Nous sommes le Lun 09 Déc, 2019 03:20
Supprimer les cookies

Page 2 sur 2Précédent 1, 2Mis en examen

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Mar 30 Mars, 2004 11:22

Bon je vais passer en mode cordiable

C'est triste de voir que des gens pense comme toi, kornfr.
Si j'avais voulu t'attaquer, je n'aurais pas mis un "peut être" qui te laisse de la maneuvrabilité.
Guillermito ne fait sûrement pas partie de ces pauvre cracker du dimanche qui télécharge un crack et qui se prétendent cracker. Guillermito dénonce des failles ou des lacunes de programmation, ainsi que des pubs mensongères. Dire "qu'il paye sa dette et qu'il se mette au libre" est une attaque car elle sous entend qu'il utilise des logiciels crackés, ni toi ni moi n'avons la compétence pour en juger. J'ai téléchargé chez lui une simulation de particules codée en assembleur dont les sources était disponibles (mais je ne me rappelle plus de la licence utilisée) donc je n'ai pas de raison de penser qu'il prône le cracking et qu'il souhaite rester dans un système verrouillé, cela n'est que supposition de ma part.
Quand à dire que seule les entreprises "légales" ont le droit de publier les failles car elle respectent la loi (hum, on ne doit pas avoir lu le même code pénal), cela revient à fermer le système. On est loin de la liberté de savoir ce que l'on utilise. Qui viendra vérifier si les entreprises "légales" sont encore objectives dans quelques années ? Regarde les magazines qui publient des testes douteux car leurs finances proviennent de la pub des société dont les logiciels sont testés.

Veux-tu aussi interdire l'utilisation de debuggeurs puisque cela peut inciter à dessassembler un programme donc à enfreindre la loi. Ton discours est ambigu : d'un coté tu prône la liberté de savoir, et de l'autre tu te réjouis qu'un indépendant soit mis en examen pour des motifs d'accusation ridicules et d'avoir publier des tests.

la societe en question comment a t elle appris que Guillermito avait realiser du piratage sur l'une des c Appli ?
Il ne s'agit pas de piratage !! As-tu vu un crack pour utiliser la version débridée de ce programme ? Essaye de ne pas tomber dans les stéréotypes de ce genre. Ce n'est pas parce qu'on explique des failles et que l'on ne fait pas partie des société indépendantes respectueuses des loi en vigueurs (de quel pays déja ?) que l'on est un pirate.

Cordialement
Dernière édition par Invité le Mar 30 Mars, 2004 13:23, édité 1 fois au total.
Invité

Mar 30 Mars, 2004 12:34

Salut

Ca fume sur le fil. Va falloir mettre un peu d'eau... tiède.

Je suis d'accord avec mimas qui n'a pas son pareil pour nous sortir des posts au ton racé comme un bon vieux Nuit-Saint-Georges de derrière les fagots. Je pense que Guillermito, que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, ne mérite pas qu'on l'assassine sur l'autel du droit de propriété parce qu'il a fait le même boulot que des entreprises "indépendantes" (mon gros oeil) qui sont légitimement en droit de le faire. Et il n'est pas bon, sur le forum de Framasoft, qu'on tire sur l'ambulance.

Je ferais deux remarques. La première est sur la question de l'indépendance des boites qui tournent autour de l'informatique (pour d'autres domaines aussi d'ailleurs). Le qualificatif d'indépendant me semble dénuet de sens. Une entreprise n'est en aucun cas indépendante, mais bien en relation avec des intérêts multiples et dépendante... de la situation du marché. Si Viguard, dans le secteur des antivirus, fait tout un foin par rapport à ce qu'a découvert Guillermito, c'est bien qu'elle pense être en danger dans un domaine (la sécurité informatique) très sensible où chaque trouvaille d'un défaut du programme sensé ne pas en avoir est synonyme de mort économique. Et si Viguard préfère que les défauts de sécurité soient explicitement relevés par des entreprises "indépendantes", c'est bien parce que laisser faire ce travail par des vrais indépendants est dangereux pour la société qui développe et exploite le logiciel Viguard du fait même qu'il n'y a pas de contrôle de ces indépendants (difficile, en effet, de participer ou de prendre le contrôle du capital d'un indépendant, ie un utilisateur lambda soucieux de la véracité des dires de ladite boite).

Ma deuxième remarque : Guillermito ne va pas contre le libre quand il dévoile les aspects mensongers d'un produit commercial, même avec une méthode qu'on peut lui reprocher, bien au contraire. Il est même dans la droite perspective des principes de Stallman quand celui-ci dénonce l'impossibilité pour un utilisateur de remèdier aux problèmes (de sécurité ici) que pose un programme propriétaire, étant donné que les sources sont inaccessibles. En ce sens, en dénonçant les mensonges de telles ou telles entreprises commerciales par rapport à leur produit miracle, c'est faire le jeu du libre. Si le logiciel de Viguard avait été un programme libre, jamais cette affaire n'aurait eu lieu. Et si l'on veut aller plus loin, si tous les programmes étaient open source, il n'y aurait pas de crackers, de pirates de logiciels et les tribunaux ne s'encombreraient pas de ce genre d'histoire. Ca, c'est pour l'utopie.

Bien à vous

Sdj
Sdj

Messages : 651
Géo : Tours

Mar 30 Mars, 2004 13:20

Il ne s'agit pas de piratage !!


oui, oui, appelle ca comme tu veux ... :x
Intrussion dans un code source propriétaire sans autorisation .....


je préférais piratage car c plus court et je risquais ainsi de faire moins de fautes d'ortho :D loool
:D
3 notices publiées
kornfr

Messages : 1068

Mar 30 Mars, 2004 13:58

Mais non il ne s'agit pas de piratage. La situation est pérueuse car de nombreuse personnes considèrent connaître ce qu'est le piratage, l'intrusion et tout ce qui est du domaine undergroundé et manipulé par Hollywoood et les entreprises pratiquant l'obscurantisme.

Hollywood et les films causent beaucoup de dégats en traitant des domaines qu'isl ne maitrisent pas et en colorant la chose. Ces domaines arrivent au public par un message qui est faussé du genre le hackeur code en héxa et le pirate casse du RSA 1024 en 30s.
Les industriels cherchent aussi a flouté cette vision car ils peuvent ainsi manipuler l'opinion des personnes clefs et des gens : Guillermito est un pirate parce qu'il montre que des logiciels ne sont pas ce que l'on dit d'eux. Cest facile de diriger des gens qui considèrent qu'ils connaissent un sujet parce qu'il en ont entendu parler, peu importe si le message a été faussé.

Je n'ai pas vu les tests de Guillermito et je ne peux pas en parler mais, il n'a pas pût s'introduire dans du code source propriétaire sans autorisation parce que cela ne veut rien dire. On peut s'introduire dans une machine sans autorisation, ce qui est illégal (sauf par certains services suite a des lois votées en France). Et, on peut voler du code source propriétaire ou le récperer sur Internet, comme le leak du soit disant code source de Windows NT, c'et aussi illégal.
Je présume que Guillermito à dessassembler le programme et à montrer les passage sensibles et défectueux comme on le fait d'habitude sur des articles précis. si c'est le cas Guillermito à tort d'un point de vue légale mais il a raison d'un point de vue morale. Il semble qu'il y ait un lourd passé entre Guillermito et Viguard, ce qui n'a pas dû calmer la situation.

Ce qui est triste, c'est que pour preserver des entreprise et des bénéfices, on va totalement interdire l'information et la contre expertise. Imaginons qu'un constructeur de voiture fasse des freins avec des pièces bon marché et dit que sa voiture et fiable et sécurisée. La garagiste qui va ouvrir les freins, voir des pièces fragile et dire la faiblesse de ces pièces, sera condamné pour violation d'un brevet et pour avoir ouvert et étudier illégalement un mécanisme. Cette vision -le monde où tout les hommes sont des consommateurs heureux d'acheter et de croire ce que dit les gentilles sociétés- semble de plus en plus proche. On supprime progressivement les détracteurs et les moyens qui ne sont pas bien vus par certains intérêts économiques et implicitement politiques (oui il ne s'agit pas *que* de questions légales).
Dernière édition par Invité le Mer 31 Mars, 2004 23:01, édité 1 fois au total.
Invité

Mer 31 Mars, 2004 03:46

Sur le point de vue légal, le reverse engeneering n'est pas interdit.

Quoiqu'en dise la CLUF. (Il est par contre interdit d'utiliser tout ou une partie du code trouvé dans un quelconque logiciel).

Surtout que dans le cas qui nous intéresse, il n'est pas employé à des fins de piratage, ni de modification suspecte d'un logiciel..(humm)..

En quoi peut il être embété ?

Pour discréditation de la société d'édition ?

Allez.. ça n'ira pas bien loin, si son avocat est un tant soit peu efficace..

Reste, qu'accuser quelqu'un d'espionnage est une accusation grave, j'espère qu'il pourra se retourner contre ses accusateurs pour diffamation .
Philippe

Messages : 353

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit