Nous sommes le Jeu 19 Sep, 2019 12:13
Supprimer les cookies

Page 1 sur 91, 2, 3, 4, 5 ... 9 Suivantsources en LaTeX ou OpenOffice pour les Framabook ?

Lun 26 Mars, 2007 18:01

Le projet Framabook suit son petit bonhomme de chemin.

Nous avons sorti il y a peu notre numéro 2 sur Ubuntu et d'autres livres sont en préparation.

En interne on se pose la question du format source des livres, question directement reliée au souci de donner une sorte d'unité graphique et une qualité pro aux différents livres de la collection Framabook (d'autant que déjà les deux livres sont graphiquement différents au niveau du style et de la mise en page).

On était parti au départ sur le traitement de texte d'OpenOffice.org (et telles sont les sources de deux premiers bouquins) mais on se demande aujourd'hui, et avant d'avoir trop de livres rendant impossible la conversion, si ce ne serait pas plus pertinent de mettre toutes les sources en LaTeX.

Et on se demande aussi si du même coup on ne pourrait pas trouver un (ou dans l'idéal plusieurs) volontaire(s) qui serait prêt à rejoindre notre équipe pour être en quelque sorte notre maquetiste LaTeX si jamais les auteurs ne travaillent pas directement à partir de LaTeX.

Les spécialistes LaTeX (que je ne suis pas) confirmeront ou infirmeront mais voici les avantages que je trouve à LaTeX par rapport à OpenOffice.org

- Plus souple dans la gestion, structuration, organisation de longs documents
- Plus facile de donner la même unité graphique aux différents livres
- En jouant sur les styles, plus facile de sortir différents PDF selon le format souhaité (14x20 pour le livre papier, A4 pour le format numérique optimiséé)
- Jolie typographie de lecture (c'est totalement subjectif ça !)

Par contre si le document possède beaucoup d'images (comme des copies d'écran) LaTeX reste-t-il un choix pertinent ?

Donc, selon vous, LaTex ou OOo pour les sources Framabook ?

Merci de donner vos avis surtout si vous avez la double expérience de ces deux logiciels.

(PS : Et si vous êtes éventuellement "volontaire spécialiste LaTeX" merci de nous le signifier sous ce fil ou par MP)
aKa

Messages : 7721
Géo : Roma

Lun 26 Mars, 2007 22:15

Jolie typographie de lecture


Je ne connais pas Latex, mais il me semble que cet argument n'est pas valable: quel que soit l'outil, tu peux arriver à une belle mise en page, ou a une pas belle (et a fortiori utiliser telle ou telle typo). Ce qui est sûr c'est que par défaut (enfin, je pense que c'est par défaut parce que j'en ai vu plusieurs dans le même style), les docs Latex sont beaux et bien structurés.

Sinon, tu omets un troisième choix pour la mise en page: Scribus.

Avantage: là tu peux faire un très très beau livre (c'est-à-dire qu'il n'y a aucune limite en termes de mise en page, et que dans de bonnes mains ça peut être très puissant). (Bon, je veux pas faire notre pub, mais enfin pour ceux qui doutent de Scribus, allez voir http://www.le-tigre.net/-Le-Tigre-du-jour-.html et regardez les numéros en PDF - bon, c'est notre style, hein, mais enfin ça montre ce que ça permet.)

Inconvénient: dès que le texte est long, Scribus commence à ramer. Donc il faut sectionner chapitre par chapitre. Autre inconvénient: il faut fournir les polices et les images en plus du doc pour que quelqu'un puisse voir le document complet. Et enfin: c'est moins «souple» (parce que puissant) que des outils plus «texte» que PAO. Donc: plus de boulot à faire à la main.

Et par ailleurs: je ne pourrais vraiment pas donner de coup de main pour la mise en page - dans une autre période de ma vie, ç'aurait été possible, mais pas en ce moment.

B
bengale2005

Messages : 339
Géo : www.le-tigre.net

Lun 26 Mars, 2007 23:00

Je ne connais ni n'utilise Scribus. En revanche (et au vu des Framabooks ainsi que du Tigre), il me semble qu'un outil de PAO n'est pas forcément indiqué pour les Framabook. Ceci dit, la suite ne concerne que LaTeX vs. OOo eu égard à mon ignorance de Scribus. Pour autant, peut-on réellement indiquer Scribus pour l'édition d'un livre ? LaTeX me semble tout indiqué pour cela.

J'utilise LaTeX dans le cadre de mon travail (recherche) et c'est un vrai bonheur pour tout ce qui ce veut formaté et typé professionnel. Côté personnalisation, je n'y touche pas une bille (quoique ça progresse) et je m'améliore au fil des besoins. Depuis que je l'utilise, c'est vrai que je ne reviendrais pour rien au monde à OOo comme traitement de texte (je me sers même de LaTeX pour écrire mes lettres, c'est pour dire !)

Pour répondre plus précisément à tes interrogations :

aKa a écrit:- Plus souple dans la gestion, structuration, organisation de longs documents

Oui, sans contestation possible.

aKa a écrit:- Plus facile de donner la même unité graphique aux différents livres

Idem.

aKa a écrit:- En jouant sur les styles, plus facile de sortir différents PDF selon le format souhaité (14x20 pour le livre papier, A4 pour le format numérique optimiséé)

Exact.

aKa a écrit:- Jolie typographie de lecture (c'est totalement subjectif ça !)

Non, ce n'est pas tout à fait subjectif. C'est un choix inhérent à LaTeX. Les polices standard sont plus fines, et les choix de mises en page respectent des critères précis de typographie. Le résultat est aéré, beau, lisible.

aKa a écrit:Par contre si le document possède beaucoup d'images (comme des copies d'écran) LaTeX reste-t-il un choix pertinent ?

Je n'y vois pas de problème particulier...

aKa a écrit:Donc, selon vous, LaTex ou OOo pour les sources Framabook ?

LaTeX évidemment :wink:

Je rajouterai, et c'est selon moi un des avantages principaux de LaTeX : l'idée est que l'auteur n'a à se concentrer que sur le contenu, pas sur la mise en page. Ainsi, il déclare a priori quelques grandes lignes d'édition (format livre, article, format de la page, nombre de colonnes, taille de la police pour le texte, en-têtes/pieds de page, etc.) et n'a ensuite qu'à se préoccuper du fond, en déclarant au fur et à mesure les différents titres, ou bien les passages à mettre en valeur.
Petit détail : les sources LaTeX, c'est du texte. Ultra léger donc si c'est un argument valable pour les Framabooks.
Ajoutons à cela tous les soucis de mise en page (tableaux ou figures collées en haut/bas de page, césures des mots, etc.) qui sont pris en charge par LaTeX, évitant ainsi de belles prises de têtes, le fait que LaTeX supporte sans aucun problème des documents énormes (alors qu'il devient vite très pénible d'utiliser OOo au delà d'une vingtaine de pages) et à mon sens LaTeX gagne le comparatif haut la main.
Pour finir, si l'envie vous prend un jour de changer la charte graphique des Framabooks, rien de plus simple (l'idéal étant de placer tous les éléments de la charte graphique à part, pour ne laisser que le texte dans les fichiers d'édition principaux --en général 1 par chapitre) --> Édition de la charte graphique, on ne touche pas au texte, un tour de compilation, et hop en un coup de cuillère à pot (en automatisant la compilation) toute la collection des Framabooks est basée sur la nouvelle charte graphique !

(c'est marrant, à l'époque du 1er Framabook sur TB je m'étais posée exactement cette question : «Mais pourquoi n'utilisent-ils pas LaTeX ???», sans aller jusqu'à poser la question ici-même !)


aKa a écrit:Et on se demande aussi si du même coup on ne pourrait pas trouver un (ou dans l'idéal plusieurs) volontaire(s) qui serait prêt à rejoindre notre équipe pour être en quelque sorte notre maquetiste LaTeX si jamais les auteurs ne travaillent pas directement à partir de LaTeX.

Ça sera en revanche sans moi et je le regrette. Trop d'occupations et pas assez de temps pour les remplir de manière satisfaisante. Ceci dit, j'essayerai de garder un œil sur l'évolution des Framabooks sous LaTeX :wink:
Veni, Vidi, Libri - Diffuseurs de Licences Libres
http://venividilibri.org
Maps

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1691
Géo : Québec

Lun 26 Mars, 2007 23:29

Bonjour,

j'avais, en effet, lancé l'idée en étant en train de mettre à jour le livre "Simple comme Ubuntu" (je suis totalement novice sous LaTeX, ne l'utilisant que depuis 2 mois). Je pensais également à un autre avantage en plus de l'uniformisation des présentations : les images sont alors externes au document et pour chaque nouvelle version, il suffit juste de changer l'image, sans s'occuper de sa taille exacte et de son placement.

Je pensais pouvoir m'appuyer sur l'export en LaTeX pour partir d'un fichier vierge, mais avec déjà les styles prédéfinis. Malheureusement, il me semble que l'export d'oOo en LaTeX ne fonctionne pas du tout avec mon document (bizarre, car j'avais tout de même utilisé des styles...).
Étant encore trop novice pour proposer une "vraie" mise en page, il serait bien, en effet, que, si cette décision est prise, quelqu'un s'en occupe (je suis déjà en train de faire mon rapport de stage de fin d'étude en LaTeX et pour l'instant, j'utilise le style "report" par défaut).
didrocks

Messages : 456
Géo : Nouveau Parisien...

Mar 27 Mars, 2007 04:49

Bon, je vais donc faire un peu l'avocat du diable :twisted:
Personnellement je préfère le format OOo.
Pourquoi? Tout simplement parceque c'est celui qui est le plus connu par un pékin moyen comme moi.
Si jamais un jour vous désirez de l'aide il sera plus facile de trouver quelqu'un.

Il n'y a qu'à voir les réponses précédentes:
"LaTex SUPER!! Ca roxe! Ca en jette!"
Mais question aide c'est 'Pas maintenant, je suis occupé, j'ai pas le temps, je ne suis pas assez calé"..
Vous me direz que ces réponses seront identiques si on parle du format odt :) mais avec un nombre plus important d'utilisateurs, la probabilité que quelqu'un ait les connaissances et le temps sera beaucoup plus forte.

Mais bien évidement je n'ai pas les contraintes que vous avez, et je ne vois que la partie émergée de l'iceberg.
C'était donc mon avis sur la question.. 8)

Amicalement Philippe
Philippe

Messages : 353

Mar 27 Mars, 2007 08:11

Bonjour,

J'ai utilisé par LaTeX par le passé pour quelques projets. Aujourd'hui (boulot oblige) je suis retourné du côté des logiciels de traitement de texte plus "habituels".

La question que je me pose est la suivante: Est-ce que le fait d'imposer un outil plutôt qu'un autre ne risque pas de dissuader certains contributeurs?

aKa a écrit:En interne on se pose la question du format source des livres, question directement reliée au souci de donner une sorte d'unité graphique et une qualité pro aux différents livres de la collection Framabook (d'autant que déjà les deux livres sont graphiquement différents au niveau du style et de la mise en page).


Unité graphique et qualité pro, tu peux l'obtenir indépendamment de l'outil choisi. Je pense que le plus important c'est d'avoir des consignes claires et nettes (une charte graphique). Une fois que ces consignes sont mises en place, tu demandes à des spécialistes Open Office et Latex de produire des templates. Ceci demande un peu de boulot au départ, mais si on laisse choisir les contributeurs un outil qu'ils connaissent et avec lequel ils se sentent à l'aise, ils seront plus productifs et l'équipe d'édition aura moins de boulot avec le manuscript final.

Ce qui compte amha c'est d'avoir un beau produit final. Le lecteur lambda s'en fout un peu des outils utilisé pour produire le livre.
moron

Messages : 366

Mar 27 Mars, 2007 08:17

Philippe a écrit:Bon, je vais donc faire un peu l'avocat du diable :twisted:
Personnellement je préfère le format OOo.
Pourquoi? Tout simplement parceque c'est celui qui est le plus connu par un pékin moyen comme moi.
Si jamais un jour vous désirez de l'aide il sera plus facile de trouver quelqu'un.

Il n'y a qu'à voir les réponses précédentes:
"LaTex SUPER!! Ca roxe! Ca en jette!"
Mais question aide c'est 'Pas maintenant, je suis occupé, j'ai pas le temps, je ne suis pas assez calé"..
Vous me direz que ces réponses seront identiques si on parle du format odt :) mais avec un nombre plus important d'utilisateurs, la probabilité que quelqu'un ait les connaissances et le temps sera beaucoup plus forte.


J'ai le même avis :-)
Free like a bird

Messages : 2410
Géo : Région parisienne

Mar 27 Mars, 2007 09:29

Pour m'être pris la tête de nombreuses fois avec des traitements de texte, dont OOO, je pencherai plutôt pour Latex, qui possède un rendu impeccable et offre une maîtrise que le traitement de texte en WYSIWYG ne garantit pas. De plus, les sources en Latex peuvent être éditées sous n'importe quel éditeur de texte.
Concernant la difficulté du Latex, il existe de nombreux tutoriels très bien faits, qui peuvent peut-être mis à disposition sur le site, bien que la section Latex soit déjà bien fourni et permette ne serait-ce qu'avec ces documents de nombreuses réalisations. Il serait intéressant de déterminer deux niveaux de travail dans le cadre du framabook : le premier aux débutants ou à ceux ne désirant pas se former à Latex qui fourniront leur texte de manière simple, une deuxième équipe enfin chargée de structurer le document et de veiller au contrôle de sa mise en page. Qu'en pensez-vous ?
Tux, il a eu ton âme... Il aura ta femme !

Hadopi Hadoptée ? Et Haprès ?
kaneda_aka_tetsuoka

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1749
Géo : Lille

Mar 27 Mars, 2007 10:04

Maps a écrit:Pour autant, peut-on réellement indiquer Scribus pour l'édition d'un livre ?


Ben oui, quand même, on peut... Je rappelle que 95% des livres publiés en France sont faits avec des logiciels de PAO (évidemment propriétaires, InDesign et XPress en tête), et ce même pour des livres uniquement avec du texte où, je vous l'accorde, une solution Latex aurait du sens.

Dans l'édition, les tâches sont structurées: l'auteur rend son texte (au format .rtf, disons - dans les faits presque tout le monde envoie du .doc mais bon), et ensuite c'est l'éditeur qui se charge de toute la mise en page. Il faut voir aussi que les livres publiés classiquement ne subissent quasiment jamais de "mises à jour" - et il faut voir aussi que les gens qui travaillent dans l'édition sont des bras cassés d'un point de vue technique. (J'imagine d'ailleurs que dans l'édition scientifique, informatique, etc. les pratiques sont largement différentes, et plus élaborées techniquement). C'est pour ça qu'un outil non-WYSIWG dans l'édition française apparaît et apparaîtra toujours comme un OVNI.

Maintenant je comprends bien tout ce que vous dites sur la simplicité et la souplesse de Latex et tous vos arguments me semblent convaincants. (Sauf de dire qu'un fichier Ooo est très lourd après une vingtaine de pages: il faut préciser, après une vingtaine de pages avec des images, parce que les images sont stockées dans le doc et non pas appelées par un chemin comme c'est le cas avec Scribus et la PAO en général)

En revanche, pour faire un vrai beau livre, alors la simple automatisation (styles, chapitres) etc. ne suffit plus: il faut mettre les mains dans le cambouis. Au delà des simples veuves et orphelines et césures automatisées, il faut repasser à la main pour éviter les blancs dus à la justification, il faut recaler chaque image si elle n'est pas parfaitement cadrée, il faut pouvoir retravailler un peu le texte si une page en fin de chapitre n'a que deux lignes pour les sucrer, etc, etc. C'est un vrai savoir-faire, et il faut un outil souple pour ça (notez que je ne sais pas du tout si c'est possible avec Latex mais j'en doute).

De toutes façons, je n'essaie pas de vous convaincre, je pense que de votre côté vous voulez privilégier l'automatisation des tâches, ce que je comprends très bien. En revanche, il me semble que vous devriez absolument proposer des sources dans un format simple, quitte à travailler sur Latex, vous, pour la mise en forme finale. L'idéal, mais je ne sais pas si c'est possible, c'est un simple fichier rtf (voire html?) qui structure de façon très simple et pas belle du tout le contenu (titre de chapitre, sous-titre, texte courant, légende de document), et une façon pour vous de le mettre en page sans demander aux auteurs de découvrir Latex. Par expérience, imposer un nouvel outil à un auteur (même volontaire), c'est: très difficile.
bengale2005

Messages : 339
Géo : www.le-tigre.net

Mar 27 Mars, 2007 10:35

Philippe a écrit:Bon, je vais donc faire un peu l'avocat du diable

Ben non pas du tout. C'est normal de défendre OOo. Ca fait un bail qu'on le fait sur Framasoft. Et d'ailleurs nos visiteurs ont certaiment plus la "culture OOo" que la "culture LaTeX" (souvent l'apanage des scientifiques et des développeurs).

Philippe a écrit:Personnellement je préfère le format OOo.
Pourquoi? Tout simplement parceque c'est celui qui est le plus connu par un pékin moyen comme moi.
Si jamais un jour vous désirez de l'aide il sera plus facile de trouver quelqu'un.

Ce n'est pas si sûr selon moi.
Il y a la question du nombre, des utilisateurs, etc. mais aussi celle des communautés, des passionnés.
Il est évident que la communauté des utilsateurs LaTeX est plus restreinte mais quand on les écoute ils sont souvent beaucoup plus enthousiastes et passionnés.
Et c'est tout de même assez caractéristique de constater les témoignages positifs de ceux qui ont fait l'effort de découvrir et s'approprier LaTeX. Je n'en connais pas beaucoup qui ont eu à le regretter.
En caricaturant un peu je crois qu'il existe des latexiens qui aiment faire du LaTeX rien que pour la beauté de la chose (c'est moins le cas chez OOo). Si ce faisant ils participent à notre projet de diffusion du libre via une collection de livres libres alors il est selon moi possible d'arriver malgré tout à trouver des volontaires.
Moins nombreux mais plus attaché à leur outil, il est alors possible qu'ils soient plus motivés à participer. Mais ça n'est qu'une hypothèse.

Philippe a écrit:Il n'y a qu'à voir les réponses précédentes:
"LaTex SUPER!! Ca roxe! Ca en jette!"
Mais question aide c'est 'Pas maintenant, je suis occupé, j'ai pas le temps, je ne suis pas assez calé"..

Il faut dire que ce que l'on demande ce n'est pas rien. Ce n'est pas participer ponctuellement à une page wiki, c'est carrément mettre en forme plusieurs bouquins de plusieurs centaines de pages à chaque fois. C'est un engagement fort et régulier. C'est intégrer le groupe de travail Framabook en fait en être partie prenant du projet. Essuyer des refus polis est tout à fait compréhensible parce que les gens sont lucides. Ce qui n'empêche pas d'espérer trouver quelques oiseaux rares disponibles.
Ce qui est certain c'est qu'on n'a pas les compétences en interne et donc si on ne trouve pas de volontaires on abandonnera l'option.

Philippe a écrit:Mais bien évidement je n'ai pas les contraintes que vous avez, et je ne vois que la partie émergée de l'iceberg.

On veut surtout mieux structurer le projet et le workflow de la création d'un livre.
Si on place une interface (les maquetistes LaTeX) entre les auteurs et l'imprimeur alors ça ralentira peut-être la sortie de chaque bouquin mais on décharge alors aussi bien les auteurs que l'imprimeur de la problématique de la mise en page. Les auteurs communiquent en amont avec les latexiens (et à la limite peu importe le support choisi par les auteurs) et les latexiens communiquent en aval avec l'imprimeur (en sachant ce que l'imprimeur souhaite) pour au final des livres ayant une unité et un certain esthétisme de mise en page.
aKa

Messages : 7721
Géo : Roma

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit