Nous sommes le Ven 18 Jan, 2019 19:29
Supprimer les cookies

Note economie numerique mai 2012 fondation JJaures

Quand l'esprit du libre pénètre le domaine culturel...

Jeu 31 Mai, 2012 11:42

Bonjour,

Juste pour vous signaler ce lien : http://www.jean-jaures.org/Publications ... ce-globale

Note de la fondation Jean-Jaurès, intitulée : "L’économie numérique des biens culturels : la droite, la gauche et la licence globale"
Il vaut mieux télécharger la note (qui n'est pas très longue) plutôt que la synthèse. Vous y trouverez un embryon de réflexion sur le scicences libres et les biens communs.

Depuis dix années, la droite a raté le virage du numérique dans le domaine de la culture. Mais le statu quo n’est pas souhaitable ni du point de vue de la création musicale et du droit d’auteur ni d’un point de vue économique. La nouvelle ministre de la Culture devra se positionner sur cet enjeu fondamental pour la préservation de la diversité de l’offre artistique.
Totophe

Avatar de l’utilisateur
Messages : 250

Jeu 31 Mai, 2012 17:00

La licence globale est problématique à plusieurs niveaux :

- comment mesurer le trafic généré par une oeuvre ? Et si quelqu'un télécharge 4 fois la meme chanson ? et si l'entourage de l'artiste pour le soutenir décide de télécharger en masse son oeuvre ? Ce serait un détournement du flux !

- les plus téléchargés sont les plus connus : donc on va donner un maximum de pourcentage de cette licence à des artistes déjà ultra connus.

- il faudra développer des techniques encore plus intrusives chez les internautes pour voir quelle est leur consommation de films, musique ou ebooks avec encore plus de spyware d'état.

Il y a plusieurs solutions pour redonner de l'argent aux artistes :

- Il faudrait commencer par faire le ménage dans les sociétés chargées de collecter droit d'auteur, il en existe plus d'une trentaine et chacune prend son pourcentage au passage, ce qui est soustrait des revenus de l'artiste et du producteur.

- le cout de production limite malhonnete : le CD vendu dans le commerce coute cher, très cher alors que les couts de production sont faibles.

- de la transparence ! avoir un prix détaillé du CD, du livre ou du DVD : combien à l'artiste, écrivain, société.. comme les produits alimentaires

- et surtout une plateforme de financement des artistes par les internautes ! La licence globale se transformerait en licence de financement participatif ou mecenat.

Ces arguments sont développés par le Parti Pirate

A suivre !
damien_lyon

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2
Géo : Lyon

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit