour mission de les valoriser.


2 citations appellent 2 observations :

- au niveau des méthodes, l'approche est assez vulgaire et, pour tout dire, tâcherone : l'insulte est maniée sans finesse, et injurier gratuitement son 'adversaire' sous couvert de débat n'est pas une valeur démocratique de base.

- au niveau juridique, on a aussi une bonne grosse hérésie : les licences 'libres' ne sont pas une renonciation de droits, mais un régime particulier d'exercice des droits, et ce régime juridique est fondé sur la coopération plus que sur l'exclusion.

En complément, voici un intéressant et long fil de discussion du forum FSFFrance http://mail.gnu.org/archive/html/fsfe-france/2003-08/

A+LS.
LS.

Messages : 3602

Mar 06 Avr, 2004 21:46

Le cabinet Breese est d'une mauvaise foi extraordinaire, il critique les logiciels libres, ces produit anticapitaliste, au même titre que les médicaments génériques ne respectent pas les molécules brevetées, déstabilissant ainsi de pauvres laboratoires industriellopharmaceutiques pour sauver quelques vies de tiers-mondistes (la discussion sur ces médicaments à tourner en eau de boudin lors de la réunion de l'OMC). Il considère les logiciels libres comme produits peu innovants ayant comme fer de lance un OS tiré d'une technologie issue des années 70 (C'est SCO qui doit être content). Un site innovant rempli d'innovations innovantes qui balaie toutes les PME ayant signé la pétition anti brevets pour montrer ses 30 PME, sûrement états-uniennes, qui n'en veulent du vrai brevet pour les hommes poilus et tatoués.


Si leurs compétences en droit sont aussi pointues que leurs arguments, il doit y avoir de sacrés baratineurs.
Invité

Mer 07 Avr, 2004 10:11

moi...ça me donne tout simplement envie de vomir....
En raison de l'indifférence générale, demain est annulé.
A bon internautes, SloYvY
sloyvy

Messages : 555

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit