Nous sommes le Mar 11 Août, 2020 19:28
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 SuivantBrevets Log. :La Pologne dit "non" à la directive

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Jeu 18 Nov, 2004 23:42

Une info de LinuxFrench.net qui donne du beaume au coeur...
c'est ici
Stef09

Messages : 61
Géo : Ariège, Pyrénées, France

Ven 19 Nov, 2004 13:04

Le compromis discutable atteint par le Conseil de l’UE en mai était une menace sans égal pour notre croissance économique et notre liberté de communication. Les désirs du système des brevets et des cabinets de brevets de certaines grandes entreprises ne doivent pas prévaloir sur les intérêts de l’économie et de la société dans son ensemble.


La Pologne nous donne une belle leçon de démocratie... et de bon sens!

Ce qui est intéressant, c'est que :
Il s’en suit que le Conseil de l’UE est incapable d’adopter formellement la proposition législative comme étant sa position commune. Sans le soutien de la Pologne, il manque aux pays ayant soutenu la proposition en mai dernier 16 votes pour arriver aujourd’hui à une majorité qualifiée.
Nico

Messages : 841
Géo : Paris

Ven 19 Nov, 2004 17:06

Oui, c'est une intéressante et réelle évolution des mentalités :
=> juridiques,
=> et ... politiques.

Le tout est de savoir si cela est évolutif, dans le bon sens, saprophyte aux LL...
ou si ce n'est qu'un de manche "désespéré" d'un pays neuf !
:-: Auteur Libre::EsteBaN-Hache.net :-:
:-: ecrits.net (LAL, GNU/FDL) :-:
PengouinPdt

Messages : 256

Ven 19 Nov, 2004 17:25

Je ne vois pas bien en quoi c'est une leçon de démocratie mais ... je vote pour le bon sens :wink:

Je pense, en effet, que les brevets logiciels ne servent nullement à "protéger l'investissement en recherche et developpement" et encore moins "la propriété intellectuelle" (ça, le droit d'auteur le fait fort bien), mais simplement à protéger les mastodontes (Microsoft, IBM, Sun, Oracle, ...) des "moustiques " que sont les petites boites d'informatique ou les "hérétiques" que sont les developpeurs de logiciels gratuits ou (comble de la folie) libres.

Une petite boite comme la mienne (1 informaticien, 1 commercial, 1 technicien) peut fort bien vivre en réalisant des logiciels mais setait condamnée à fermer par la moindre pleinte en violation de brevet car, parmis les trois loustiques cités plus haut, il n'y a pas d'avocat :?
Pour résumer, les grosses boites d'informatique ont un service juridique et le budjet qui va avec (pas mal de centaines de millions de $ pour Microsoft par exemple), alors que les petites boites ont souvant du mal à financer leur service informatique.

Un exemple de brevet pour fixer les idées :
J'ai moi même réalisé depuis plus d'une décénie, et comme des milliers d'autres informaticiens, des logiciels qui fesaient clignotter un curseur à l'écran à l'aide d'une simple opération de OU EXCLUSIF (l'une des 4 opérations de base de l'algébre de boole : Not, Or, And et Xor) et j'ai appris il y a quelques temps que ce principe (clignottement d'un curseur grace à une opération Xor) était protégée par un brevet.
Il est évident qu'un tél brevet ne protége aucune avancée technologique et ne peut servir qu'à empécher des informaticiens de développer de nouveaux logiciels (gratuits ou non) qui, eux, pourraient être innovants.

Une métaphore pour illustrer mon point de vue sur les brevets :
Je comprends fort bien qu'un poème ou une chanson soient protégés par un droit d'auteur, mais si on pouvait brevetter les rimes (amour avec toujours par exemple) seuls les riches (tres riches !) ert les avocats pourraient se permettre d'écrire des poèmes, et alors,je m'empresserai de "désaprendre" à lire :(
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Sam 20 Nov, 2004 23:31

birin a écrit:Je ne vois pas bien en quoi c'est une leçon de démocratie

démo-cratie = le pouvoir exercé par le peuple (bon, tout le monde le sait déjà, ok, c'est juste pour faire savant :wink:)... en particulier le pouvoir de créer des logiciels sans être embêté par une multitude de brevets déposés préventivement par une plutocratie...
Peut-être que la Pologne qui a dû lutter pour sortir du communisme est plus attachée à la liberté que les citoyens repus de l'Europe occidentale, qui se contentent de microsoft et de jeux. :wink:
Bon, tout ça pour dire que le logiciel libre et la démocratie ne sont pas sans rapports non ?
Bon, je commence à fatiguer, Lille 2004 c'était très sympa mais il est l'heure de rejoindre Morphée...
Nico

Messages : 841
Géo : Paris

Lun 22 Nov, 2004 15:18

Nico a écrit:démo-cratie = le pouvoir exercé par le peuple (bon, tout le monde le sait déjà, ok, c'est juste pour faire savant :wink:)... en particulier le pouvoir de créer des logiciels sans être embêté par une multitude de brevets déposés préventivement par une plutocratie...
Peut-être que la Pologne qui a dû lutter pour sortir du communisme est plus attachée à la liberté que les citoyens repus de l'Europe occidentale, qui se contentent de microsoft et de jeux. :wink:
Bon, tout ça pour dire que le logiciel libre et la démocratie ne sont pas sans rapports non ?


Le vaste sujet que voilà !
Du coup, je suis frustré de n'avoir pas eu d'internet de tout le week-end.
Je suis on ne peut plus d'accord sur le caractère philosophique du logiciel libre. Mes tripatouillages avec ma Gentoo (installer, modifier, casser, réparer à ma guise), me donnent la même impression de liberté qu'une promenade en bord de mer, le soleil en moins :wink:
Mais je ne vois toujours pas le rapport entre la décision polonaise sur les brevets et la démocratie, et encore moins avec le pouvoir du peuple!
Personne ne m'a demandé mon point de vue sur la question, ni à toi non plus d'ailleurs, à moins que tu ne sois ministre, haut fonctionnaire, conseiller d'un plouc quelconque ou représentant d'un quelconque groupe de pression disposant de plein de millions pour remplir des poches désespérément vides.
Je connais plein de quidams moyens qui rêvent de déposer un brevet sur n'importe quelle bidouille et de vivre de leurs rentes, des millions de pingouins (heu non, justement, pas ceux la, ils sont sensés être futés eux) rêvent de gagner des millions au Loto et voteraient pour le maintien d'un tél piège à c... si un référendum était organisé sur le sujet.
Tout ça pour dire que ce que tu penses être la démocratie se retournerait probablement contre toi dans ce cas précis.
Moi je pense que la démocratie (réelle) c'est juste le droit d'élire le plouc en chef pour un nombre d'années (plus ou moins) connu à l'avance. C'est peut être pour ça que je suis anarchiste :twisted:
Mais j'ai probablement été déformé par mon enfance sous une dictature fasciste (l'Espagne franquiste), et mon point de vue n'a donc que l'importance que tu veux bien lui accorder.

C'est pour ne pas partir sur de telles envolées lyriques que j'ai juste exposé le danger des brevets logiciels pour les petites boites d'informatique, même celles réalisant des logiciels propriétaires, que la fameuse loi sur les brevets prétend défendre en garantissant leurs investissements en recherche & développent et bla bla bla
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Ven 26 Nov, 2004 19:14

la démocratie est comme le logiciel libre : elle est un succès difficile à expliquer à priori... elle n'est pas très naturelle, et au départ on l'adopte par idéologie, parce qu'on pense que chaque homme doit participer au destin commun, quelles que soient ses aptitudes - alors que l'aristocratie au sens aristotélicienne est un système qui parait frappé de bon sens : les meilleurs doivent gouverner. Pourtant, même en étant purement pragamtique, elle marche plutôt bien, et tous les sytèmes alternatifs ont montrés en pratique de bien plus mauvais résultats...
Bon, mais à part cette analogie anecdotique, quel est le rapport entre démocratie et logiciel libre ? Peut-être simplement que le logiciel libre est un garant d'une certaine liberté d'expression, puiqu'il permet de créer, échanger ... sans que les moyens de création et d'échanges soient soumis au consentement et aux royalties d'une tierce partie privée (qui se trouve être une multinationale américaine bien souvent)...
Mais bon, si tu ne vois pas le rapport entre démocratie et liberté... toute discussion suppose des présupposés communs ;-)

Pour ce qui est de la Pologne, le gouvernement est bien démocratiquement élu... et même si les hommes politiques ne représentent qu'indirectement les intérêts de la population, ils le font en général mieux au sein d'une démocratie que ne le ferait une multinationale par exemple...
Pour évaluer le succès du processus démocratique polonais, on peut voir le chemin parcouru à la lumière des évênements actuels ukrainiens... L'Ukraine n'est pas encore sortie de l'auberge elle !
Nico

Messages : 841
Géo : Paris

Dim 28 Nov, 2004 20:44

birin a écrit:Une métaphore pour illustrer mon point de vue sur les brevets :
Je comprends fort bien qu'un poème ou une chanson soient protégés par un droit d'auteur, mais si on pouvait brevetter les rimes (amour avec toujours par exemple) seuls les riches (tres riches !) ert les avocats pourraient se permettre d'écrire des poèmes, et alors,je m'empresserai de "désaprendre" à lire :(


Attention, je réaffirme, confirme mon propos ... même les Licences Libres, qu'elles soient GNU*, LAL, etc, protègent les droits d'auteur !!!
Pas convaincu, relisez-les...
Il faut bien distinguer la notion des droits d'auteurs, sous-tendu par le CPI, et l'usage conféré par les diverses licences libres ou non.
Ce sont bel et bien deux choses différentes...

Donc, un poème ou chanson, licenciés Libre, protégeant les droits d'auteur n'obligent en rien à désapprendre la langue, la lecture... au contraire, n'est-ce pas un meilleur support pour le partage de "l'information" !?!
Heureux, nous sommes, toutes ses oeuvres "propriétaires" qui passent en "Public Domain" au bout de 50 ans minimum... pas besoin là, non plus de se départir de la lecture.

PS : autrement, je serais bien une âme en peine, sans fondement de l'existence, que seulement paître comme plus d'un de ces animaux, mais asservi par une société démocratie et libérale, pour "les plus chanceux"...
Dernière édition par PengouinPdt le Lun 29 Nov, 2004 18:34, édité 1 fois au total.
:-: Auteur Libre::EsteBaN-Hache.net :-:
:-: ecrits.net (LAL, GNU/FDL) :-:
PengouinPdt

Messages : 256

Lun 29 Nov, 2004 12:04

PengouinPdt a écrit:Attention, je réaffirme, confirme mon propos ... même les Licences Libres, qu'elles soient GNU*, LAL, etc, protègent les droits d'auteur !!!
Pas convaincu, relisez-les...
Il faut bien distinguer la notion des droits d'auteurs, sous-tendu par le CPI, et l'usage conféré par les diverses licences libres ou non.
Ce sont bel et bien deux choses différentes...

Donc, un poème ou chanson, licenciés Libre, protégeant les droits d'auteur n'obligent en rien à désapprendre la langue, la lecture... au contraire, n'est-ce pas un meilleur support pour le partage de "l'information" !?!
Heureux, nous sommes, toutes ses oeuvres "propriétaires" qui passent en "Public Domain" au bout de 50 ans minimum... pas besoin là, non plus de se départir de la lecture.

PS : autrement, je serais bien une âme en peine, sans fondement de l'existence, que seulement paître comme plus d'un de ces animals, mais asservi par une société démocratie et libérale, pour "les plus chanceux"...


Je suis sincérement désolé de ce malentendu.
Je suis informaticien, pas litteraire, et je me heurte ici à MA dificulté à exprimer clairement mes pensées.
En citant le droit d'auteur, je le mettais en OPPOSITION avec le brevet logiciel.
- Je suis d'accord avec le droit d'auteur pour protéger les écrits de ceux qui veulent les protéger.
- Je vomis le brevet logiciel car il ne protége pas ceux qui savent écrire mais seulement ceux qui peuvent se payer des armées d'avocats.
C'est les écrits d'avocats ou de clones de ce cher Bil qui me donnent envie de "désaprendre à lire" et nullement la poèsie ni même le droit d'auteur.

Malentendu dissipé ?

Au fait, tu pourrais citer tes sources, je suis peut être un ignare en litterature mas j'aime bien les vers que tu as cité.
A+
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Lun 29 Nov, 2004 15:20

Nico a écrit:Mais bon, si tu ne vois pas le rapport entre démocratie et liberté... toute discussion suppose des présupposés communs ;-)


Décidément, j'ai donné mon avis de façon trop polémique et déclenché des réponses cinglantes. Mais, là, je ne m'excuse pas, je discute et je m'explique j'échange en somme, et avec grand plaisir.
J'ai vécu, comme je l'ai dit, sous une dictature et, même si je n'avais que onze ans, j'ai pu depuis analyser mes souvenirs et sentiments.
Je comprends de ce fait assez bien la différence entre dictature et liberté. Je pense comprendre aussi un peu le rapport entre démocratie et liberté, même si, à mon avis, c'est autrement plus complexe que dans le cas de la dictature.
L'ennui, c'est que depuis pas mal de temps déjà je suis gêné par la confusion trop souvent faite entre démocratie et liberté, démocratie = liberté, liberté = démocratie, ... bref, une de ces « Vérités » que j'ai en horreur. Vérités religieuses, Vérités politiques, Vérités historiques, si on se laisse aller, on trouve même des Vérités philosophiques ! Toutes ces Vérités sont à mes yeux les pires des prisons, les plus sournoises, les prisons de l'esprit, celles où on s'enferme soi même, bien au chaud.
Elles me font facilement (trop ?) hérisser le poil, et ces derniers temps, mon (faible) sens de la modération a été mis à mal par la croisade du monde occidental (américain ? Capitaliste ? Démocratique ? ...) pour imposer (apporter ? Évangéliser ? Bombarder ? ...) la démocratie au reste du monde.

Bref, ce n'était pas une simple image quand je disais que le logiciel libre est un de ces beaux espaces de liberté que l'on trouve sur le plancher des vaches, et dans nos têtes.
Quant au bon mot que j'ai voulu faire sur la démocratie et le bon sens, je reconnais volontiers qu'il était assez stupide.
Si je trouve que le débat sur le brevet logiciel n'est pas un modèle de démocratie, ce n'était sûrement pas au moment du choix (que j'approuve) de la Pologne que je devais faire une telle critique générale.

Quant au cas de l'Ukraine, tu as raison, ils ne sont pas sortis de l'auberge mais je ne connais pas assez le contexte pour donner un point de vue sensé.
Mais ce n'est pas l'exemple que j'aurais choisi pour illustrer le propos, celui de l'Amérique me serait tout naturellement venu à l'esprit. Je me demande ce que les Irakiens pensent des bombes américaines envoyées par un Bush démocratiquement réélu et défendant courageusement les intérêts ... des multinationales du pétrole et de l'armement.

Anarchiste te dis-je, aimant la démocratie mais, la dernière bataille pour ma liberté, c'est dans me tête qu'elle se déroule.

PS : manquant singulièrement de culture littéraire, je reprends volontiers à mon compte les vers cités par PengouinPdt que je trouve beaux et fort à propos.
birin

Messages : 600
Géo : Gironde

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit