Nous sommes le Mer 21 Août, 2019 17:25
Supprimer les cookies

REVENU DE BASE

Tout ce qui est un peu hors-sujet mais qui peut se partager...

Mer 20 Août, 2014 21:26

Bonsoir à vous !

Je m'intéresse au revenu de base (inconditionnel), appelé aussi 'allocation universelle'.

Et vous ?

André.
ANDREF

Messages : 1

Ven 22 Août, 2014 09:21

Moi je m'intéresse au recuit simulé.
Donnez une arme à quelqu'un et il s'en servira.
Donnez du pouvoir à quelqu'un et il en abusera.
sirakawa

Messages : 633
Géo : Orléans

Sam 23 Août, 2014 11:02

Moi ce qui m’intéresse c'est de comprendre pourquoi Roy Neary fait une montagne de purée dans Rencontres du troisième type.
Marnic

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1724
Géo : Prémian (34 hérault)

Sam 23 Août, 2014 11:07

Je m'intéresse aussi à la différence entre le Quart de chaumes et le côteaux du Layon
Donnez une arme à quelqu'un et il s'en servira.
Donnez du pouvoir à quelqu'un et il en abusera.
sirakawa

Messages : 633
Géo : Orléans

Jeu 23 Oct, 2014 03:53

nmrk.n

Messages : 4

Jeu 23 Oct, 2014 11:24

Moi aussi ça m'intéresse (et je trouve les premières réponses assez discourtoises pour employer un euphémisme).
P.K

Messages : 3

Mar 08 Sep, 2015 16:23

Oui , le principe simplifierais bien les choses , mais nos société ultra libéral coince sur le sujet .
thedarklinux

Avatar de l’utilisateur
Messages : 28
Géo : près de Paris

Mar 08 Sep, 2015 17:35

L'Alaska a apparemment déjà fait le pas récemment (vers une application définitive, ce qui est une première, non ?).

Ça sera probablement un petit RSA que la plupart des français ne réclament pas alors qu'ils en ont le droit. Cela dit, l'amélioration serait que le revenu de base est un droit inconditionnel, tandis que le RSA, on doit le supplier, montrer patte blanche, dire qu'on prendra n'importe quel emploi s'il le faut.

Avant toute chose, je crois que l'avantage du revenu de base serait de simplifier les mécanismes d'aides qui sont un marasme imbitable, et certainement assez injuste vu que peux touchent les aides qu'ils devraient. Tandis que les mythes de "tel personne ultra profiteuse du système" abondent et poussent limite à une xénophobie ahurissante entre voisins.
otyugh

Messages : 27

Ven 18 Mars, 2016 21:52

C'est une idée effectivement intéressante.
Reste la question de son financement.

Il permet effectivement certaines économies (suppression d'une partie des retraites, du chômage, du rsa, des organisme administratif gérant ces prestation, des organisme chargés de contrôler les abus…), mais celle-ci ne seront pas suffisante.

Le principe vient en partie du postulat qu'une partie des emploi est remplacée par des automates. Il serait donc logique de dire qu'une partie de l'argent produite par ces automates soit reversée au citoyens. Outre que la production due à l'automate peut-être difficile à évaluée si le produit nécessite à la fois du travail humain et automatisé, cela revient aussi à taxer les entreprise, avec les problèmes de compétitivité que l'on connait.
Une solutions consisterait à rendre les citoyens propriétaires de ces automates. Ce qui revient à dire que l'état devrait acheter une partie des moyens de production (pour ceux que se posent la question : non, je ne suis pas communiste !). Le problème, c'est que lorsque l'entreprise doit investir pour acheter une machine, elle n'investira que si cela est rentable. Si c'est l'état qui investi à sa place, elle peut se permettre n'importe quoi puisqu'elle sera toujours bénéficiaire. Mon raisonnement bloque à ce stade.

Une solution serait peut-être de laisser l'entreprise investir, et de ne racheter l'automate que lorsque celui-ci est rentabilisé. Cela inciterait l'entreprise à rentabiliser au plus vite. Dans ce cas, il faut nécessairement que la durée de vie de l'automate soit au moins deux fois supérieure au temps nécessaire pour le rentabiliser. On peut demander à l'entreprise de payer un temps aussi long que ce qui a été nécessaire pour rentabiliser l'automate, quelque soit la durée de vie de la machine. Ce qui aurait pour effet, d'une part de l'obliger à choisir des machines rentables, et d'autre par du choisir des machines avec des durées de vie suffisamment longues.

Toute la difficulté réside dans l'évaluation de cette rentabilité. Qui, par exemple, doit prendre en charge les réparations pour que le système soit juste ?

Bref qu'en pensez vous ?
Meg

Messages : 30

Ven 01 Avr, 2016 16:27

Meg a écrit: C'est une idée effectivement intéressante.
Reste la question de son financement.


Éternel serpent de mer…
Pour répondre à cette interrogation, il faut faire preuve d'imagination ;) et mettre dans la balance la masse (et c'est pas peu dire) salariale versée à une bande d'abrutis (dirigeants hyper payés compris, et je pèse mes mots 8-) ! ) qui prennent leur temps pour vous expliquer pourquoi vous n'aurez jamais droit au pactole qui les fait –bien– vivre, eux :( !

Dans la catégorie « avantages », j'en vois bien un… et pas des moindres, ce système rentre les pauvres dans le circuit de la consommation… et rééquilibre cette p…n de société d'égoïstes !

D’ailleurs, il faut bien reconnaitre que donner un revenu de base à ces super-profiteurs qui ne dépensent jamais à concurrence de ce qu'ils perçoivent ne les empêchera pas de dormir !
Kial_Mi_46130

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1
Géo : Biars sur Cère, Midi-Pyrénées

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit