Nous sommes le Mar 14 Août, 2018 09:21
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 SuivantProposition de tract pour les arrêts de RER/Métro/Bus

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Sam 29 Oct, 2005 10:43

Pour discussion, un petit projet de tract. Version PDF avec logo Marianne ici
pour info : je serai sans doute déconnecté toute la journée. Donc ne vous étonnez pas si je répond pas de suite en cas de questions ou remarques.

[edit : j'ai enlevé la version originale du forum, histoire de raccourcir le fil. Elle est toujours dispo sur mon site à l'adresse ci-dessus. je metterai en ligne lundi 30 octobre la nouvelle version intégrant les propositions de modifs faites durant le WE]
Dernière édition par cespern le Dim 30 Oct, 2005 17:35, édité 2 fois au total.
cespern

Messages : 75

Sam 29 Oct, 2005 11:06

Bonjour,

deux petites remarques à la lecture de ce tract:
1. ne pensez vous pas que le début de tract dans sa forme quelque peu révolutionnaire peut être un frein à la bonne compréhension des enjeux (je pense à la phrase en rouge qui me fait penser au fameux début de discours d'une certaine Arlette)
2. mettre un lien vers le site EUCD.info sur le tract pour que les personnes intéressées puissent aller voir tous les enjeux et comment participer à la défense de leurs (nos) libertés.

Bonne continuation,
Léviathan
Invité

Sam 29 Oct, 2005 11:11

ne pensez vous pas que le début de tract dans sa forme quelque peu révolutionnaire peut être un frein à la bonne compréhension des enjeux (je pense à la phrase en rouge qui me fait penser au fameux début de discours d'une certaine Arlette)

C'est possible. Avez vous une formule qui dirait la même chose sans cet effet de bord ?
cespern

Messages : 75

Sam 29 Oct, 2005 11:18

Malheureusement je suis un piètre rédacteur, et je ne peux pas vous sortir une formule comme celle-ci qui serait accrocheuse. (car elle est accrocheuse mais c'est aussi cela qui peut repousser une certaine catégorie de la population)

La seule solution que je vois pour adoucir un peu le ton, c'est de séparer le "vous mentent, vous insultent, menacent vos enfants jusque dans les écoles, et violent vos droits fondamentaux depuis plus de trois ans." et 4 parties distinctes avec des exemples. Mais je crains que cela ne soit plus forcément aussi accrocheurs, or c'est bien le but d'un tract d'attirer l'attention.

Cordialement,
Léviathan
Invité

Sam 29 Oct, 2005 13:28

D'accord avec Leviathan. Le début peut effrayer quelque peu. Sinon juste une petite remarque sur la dernière phrase :

N'ayez pas peur. Refusez leur propagande. Copiez. Résistez.


Le "copiez" me semble de trop. Vu le contexte actuel, les différentes significations que cela peut avoir pour le grand public (piratage, copie privée, téléchargement...), cela peut être un peu polémique, d'autant que l'on fait l'impasse sur l'ensemble de la musique ou de la vidéo en libre diffusion.
De même, par expérience, je sais que si l'on veut être fort dans un conflit quel qu'il soit il faut être irréprochable. Ce terme peut être préjudiciable à ses auteurs et n'importe quel juge en ferait avec plaisir ses choux gras. La justice et notre ministre de l'intérieur bien-aimé (pardon, c de l'ironie...) est friande d'"exemples". A ce sujet, dernièrement, plusieurs faucheurs OGM ont été condamnés lourdement...
kaneda_aka_tetsuoka

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1749
Géo : Lille

Sam 29 Oct, 2005 13:37

Je viens de voir le PDF. L'affichage des lettres est trés pixelisé, donc pratiquement illisible. On dirait un agrandissement d'une image, puis transformé sous PDF. Je ne sais pas quelle méthode tu as utilisé mais OOO peut produire des PDF sans souci à partir du Writer. Ce serait dommage que les gens ne lisent pas le tract à cause de la lisibilité.

Sinon pour le reste, bien documenté, bien expliqué. :wink: N'hésites pas à ajouter des notes de bas de page avec adresses web d'articles traitant des faits que listes, sous la forme classique de la citation d'article dans une bibliographie. Sur divers tracts de ce type, le fait de citer des articles venant de journaux comme Le Monde, Libération ou l'Express nous a fourni une caution efficace par rapport à la véracité des propos.
kaneda_aka_tetsuoka

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1749
Géo : Lille

Sam 29 Oct, 2005 15:12

Je trouve que le document est trop long. Qui va lire tout ça? Tout ce qu'il faut c'est un slogan accrocheur, quelques lignes d'explication et lien vers le site eucd.info .

Par ailleurs, comme il s'agit d'un tract je suppose qu'il va être distribué en format A5? Donc il ne faut pas oublier que si le document est encore lisible en froamt A4, il ne le sera plus en format A5. Ou au moins ce sera plus pénible.
hjs

Messages : 532

Sam 29 Oct, 2005 15:27

Je trouve que le document est trop long. Qui va lire tout ça? Tout ce qu'il faut c'est un slogan accrocheur, quelques lignes d'explication et lien vers le site eucd.info .


C'est valable pour tous ceux qui ont un "réflexe internet". Je ne pense pas que le fait de mettre le lien incitera forcément à aller sur le site. Cela s'adresse ici au grand public, pas aux visiteurs des RMLL par exemple. Avec cette première version, le message a au moins été distribué.

Par ailleurs, comme il s'agit d'un tract je suppose qu'il va être distribué en format A5? Donc il ne faut pas oublier que si le document est encore lisible en froamt A4, il ne le sera plus en format A5. Ou au moins ce sera plus pénible.


Tu peux trés bien distribuer un tract au format A4. Cela se fait souvent.
kaneda_aka_tetsuoka

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1749
Géo : Lille

Sam 29 Oct, 2005 21:08

Salut les gens ;)


Ci dessous une version du texte, avec quelques petites modifications. Je suis assez d'accord avec la remarque selon laquelle le texte en rouge était un peu trop "révolutionnaire ".
J'ai préféré dans cette version le remplacer par une phrase d'accroche en début de texte, d'autant que cette fameuse phrase "révolutionnaire" était reprise une deuxième fois vers la fin du texte (en souligné). Globalement j'ai aussi essayé de réduire certaines phrases un peu trop longue pour un tract (ou plutôt de faire 2 phrases avec 1). Mise en italique également de passages que je ne trouve pas explicites ou qui demanderaient éventuellement un complément d'information.
Je trouve qu'il reste une ambiguïté au niveau de la présentation du problème.
En début de texte on parle d'un « projet de loi sur le droit d'auteur », alors que un peu plus bas on parle de « pour modifier le droit d'auteur français « . Je crois que dans l'esprit des gens le droit d'auteur est une bonne chose, il est censé protéger l'auteur de toute utilisation non conforme à ses souhaits de son oeuvre. Il ne faudrait pas qu'à la lecture de ce tract les gens puissent penser que nous récusons ce droit d'auteur.





[align=center]Les hommes politiques doivent ils défendre les intérêts des multinationales ou bien ceux des Citoyens ?[/align]

La réponse à cette question devrait couler de source. Il est à craindre cependant que les hommes politiques aient plus à coeur la satisfaction des actionnaires de grosses sociétés que celle des citoyens qui les ont élu.

Début décembre, le gouvernement de Mr De Villepin va tenter de passer en force, en deux séances de nuit rapprochées, un projet de loi sur le droit d'auteur.
Ce projet de loi a été massivement rejeté par les représentants de 25 000 artistes, par des syndicats de musiciens, par les principales associations de consommateurs, de familles, d'internautes, de bibliothécaires, par la Ligue de l'Enseignement, etc ...
(quelques infos sur les raisons de ce rejet par ces organisations?)

Depuis plus de trois ans, les industriels du disque, du film, et du logiciel propriétaire, font pression sur les élus pour modifier le droit d'auteur français. Ils cherchent, d'une part, à exercer sur internet des pouvoirs réservés à la police et à la justice, et d'autre part, à imposer au public des technologies sécuritaires pour revenir sur ses droits (pas clair ?) et augmenter leurs marges.

Pour arriver à leurs fins, des sociétés comme Microsoft, la SACEM, Sony, Time Warner et Vivendi Universal, relayées par les gouvernements successifs de M. Chirac, multiplient les amalgames médiatiques et les pratiques inacceptables. Ainsi, en trois ans :

* Poussé par l'industrie du disque, SACEM en tête, le ministre de la culture, Mr Renaud Donnedieu De Vabres, a laissé entendre sur son site que les citoyens qui gravent et téléchargent étaient des terroristes. Il les a traité de criminels en bande organisée dans le journal “Le Monde”;
* Les ministres de l'Éducation, Fillon et De Robien, ont laissé des multinationales, comme Microsoft et Vivendi Universal, menacer les enfants de trois ans de prison et de 300 000 euros jusque dans les écoles, et ce pour des actes licites ;
* Des sociétés privées, véritables milices travaillant pour les industriels, ont commencé à traquer, ficher et menacer de sanctions pénales les internautes qui téléchargent, se substituant en cela à la police et à la justice, tout en violant la vie privée de millions de citoyens ;
* Des automobilistes ont été arrêtés par les Douanes et sommés de présenter les originaux de CD gravés au poste sous 24h, alors que rien dans la loi n'impose une telle possession ;
* Des dizaines de jeunes internautes ont été poursuivis, certains ont eu le droit à une garde à vue et un toucher rectal ;

Et tout cela alors que plusieurs jugements ont confirmé que le téléchargement en tant que tel est un acte légal actuellement, tout comme le fait de graver des CD prêtés par un ami ou d'enregistrer la télé ou la radio sur son ordinateur.
Tout cela alors qu'il existe en France une redevance "copie privée" sur les supports vierges. Cette redevance, la plus élevée d'Europe, a atteint 200 millions d'euros l'année dernière et ne cesse d'être étendue à tous les supports (derniers en date, les téléphones portables et les clés USB).
Tout cela alors que les autorités indépendantes (CNIL, G29) chargées de protéger les citoyens ont rappelé à plusieurs reprises que, dans un État de droit, seule la police peut faire la police, et seuls les juges peuvent juger.
Tout cela enfin alors qu'une société comme Universal Music, qui n'a pas cessé de crier "Au pirate !" pendant trois ans, a vu son résultat d'exploitation doublé au deuxième trimestre 2005 (de 56 millions à 104 millions d'euros). Si l’on compare par rapport à l’année passée, cette société voit ses résultats multipliés par trois.

Les industriels du disque, du film, du logiciel propriétaire et, plus grave, le gouvernement, nous mentent.

Ils nous traitent de pirates, de terroristes, de criminels dès qu'on copie un morceau de musique ou un film pour l'utiliser dans le cadre familial, alors que c'est légal.
Ils intimident sans motif nos enfants jusque dans les écoles et nous espionnent alors que c'est illégal. Ils nous mentent, nous insultent et nous menacent. Violant nos droits fondamentaux depuis plus trois ans comme si c'était normal et ce pour une seule raison : nous culpabiliser, nous faire peur, changer la loi et revenir sur nos droits pour augmenter leurs marges.

[align=center]Réagissons en citoyens : N'ayons pas peur, refusons leur propagande, résistons.
Et interpellons nos hommes politiques.
[/align]
Dernière édition par soupaloignon le Sam 29 Oct, 2005 23:01, édité 1 fois au total.
===> Liberez les huitres du bassin d'Arcachon <===
soupaloignon

Messages : 463

Sam 29 Oct, 2005 22:52

Je n'ai pas revu de fautes, par contre je remplacerai "nous culpabiliser" par "nous faire culpabiliser" dans la dernière phrase. Je pense que cela a plus de sens.
Paoh

Messages : 527
Géo : Singapour (H+6/7)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit