Nous sommes le Mar 11 Août, 2020 20:22
Supprimer les cookies

Si vous êtes à New-York City demain

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Lun 20 Sep, 2004 17:00

Un concert au bénéfice des licences Creative Commons

Wired presents a Creative Commons benefit in NYC, Sept 21st

Au programme David Byrne et Gilberto Gil, excusez du peu.

Sinon vous pouvez toujours chatter autour des enjeux de l'Open Source à 18h sur le Journal du Net.
aKa

Messages : 7721
Géo : Roma

Jeu 23 Sep, 2004 14:03

Après le concert...

Gilberto Gil et David Byrne sortent un CD avec prière de copier
Un pied de nez aux majors en lutte contre la musique gratuite.

Par Florent LATRIVE
jeudi 23 septembre 2004

Copiez ce CD, gravez-le, balancez les chansons sur le Net, c'est fait pour. La compilation présentée mardi soir à New York, à l'issue d'un concert de l'ex-Talking Heads David Byrne et de Gilberto Gil, a tout de l'ovni au moment où les majors du disque mènent la charge contre la musique gratuite.

Aux Etats-Unis, plus de 3 000 poursuites ont été engagées depuis un an contre des internautes pour pompage immodéré de musique sur le Net. Et en France, les maisons de disques s'apprêtent à annoncer plusieurs dizaines de plaintes du même acabit. A l'inverse, la dizaine d'artistes présents sur la compilation avec Byrne et Gil ­ dont pas mal de pointures (1) ­ encouragent tout un chacun à copier ces titres inédits, à les échanger et même sampler ou remixer. Le CD sera diffusé avec l'édition de novembre du magazine américain Wired, et d'ici là, les morceaux devraient se retrouver sur les services d'échanges gratuits de fichiers, tels Kazaa ou eMule.

Comme le démontre la présence de Gilberto Gil, tout à la fois musicien et ministre de la Culture brésilien, l'opération est plus ambitieuse qu'un simple coup marketing. Elle vise à démontrer les vertus d'une vision plus ouverte de la culture que «la démarche presque irrationnelle qui consiste, par exemple, à poursuivre des femmes de 60 ans en justice parce qu'elles ont téléchargé une copie non autorisée de Doris Day, a expliqué Gilberto Gil. Le défi est de résoudre la question des droits d'auteur sans réprimer le partage, l'échange et les évolutions artistiques provoquées par le numérique».

Ce CD ambitionne de donner une visibilité au travail de Creative Commons, une association d'origine américaine qui promeut une version plus flexible du droit d'auteur. Là où le droit d'auteur «classique» interdit par défaut la plupart des usages d'une oeuvre autre que l'écoute, Creative Commons propose aux artistes de définir par eux-mêmes une licence sur mesure, selon les usages qu'ils veulent autoriser.

Ainsi, il ne s'agit pas de faire n'importe quoi avec les chansons de la compilation : oui à la copie, mais pas question de les revendre ; OK pour le remix, mais à condition de créditer les auteurs d'origine. «Plutôt que le "tout droits réservés" habituel, il s'agit de dire "certains droits réservés"», explique Glenn Otis Brown, le directeur exécutif de Creative Commons.

Cette version ouverte de la diffusion culturelle suscite une adhésion croissante, du chanteur folk Roger McGuinn (les Byrds et Mr. Tambourine Man, c'est lui), au Massachusetts Institute of Technology, dont les cours sont diffusés sur le Web sous une licence Creative Commons.

Plus original : le réalisateur d'Outfoxed, récent film de combat contre la chaîne américaine républicaine et belliqueuse Fox News, vient de mettre à disposition une grande partie de ses rushes afin d'inciter d'autres réalisateurs, pros ou amateurs, à en user pour un autre film. Le final cut, lui, reste totalement protégé. L'adaptation juridique des travaux de l'association, nécessaire afin de se plier aux subtilités du droit d'auteur dans le monde, a déjà été faite au Brésil, en Allemagne, ou encore au Japon et est en cours dans une quinzaine de pays. En France, c'est pour bientôt.

(1) Zap Mama, Beastie Boys, My Morning Jacket, Spoon, Dan the Automator, Le Tigre, Paul Westerberg, Cornelius et Matmos.


http://www.liberation.fr/page.php?Article=240615
aKa

Messages : 7721
Géo : Roma

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit