Nous sommes le Mar 11 Août, 2020 05:13
Supprimer les cookies

Page 4 sur 4Précédent 1, 2, 3, 4Fatigué...

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Lun 14 Fév, 2005 12:20

J'aime bien la notion de petites graines d'euryale. J'aime aussi le principe du "wintruc cassé pas réparé" d'Etienne mais celui là, je ne suis pas près de pouvoir l'appliquer, et pour cause.
Je développe et vends un logiciel propriétaire, cher (puisqu'en peu d'exemplaires) et sous Wintruc !
Mes clients (centres culturels, théâtres, assos) n'ont souvent aucun service informatique (ou alors ils sont juste la cinquième roue du carrosse) ce qui fait de ma boite leur interlocuteur de confiance et souvent même leur unique conseiller pour tout ce qui concerne l'informatique.
Il arrive souvent que nos clients nous demandent conseil pour des outils complémentaires en rapport avec notre logiciel, ou même sans aucun rapport avec notre truc car, pour certains d'entre eux, l'informatique c'est nous !.
Nos réponses sont généralement : The Gimp, IrfanView (freeware, pas libre mais très simple et efficace), PDFCreator, 7Zip, Ultr@VNC, ...
Quand le client nous commande un ou des ordinateurs avec le logiciel (pas très souvent), tout cela est pré installé avec en prime OOo, Firefox, Thunderbird, ... même dans les cas ou M$Office est fourni car explicitement demandé.
A chaque fois nous faisons la leçon (en juste quelques mots, faut pas agresser, petite graine ...) : C'est excellent, c'est du Logiciel Libre (ou JUSTE gratuit quand c'est du freeware), il ne nous mets pas de bâtons dans les roues LUI, il est beaucoup moins dangereux LUI (Firefox, Tunderbird, ...) "et encore, c'est pas du Linux !" :twisted: .
Les réactions sont parfois enthousiastes, souvent étonnées et curieuses mais jamais négatives (sauf certains services informatiques de mairie mais pas tous, loin de là). Nous sommes leurs partenaires et, jusque là, ils ont toujours eu raison de nous faire confiance alors, si nous leurs conseillons des logiciels gratuits en leur disant qu'ils ne sont pas moins bien et souvent mieux, que libre c'est encore mieux même si ce n'est pas gratuit, ben, ils nous font encore confiance, et il nous est déjà arrivé d'avoir des coups de fil de leurs collègues pour savoir "comment on fait ça avec The Gimp" ou le OOo qu'ils avaient trouvé "pré installé" et adopté en toute confiance.
La question qui tue c'est "si avec Linux je serais plus en sécurité, est-ce que votre logiciel tourne sous Linux ?", ça m'est arrivé (de la part d'une petite structure privée qui a une idée des risques qu'elle court) et ça m'a fait mal de répondre non (travail de titan pour l'adapter au Gnome :? ).
Bizarrement, aucun de mes clients ne m'a demandé pourquoi mon logiciel n'est ni libre ni gratuit :twisted:
Voilà, c'était juste mon exemple qui montre que, pour certains, la tâche est plus facile et le "retour sur investissement" est non négligeable en capital confiance. Quand une boite d'informatique (un "professionnel") conseille à ses clients des logiciels libres et de qualité, ces clients apprécient les logiciels et les adoptent, les conseillent en toute confiance à leurs collègues et "l'aura" du professionnel s'en trouve renforcée.
Je pense que c'est vrai pour toutes les petites boites d'informatique comme la mienne, qu'il serait important pour la majorité de ces petites boites de s'appuyer sur des logiciels libres autant que possible, et qu'il faudrait leur faire passer le message pour qu'elles le fassent passer à leurs clients pour leur plus grand bien à tous deux.
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Lun 14 Fév, 2005 13:58

Indirectement, est-ce que ça ne sous-entend pas que la notion de gratuité est parfois un handicap pour les logiciels libres ?

Quand le conseil vient d'une boîte externe, à qui on achète déjà quelque chose et que l'on paye pour ses services, l'écoute est attentive et peut-être plus ouverte.
Le même discours venant d'un collègue qui est là "pour que ça marche et c'est tout" (dans la tête de beaucoup de gens) est peut-être perçu comme une remise en cause de la méthode de travail actuelle, et donc comme une agression.
C'est là où l'idée de "petites graines" prend tout son sens, en effet !
3doubleV

Messages : 10

Lun 14 Fév, 2005 19:18

3doubleV a écrit:Indirectement, est-ce que ça ne sous-entend pas que la notion de gratuité est parfois un handicap pour les logiciels libres ?

Je ne pense pas que la gratuité soit un handicap, mais seulement les idées préconçues du style "c'est gratuit donc c'est nul" ou "c'est gratuit donc c'est un piege à gogos".
Mais si c'est payant, ça devient "pourquoi aller payer la peau des fesses pour un truc qui n'est même pas le standard" ou le leader ou la grande marque.
Ce sont des idées très bêtes, dues à un manque de réflexion, à la non remise en question de la pub et autres phenoménes de cet ordre. Du coup, leur remise en question entraine facilement une réaction défensive et bornée : "mais non, ce n'est pas si simple, j'ai de bonnes raisons de ...".
Moi en tout cas, ça m'arrive facilement de réagir de façon bêtement négative quand on me démontre que j'ai bêtement tort par absence patente de réflexion.
Pour beaucoup de mes clients j'ai une aura de consultat ou de spécialiste (ce qui est vrai pour mon logiciel et beaucoup moins pour le reste) ce qui leur permet de remettre en question leurs idées préconçues sans se sentir ridicules, je suis un "spécialiste", eux non, ils n'avaient pas à savoir ce que je savais.
Je crois que ça me place dans une position beaucoup plus confortable que la tienne pour convertir au libre, et ça t'oblige à beaucoup plus de doigté
:D
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Lun 14 Fév, 2005 23:36

je ne pense as non plus que la gratuité soit un handicap pour les logiciels libres, c'est même souvent un favteur d'adhésion, ou plutôt une première raison d'essayer, un argument assez accessible. Il faut ensuite expliquer que l'essentiel n'est pas dans la gratuite, mais dans la qualité des LL, puis expliquer l'éthique et la philosophie des LL, puis tout le reste (le Libre : images, zik, etc)

A+LS.
LS.

Messages : 3602

Mar 15 Fév, 2005 00:11

Le plus adaptable s'adapte, le plus survivable survit et le plus fort mange tes choko à la récré. En tout état de cause une espèce ne "survit" pas et l'évolution n'est pas histoire de survie mais de descendance féconde.


en fait je voulais juste dire que meme si les logiciels propriétaire dominent en ce moment, cela ne rispque pê pas de durer, en tout cas je l'espère.
La survie est aussi une histoire de descendance, regarde linux et toutes ses distribs, c'est pas un signe de descendence féconde 8) .
Pour le coup de démiurge (j'ai cherché la def dans le dico), je ne pense pas, puisque créer des brevet se plus destructeur que créateur.
ipphy

Messages : 10

Mar 15 Fév, 2005 01:31

en fait je voulais juste dire que meme si les logiciels propriétaire dominent en ce moment, cela ne rispque pê pas de durer, en tout cas je l'espère.
;)
C'était surtout une petite envolée hors sujet de ma part.
Globalement d'accord.
Vincent

Messages : 658
Géo : Lyon

Mer 16 Fév, 2005 09:47

Courage ! Plus d'indulgence pour ceux qui n'osent pas. Bien qu'ayant 20 ans et plus d'expérience sur Mainframe (support système SGBD) je ressent toujours une certaine crainte quand je "bidouille" mon PC.
Depuis peu j'ose : Firefox, Thunderbird, Gimp2.2 (et tutorial avec) , OOO bientôt.
Linux, un jour sans doute.

Alors ? toujours fatigué? Le monde ne s'est pas fait en un jour.

:D
dede63

Messages : 3

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit