Nous sommes le Jeu 02 Juil, 2020 17:44
Supprimer les cookies

Page 2 sur 2Précédent 1, 2Le libre dans le secteur public

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Mar 07 Déc, 2004 23:47

Attention : cette contribution contient des morceaux de troll tout fumants.

Steed a écrit:les profs ont une grande responsabilité envers les élèves
(...)
il faut d'abord convaincre beaucoup de profs.
(...)
Je crois qu'il faut encourager les gens, non pas à changer radicalement, mais au moins essayer, puis se faire une opinion.


Mmmhh, je vais me faire des copains, mais j'ai assez rarement vu un prof se faire une opinon. Le modèle courant a déjà une opinion, plus précieuse que l'Or des Amériques et des Indes réunies. Sur à peu près tout, mais en particulier sur les logiciels qu'il pourrait utiliser en cours. Foi d'intendant, je connais bien mon prof de base !

Si je parle d'utilisation massive d'OOo dans mon collège, il faut bien préciser que cela ne sert pratiquement pas du tout, sauf dans l'administration. Faut bien un traitemnet de texte pourtant, et je vous jure qu'expliquer que MS Office n'est pas nécessaire n'est pas une mince affaire au début. Heureusement qu'OOo est excellent, et que personne n'ose s'en plaindre à part quelques individus particulièrement stupides et qui le prouvent de plein d'autres manières par ailleurs (notamment en étant parfaitement nuls dans l'utiliation de MS Word aussi, quand on finit par le leur confier...)

Dans un autre établissement où j'ai sévi, on m'a servi qu'il était essentiel que les élèves de 5e fassent leur initiation à la bureautique avec le standard du marché du travail (bin voyons, ils n'y seront pas avant 10 ans). Donc avec MS Works ! Y en a qui ne manquent pas d'air...

Néanmoins, ne négligeons pas le prof idéologue, qui se pose des questions. Certains vont jusqu'à réellement se demander ce qui est bon pour les élèves sur le long terme, et non pas pour lui dans les 18 heures qui viennent. Nous devons compter sur ces perles rares...

Paraît même qu'il y a des profs qui, parfois s'aventurent sur Framasoft. Ceux-là sont les Justes, témoins et acteurs de temps troublés, qui sauvent l'honneur et permettent d'espérer des lendemains meilleurs. Piliers de la Civilisation en cours d'élaboration, ils font que je n'abandonne pas totalement ma foi en cette profession.

Ca va, je me suis rattrapé ? :twisted:
"La cacahouète, c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme" (Jean-Claude Van Damme)
Etienne

Messages : 272
Géo : Bagnolet-du-nonante-trois

Mer 08 Déc, 2004 02:04

Etienne : il y a même plus fort : des profs/admin rezo qui installe et gère un serveur/passrelle SambaEdu3 et qui installe plétort (orthographe ?) de firefox et de OOo, et à ce type je lui dit "respect".

Steed a écrit:Juste une petite précision à Chm64: Dans l'éducation nous n'utilisons pas que de petites applications. AutoCad, Inventor ou Solidwoks par exemple en génie mécanique.


Tout a fait d'accord, comme je le disais sur un autre post, il y a enormement de travail derrière solidworks et se lancer dans un logiciel tel pour la communauté du libre représente de 5 à 10 ans pour avoir une version stable et fonctionnelle.

Eric Bignand, \"M. Secteur public\" chez Microsoft France a écrit:Le phénomène du libre est plus limité qu'on ne le pense


Et plus de 8 millions de téléchargements de Firefox (aux dernières nouvelles) c'est plus limité qu'on ne le pense aussi ?
Merci de faire une recherche avant de poster : sur le site et Image sur le forum
Lisez aussi la charte et la méthode à suivre pour poster.
JoKoT3

Messages : 1350
Géo : Paris

Mer 08 Déc, 2004 07:36

JoKoT3 a écrit:plétort (orthographe ?)

Pléthore.

Et plus de 8 millions de téléchargements de Firefox (aux dernières nouvelles) c'est plus limité qu'on ne le pense aussi ?

J'ai des nouvelles encore plus fraîches que toi : 9,2 millions : http://www.spreadfirefox.com/. Et ça progresse.
C'est incroyable la facilité avec laquelle on convertit des accros à IE à Firefox, je n'avais jamais vu ça à ce point avec un LL.
mrFarenheit

Messages : 173

Mer 08 Déc, 2004 10:18

Etienne a écrit:Attention : cette contribution contient des morceaux de troll tout fumants.

Steed a écrit:les profs ont une grande responsabilité envers les élèves
(...)
il faut d'abord convaincre beaucoup de profs.
(...)
Je crois qu'il faut encourager les gens, non pas à changer radicalement, mais au moins essayer, puis se faire une opinion.


Mmmhh, je vais me faire des copains, mais j'ai assez rarement vu un prof se faire une opinon. Le modèle courant a déjà une opinion, plus précieuse que l'Or des Amériques et des Indes réunies. Sur à peu près tout, mais en particulier sur les logiciels qu'il pourrait utiliser en cours. Foi d'intendant, je connais bien mon prof de base !

Si je parle d'utilisation massive d'OOo dans mon collège, il faut bien préciser que cela ne sert pratiquement pas du tout, sauf dans l'administration. Faut bien un traitemnet de texte pourtant, et je vous jure qu'expliquer que MS Office n'est pas nécessaire n'est pas une mince affaire au début. Heureusement qu'OOo est excellent, et que personne n'ose s'en plaindre à part quelques individus particulièrement stupides et qui le prouvent de plein d'autres manières par ailleurs (notamment en étant parfaitement nuls dans l'utiliation de MS Word aussi, quand on finit par le leur confier...)

Dans un autre établissement où j'ai sévi, on m'a servi qu'il était essentiel que les élèves de 5e fassent leur initiation à la bureautique avec le standard du marché du travail (bin voyons, ils n'y seront pas avant 10 ans). Donc avec MS Works ! Y en a qui ne manquent pas d'air...

Néanmoins, ne négligeons pas le prof idéologue, qui se pose des questions. Certains vont jusqu'à réellement se demander ce qui est bon pour les élèves sur le long terme, et non pas pour lui dans les 18 heures qui viennent. Nous devons compter sur ces perles rares...

Paraît même qu'il y a des profs qui, parfois s'aventurent sur Framasoft. Ceux-là sont les Justes, témoins et acteurs de temps troublés, qui sauvent l'honneur et permettent d'espérer des lendemains meilleurs. Piliers de la Civilisation en cours d'élaboration, ils font que je n'abandonne pas totalement ma foi en cette profession.

Ca va, je me suis rattrapé ? :twisted:


disons que c'est une question d'approche : il est vrai que pas mal de profs (et pas que des profs d'ailleurs) préfèrent ne pas prendre de risques intellectuels et se limiter à 'suivre le mouvement', à digérer mollement le prémaché. C'est d'ailleurs sur ces ressorts que joue la manipulation culturelle qui consiste à répendre largement un produit particulier, une marque, un standard de fait.

Maintenant il y a également pas mal de profs (et pas que des profs d'ailleurs) qui réfléchissent, se font leur propre opinion, agissent et essayent de faire bouger les choses à leur niveau. Pour revenir aux enseignants, on parle ici des professionnels qui ont une approche pédagogique, ceux qui 'ont la vocation' (pour faire simple ou simpliste). Parmis ceux là, certains font le choix des logiciels propriétaires, d'autres font le choix des logiciels libres. Tant que les choix sont justifiés et cohérents, pas de pb particulier.

Il me semble que le pb de ces profs impliqués est leur isolement : difficile de faire face à l'inertie des collègues et du 'système', de l'institution, du mamouth comme le disait assez maladroitement Claude Allègre en son temps. On constate un peu le mm pb pour le développement d'activités artistiques ou culturelles, et les profs de littérature qui ont essayé de sensibiliser leurs élèves au caractère poétique du slam ou du rap ou de 'nouvelles formes d'expression artistique ou culturelle' connaissent ce pb.

D'où l'intérêt de rompre cet isolement, pour ne pas s'épuiser en ayant l'impression de parler dans le vide et de ne servir à rien. Il est parfois plus facile de faire avancer un projet avec des collègues, élèves et GULs d'autres établissements ou départements qu'avec les boulets de son bahut.

Le développement des réseaux, communautés, internet etc permet d'avoir des moyens d'action efficaces.

Autrement dit : je ne crois pas que les perles rares soient si rares que ça, mais qu'ils/elles sont isolés, et cette problématique ne se pose pas que pour le diffusion des LL mais pour toutes les démarches qui ne relèvent pas du prémâché.

A+LS.
LS.

Messages : 3602

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit