Nous sommes le Dim 26 Mars, 2023 10:20
Supprimer les cookies

Page 1 sur 81, 2, 3, 4, 5 ... 8 SuivantOpen Source vrai ou faux

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Sam 16 Avr, 2005 19:43

On peut trouver trois catégories de logicielles libres.

La première catégorie : celle des logiciels types Linux, Open Office pour les plus connus.
Ici on estime qu'on peut donner une voiture parce qu'on est trop mauvais pour concurrencer sereinement ses collègues. Bref IBM loupe OS/2 et se rattrape avec Linux, mais en devant le donner. Sun idem en tentant de déstabiliser Microsoft avec StarOffice, loupé, game ***spam***, donc grosse donnation et on fait "concurrence" en donnant des milliers d'heures de travail.

Deuxième catégorie : celle des Gimp, KOffice, projet Struts pour le développement, etc ... Ici aussi on donne parce que se sont des projets invendables, mais au moins ils s'assument et peuvent s'avérer être suffisant à bien des utilisateurs. Certains projets méritent un vrai soutient : Gimp par exemple.

Troisième catégorie : les projets universitaires qui participent vraiment à un progrès, une volonté de faire avancer les technologies.

Bien sur Linux et Open Office sont les projets phares de l'open source, alors qu'en fait ils ne sont que des outils commerciaux destinés à concurrencer Microsoft.
Pour concurrencer Microsoft la meilleure solution est de faire de bons produits et de savoir les vendre.

Faire croire que l'informatique c'est gratuit, est une hérésie qui commence à couté cher à cette industrie.
On voit déjà les dégats avec les brevets. Oui on peut breveter(protéger) un logiciel au même titre que l'industrie automobile protège ses innovations, non on ne peut pas breveter une idée, au même titre qu'un mathématicien ne protége pas un théorème.


En lisant quelques topics je suis effaré de constater de voir que personne ne considère l'informatique et le software comme une industrie, et en tant que telle les produits méritent salaires et ont donc un prix. Sans compter les emplois. Et oui Microsoft (la cible favorite des "bien pensants") se sont des milliers d'emplois.
Linux et consors ne sont que des illusions derrières lesquelles se cachent des géants comme IBM.
Il suffit de voir comment IBM a fait avec Borland injectant 40 millions de $ dans le projet Eclipse, car IBM était trop nul sur le plan marketing pour concurrencer JBuilder avec leur outil Visual Age !!!

Ou Sun aidant le projet Struts de plus ou moins loin.
Mais dans ce cas c'est un peu la même chose qu'un constructeur automobile qui décide de donner ses voitures et de faire payer 3000euros les vidanges :!: Sympa pour les concessionnaires, pardon les SSII (véritable agence d'intérim !) et les SSLL (intérim spécialiste du "je me démerde").

Je m'étonne que les lois anti-dumping ne s'appliquent pas à certains projets pseudo open source. Car franchement, si j'ai un souci sous Linux XYZ, je ne vais pas regarder le code source. Je choisirais un autre OS (ou une distribution) plus fiable, c'est plus rapide et certainement moins cher.

Tout travail mérite salaire, tout produit mérite un prix.
Invité

Sam 16 Avr, 2005 20:34

Pour ce qui me concerne, voici ma réponse papale et/ou chiraquienne :
"N'ayez pas peur !"
aKa

Messages : 7721
Géo : Roma

Sam 16 Avr, 2005 20:40

Bonsoir freeornot,
je vais peut-être te vexer (et tu voudras bien m'en excuser d'avance), mais je trouve ton post un brin "réac'". Comme je suis d'ailleurs pas vraiment d'accord avec ce que tu dis, ni avec la manière de le dire ("amalgames par l'exemple"), je me bornerai à commenter ta dernière phrase
Tout travail mérite salaire, tout produit mérite un prix

en comparant le logiciel libre avec le monde de la "patate libre" : quand je passe une matinée à bêcher le jardin de ma grand-mère parce qu'elle n'a pas les moyens de payer un jardinier, je ne lui réclame pas de salaire (et je serais même vexé qu'elle me donne quoi que ce soit), et pourtant pour bêcher ce jardin non seulement je travaille, mais je travaille dur, je m'applique, je m'implique, et je suis fier du résultat...
Alors...

Nengo
nengo

Messages : 3

Sam 16 Avr, 2005 20:47

freeornot a écrit:Faire croire que l'informatique c'est gratuit, est une hérésie qui commence à couté cher à cette industrie.
On voit déjà les dégats avec les brevets.


Alors là, j'aimerais bien que tu approfondisses et que tu développe un peu plus ce point de vue... Ca pourrait me faire rire ! 8)
Rappelle-moi ce sur quoi se basent de plus en plus de petites sociétés qui nen veulent? Ne serait-ce pas sur les services liés autour de l'exploitation de logiciels libres? C'est comme ça, c'est la vie, ca EVOLUE... Le bon vieux schéma du "je fais un truc, je le vend, et j'ai des sous..." ne s'applique pas partout, et surtout de moins en moins avec ces brevets dont tu semble tant apprécier les bienfaits. Parce-que là, il manquera le plus important, le "je fais un truc", qui deviendra quasi impossible à la longue pour tout-un-chacun, sauf les bonnes grosses entreprises.

Microsoft, c'est des milliers d'emplois. OK. Et tout ce qui gravite autour du libre, c'est quoi? uniquement des passe-temps? Faudrait se mettre au goût du jour quand même...
Et s'il te plait, cesse de comparer l'industrie informatique (oui oui, c'est bien une industrie comme tu le dis) avec l'industrie automobile. Les brevets n'y sont pas du tout appliqués sur le même principe. C'est bien des brevets sur les idées qui seraient mis en oeuvre sur les logiciels. Imagine s'il avaient été aussi stupides avec l'automobile : citroën dépose son brevet sur les suspensions hydrauliques. Et hop plus personne ne peut en faire sans payer des royalties! Or ca n'est pas l'idée "suspension hydraulique" qui a été breveté, mais la technique employée. Ainsi d'autres constructeurs ont pu développer leur propre technique.

Si tu as un souci sous un Linux XYZ, tu changes d'OS... c'est ca la liberté!! et sans cette liberté, cet open source qui te fait sourire, ben tu n'aurais pas le choix : tu devrais supporter tous tes soucis sous windows sans rien pouvoir faire... Tu n'as peut-etre pas les compétences pour trifouiller le code, comme quasiment tous les utilisateurs. Mais il y a des milliers de personnes capables de le faire à ta place, et des personnes qui t'écoutent, eux...

Quant à ton "tout travail mérite salaire", et si l'auteur du travail n'en veut pas de ce salaire? s'il fait ca pour le plaisir, et le plaisir de partager? ca t'échappe ca? Tu ne fais jamais rien par plaisir? Bien triste sort...
Donc pour toi, tous les échanges qui se font sur les millions de forums, ne devraient pas être gratuits? Ben oui, sois logique : ca prend du temps de répondre, d'aider, de chercher... c'est du travail ! Et ben figure toi que nous ne sommes même pas payés ! Si si je t'assure !

Ah, les discours d'un autre âge... rien de tel pour animer un samedi soir bien pluvieux.

Yostral
yostral

Avatar de l’utilisateur
Messages : 5403
Géo : Là-haut dans la montagne...

Sam 16 Avr, 2005 22:11

nengo a écrit:Bonsoir freeornot,
je vais peut-être te vexer (et tu voudras bien m'en excuser d'avance), mais je trouve ton post un brin "réac'". Comme je suis d'ailleurs pas vraiment d'accord avec ce que tu dis, ni avec la manière de le dire ("amalgames par l'exemple"), je me bornerai à commenter ta dernière phrase
Tout travail mérite salaire, tout produit mérite un prix

en comparant le logiciel libre avec le monde de la "patate libre" : quand je passe une matinée à bêcher le jardin de ma grand-mère parce qu'elle n'a pas les moyens de payer un jardinier, je ne lui réclame pas de salaire (et je serais même vexé qu'elle me donne quoi que ce soit), et pourtant pour bêcher ce jardin non seulement je travaille, mais je travaille dur, je m'applique, je m'implique, et je suis fier du résultat...
Alors...

Nengo


La comparaison avec le jardinage est ... innocente.

Comment comparer les millions de $ investit par les concurrents de Microsoft en dumping dans les logiciels soient disant libre avec un service familiale...

Le jour où les grands groupes que vous n'appréciez visiblement pas arrêteront de financer à perte des logiciels "libre" parce que visiblement ce n'est pas la bonne voie commerciale, on verra ce qu'il restera des projets dit libre à l'Eclipse, Linux, Open Office, ...
Invité

Sam 16 Avr, 2005 22:36

freeornot a écrit:Le jour où les grands groupes que vous n'appréciez visiblement pas...


On parlait de qui là, de Microsoft il me semble. Ne pas mettre tout le monde dans le même panier...

freeornot a écrit:... arrêteront de financer à perte des logiciels "libre" parce que visiblement ce n'est pas la bonne voie commerciale, ...


Ah ben alors là, j'aimerais vraiment qu'enfin tu nous donnes tes sources pour oser affirmer une telle chose!!


freeornot a écrit:on verra ce qu'il restera des projets dit libre à l'Eclipse, Linux, Open Office, ...


Il en restera peut-être un ralentissement du développement, mais pas plus. Les logiciels libres ont existé avant l'arrivée des Grands Groupes, et ils existeront après (s'il y a un après...). Ces groupes ont juste fait évoluer les choses plus vite.
yostral

Avatar de l’utilisateur
Messages : 5403
Géo : Là-haut dans la montagne...

Sam 16 Avr, 2005 22:38

yostral a écrit:
freeornot a écrit:Faire croire que l'informatique c'est gratuit, est une hérésie qui commence à couté cher à cette industrie.
On voit déjà les dégats avec les brevets.


Alors là, j'aimerais bien que tu approfondisses et que tu développe un peu plus ce point de vue... Ca pourrait me faire rire ! 8)
Rappelle-moi ce sur quoi se basent de plus en plus de petites sociétés qui nen veulent? Ne serait-ce pas sur les services liés autour de l'exploitation de logiciels libres?
C'est comme ça, c'est la vie, ca EVOLUE... Le bon vieux schéma du "je fais un truc, je le vend, et j'ai des sous..." ne s'applique pas partout, et surtout de moins en moins avec ces
brevets dont tu semble tant apprécier les bienfaits. Parce-que là, il manquera le plus important, le "je fais un truc", qui deviendra quasi impossible à la longue pour tout-un-chacun,
sauf les bonnes grosses entreprises.

Microsoft, c'est des milliers d'emplois. OK. Et tout ce qui gravite autour du libre, c'est quoi? uniquement des passe-temps? Faudrait se mettre au goût du jour quand même...
Et s'il te plait, cesse de comparer l'industrie informatique (oui oui, c'est bien une industrie comme tu le dis) avec l'industrie automobile. Les brevets n'y sont pas du tout appliqués
sur le même principe. C'est bien des brevets sur les idées qui seraient mis en oeuvre sur les logiciels. Imagine s'il avaient été aussi stupides avec l'automobile : citroën dépose son
brevet sur les suspensions hydrauliques. Et hop plus personne ne peut en faire sans payer des royalties! Or ca n'est pas l'idée "suspension hydraulique" qui a été breveté, mais la
technique employée. Ainsi d'autres constructeurs ont pu développer leur propre technique.

Si tu as un souci sous un Linux XYZ, tu changes d'OS... c'est ca la liberté!! et sans cette liberté, cet open source qui te fait sourire, ben tu n'aurais pas le choix : tu devrais supporter
tous tes soucis sous windows sans rien pouvoir faire... Tu n'as peut-etre pas les compétences pour trifouiller le code, comme quasiment tous les utilisateurs. Mais il y a des milliers
de personnes capables de le faire à ta place, et des personnes qui t'écoutent, eux...

Quant à ton "tout travail mérite salaire", et si l'auteur du travail n'en veut pas de ce salaire? s'il fait ca pour le plaisir, et le plaisir de partager? ca t'échappe ca? Tu ne fais jamais rien par plaisir?
Bien triste sort...
Donc pour toi, tous les échanges qui se font sur les millions de forums, ne devraient pas être gratuits? Ben oui, sois logique : ca prend du temps de répondre, d'aider, de chercher...
c'est du travail ! Et ben figure toi que nous ne sommes même pas payés ! Si si je t'assure !

Ah, les discours d'un autre âge... rien de tel pour animer un samedi soir bien pluvieux.

Yostral


Concernant les brevets nous sommes d'accord en fait, breveter une idée est impossible et ne sert à rien.
Protéger un logiciel c'est protéger un investissement, ce qui est différent.
Si le logiciel est spécifique, le brevet est un bon moyen de protection.

Concernant l'automobile, bien sur il y a des brevets et oui c'est un avantage concurrentiel, et oui cela peut durer 20 ans. 20 ans c'est assurer la rentabilité, la patrimoine de l'humanité
n'est pas en péril. Pas plus si Linux disparassait, ou Open Office ou s'ils étaient payant

Au passage les tenants des logiciels libre citent Linux et Open Office comme deux des plus grandes réussites, alors que ces logiciels sont des instruments de dumping
(sous couverts d'idéologie) pour IBM et SUN pour faire barrage à Microsoft. Comme si le seul moyen c'est la gratuité ...
Comme GM ou Ford avec leur crédit à taux zéro ... Les Japonais ont contre attaqué sur le plan de la qualité et la fiabilité sans faire de remise/rabait. Résultat GM et Ford licencient !!!

Car une fois enlever les logiciels "libre" soutenus par de grands groupe que reste-t-il ... quelques utilitaires, appréciables c'est vrai, et c'est tout.

Quant au SSII (SSLL) qui font de l'argent avec le libre, c'est parce que le libre n'offre pas le suivi et souvent la fiabilité des produits commerciaux. Donc on vend du service.
Je caricature beaucoup mais le raisonnement c'est : on vous vend de la merde, mais c'est pas grave on vend aussi le produit nettoyant et les gens pour nettoyer : super.
Je préfère qu'on vende de suite un produit fini, documenté, supporté, facile à installer, respectant les standards, fiable. Le code source je m'en fiche, j'ai d'autre chose à faire, utiliser le soft
en question par exemple !

Quand on voit que 70% (CF Gartner) des projets informatiques basés sur des langages "libres" échouent plus ou moins on peut se poser la question de la pertinence du choix.
Pour ma part gratuit et ouvert sont des critères négligeables, je préfère comparer le rapport qualité/prix. Car même "libre" un logiciel a un coût, et souvent des coûts cachés :
formation réelle, disponibilité des compétences, coûts des compétences, coûts de support (un vrai), pérennité (souvent oublié), fiabilité, documentation.
Si je prend un logiciel libre, j'achète ce produit peut être 0euro mais il y a le reste des coûts induits souvent nettement plus élevè qu'avec une solution commerciale.

Le travail mérite salaire : c'est juste pour rappeler, qu'il est toujours intéressant de pouvoir vivre en payant son loyer, la nourriture ...
Et s'ils y en a qui peuvent le faire pour le plaisir tant mieux pour eux, s'ils ont les moyens.
Invité

Sam 16 Avr, 2005 22:39

C'est le troll du moment :D
AntoineP

Messages : 1038

Sam 16 Avr, 2005 22:43

yostral a écrit:
freeornot a écrit:Le jour où les grands groupes que vous n'appréciez visiblement pas...


On parlait de qui là, de Microsoft il me semble. Ne pas mettre tout le monde dans le même panier...

freeornot a écrit:... arrêteront de financer à perte des logiciels "libre" parce que visiblement ce n'est pas la bonne voie commerciale, ...


Ah ben alors là, j'aimerais vraiment qu'enfin tu nous donnes tes sources pour oser affirmer une telle chose!!


freeornot a écrit:on verra ce qu'il restera des projets dit libre à l'Eclipse, Linux, Open Office, ...


Il en restera peut-être un ralentissement du développement, mais pas plus. Les logiciels libres ont existé avant l'arrivée des Grands Groupes, et ils existeront après (s'il y a un après...). Ces groupes ont juste fait évoluer les choses plus vite.


Eclipse : 40 millions de $ financé par IBM pour faire reprendre la main sur Borland.

Linux : coûts non rendu public par IBM pour son support et l'intégration à sa gamme de serveur. Cependant avant Linux IBM investissait entre 200 et 500 millions de $

Open Office : donnation de SUN, cependant le staff de StarOffice jusqu'à la version 5.2 (version de départ d'Open Office) plus de 50 personnes pendant trois ans. Je te laisse le soin de deviner le coût.

www.ft.com : IBM subit des pertes lourdes dans sa branche logiciel ...
on verra jusqu'où IBM est altruiste.
Invité

Sam 16 Avr, 2005 23:06

Je caricature beaucoup mais le raisonnement c'est : on vous vend de la merde, mais c'est pas grave on vend aussi le produit nettoyant et les gens pour nettoyer : super.

Tu parles de Microsoft là....
Je préfère qu'on vende de suite un produit fini

Pourquoi y-t-il des patch tous les jours... si le produit est fini, il ne devrait pas y avoir de problème...
documenté, supporté,

par qui.... en tout cas, moi j'ai de plus en plus de mal à les suporté ;-)
facile à installer,

Après 18 redemarrages..
respectant les standards

Leur propre standard pour obliger les gens a continuer a acheter leur produit... c'est un peu comme si tu étais obligé d'acheter de l'essence uniquement qhez le concéssionnaire qui t'a vendu ta voiture.
, fiable.

tu n'as jammais vy d'écran bleu windows...
coûts des compétences, coûts de support (un vrai), pérennité (souvent oublié), fiabilité, documentation.

La pérennité... quand on pense que publisher a du mal à ouvrir des fichiers crées avec une version précédente, laisse moi rire... et en ce qui concerne la fiabilité... j'ai vu plus souvent un écran bleu windows avec une erreur dans le machin-bidule, l'adresse truc-muche, alors que je n'ai jamais vu un Linux planté...

J'arête là, mais il y a tant à dire...
RC70
rc70

Messages : 41
Géo : Amiens

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit