Nous sommes le Lun 24 Nov, 2014 17:05
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 SuivantSCPP : la mise à mort des webradios en France ?

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Jeu 21 Sep, 2006 21:34

la scpp vient d'envoyer un message aux webradios Françaises qu'elle a recensé....

http://www.webradios-news.com/nuke/modu ... =0&thold=0

la SCPP propose apparement ( information non vérifiée en ce jour ), un contrat de 3000 euros par AN aux éditeurs de webradios mais on n'en sait pas plus si cela est pour un éditeur "mono-programme" ( 1 programme ) ou multi-programmes ( 2 programmes et plus )

si tel était le cas, cela ferait cher meme pour les sociétés ! Imaginons NRJ ( plus de 10 webradios soit 10 x 3000 = 30.000 euros par an ! ) ou Radio FG ( 4 webradios x 3000 euros / an = 12.000 euros par an ) sans parler des webradios éditées par des particuliers ou des associations à but non lucratif voir des projets autres qui vont devoir fermer ou sombrer dans l'illégalité.

que pensez de ce nouveau coup dur venu achever encore un peu plus le dynamisme des nouveaux supports de diffusion de tous les talents ?

...
Dernière édition par freqelectro le Ven 22 Sep, 2006 13:00, édité 1 fois au total.
freqelectro

Messages : 219

Ven 22 Sep, 2006 04:45

Ils vont y arriver à museler internet ces bandes de charognards.

C'est lamentable, et cela me donne envie d'amplifier un peu plus le boycott des produits numériques.

Quoique ca ne va pas être facile car je suis déjà à ZERO achats depuis le mois de décembre 2005...
« Ils voudraient qu’on soit intelligents et Ils nous prennent pour des cons, mais comment qu’il faut qu’on fait…?! ». [ Coluche ]
Linux Ubuntu 8.04, Firefox, OOo, Thunderbird, etc...
Pat95

Messages : 236

Ven 22 Sep, 2006 07:25

Le principe, ce n'etait pas que les radio "analogiques" comme NRJ et FG aient eux le droit de diffuser via webradio, au titre de la licence qu'ils possèdent déjà?

je pensais que seule les webradios exclusivement numériques avaient maintenant a s'arranger au cas-par cas avec les representants de l'industrie musicales (ou plus vraisemblablement a la vue les sommes demandées, faire comme les sites de tablatures, de paroles & autres: aller voir ailleurs s'ils y sont.)
blastm

Messages : 663

Ven 22 Sep, 2006 09:53

il y aurait donc une injustice entre NRJ, FG ( groupes de médias radiophoniques "traditionnels" ) et les éditeurs de radios sur IP pour qui la licence légale audiovisuelle ne semble pas s'appliquer ( vide juridique ? )...

la SCPP ne prend donc pas en compte la notion d'éditeur car une webradio peut etre éditée par un particulier, une association... et elle peut comporter plusieurs programmes distincts ! apparement, il n'y a pas de prise en compte de cela aussi !?!

je trouve dommage que ces gens n'aient aucunes visions réaliste du marché d'autant que les webradios sont les partenaires légitimes des platesformes de téléchargement musicaux...

affaire à suivre
freqelectro

Messages : 219

Ven 22 Sep, 2006 12:09

Ach, j'ai bien fait d'envoyer des sous à la Grosse Radio (grace à ce que j'économise en n'achetant plus de musique de majors).

Ca me rappelle l'époque du bas débit et des sites de fichiers midi/karaoke francais qui ont été attaqués par les ayant-droits et les producteurs de fichiers midi pro. En finale, la plupart des sites de midi francais ont disparus du Net et seuls restent les musiques étrangères.

Idem pour les paroles, et depuis peu pour les sites de partitions/tablatures.

Ca va faire pareil avec les web radio, ne resteront que les radios étrangères. Ensuite, il faudra lever une nouvelle taxe pour soutenir la production francophone

Edit; fautes de frappe
Patrick
Sub

Messages : 255
Géo : Ile de France

Ven 22 Sep, 2006 15:28

Et pour ce qui est des radios qui ne passent que du Creative Commons ?
Faut payer pareil ?
C'est normal ?
Il y a des gens qui vendent de la nourriture, des médicaments, du pétrole, de la drogue, des armes, etc. Mais tous sont pauvres face à celui qui vent des logiciels mal fichu !

Je teste pour vous en ce moment le Web 3,2189a Bêta
Hybrid Son Of Oxayotl

Messages : 320
Géo : Grenoble

Sam 23 Sep, 2006 12:41

Dommage qu'on ne sache pas en quel honneur ils demandent ça. Si c'est la SCPP, les morceaux qui ne sont pas produits par eux ne devraient pas être concernés.
FrihD

Messages : 615

Sam 23 Sep, 2006 20:09

Pat95 a écrit:Quoique ca ne va pas être facile car je suis déjà à ZERO achats depuis le mois de décembre 2005...


et moi .... septembre 2001 ^^;
Une ch'tio peu d'pub :http://www.ina-ich.net/

"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."
Ubuntu 11.10 | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | suite Mozilla | VLC ...
Mikelenain

Avatar de l’utilisateur
Messages : 3651
Géo : Lyon

Mar 03 Oct, 2006 19:59

Du nouveau ?

Les webradios sur la voie de la légalité

01net, le 3 octobre 2006
Droit d'auteur
Les webradios sur la voie de la légalité
par Frantz Grenier, 01net.

Les maisons de disque ont défini les droits que doivent payer les diffuseurs de musique en ligne. Une tarification spéciale, plus légère, a été mise en place pour les petites webradios.
Au terme de plusieurs années de négociations, la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP, les plus grands producteurs) et la Société civile des producteurs de phonogrammes en France (SPPF, les indépendants) ont définitivement établi les montants que devront leur verser les webradios françaises. Longtemps, le sujet a baigné dans le flou juridique. Mais le vote de la loi droit d'auteur a bel et bien confirmé le droit des deux sociétés civiles à fixer ces montants.

Finalement, ces tarifs se basent sur un montant garanti annuel. L'un de 3 000 euros pour la SCPP, l'autre de 1 500 euros pour la SPPF, auxquels se greffe une part variable selon, par exemple, le chiffre d'affaires généré ou le nombre de canaux de diffusion mis en place par la webradio. A quoi il faut ajouter les droits à régler à la Sacem, qui représente les auteurs.

Toutes les webradios n'ont pas les moyens de faire face à ces montants. Aussi, la SCPP discute en ce moment avec l'Association nationale des webradios dans le but d'alléger ces charges.« Ils ont compris l'intérêt des webradios pour faire connaître de jeunes artistes », explique Sébastien Petit, président de cette association regroupant une quinzaine de petites webradios. La SCPP va proposer une tarification spéciale pour les radios à « faible audience », c'est-à-dire celles dont l'audience est de quelques centaines de personnes seulement, et ce, à un coût mensuel inférieur à 75 euros par mois. Une somme équivalente à ce qu'une webradio de cette taille doit au minimum débourser chaque mois à la Sacem.

Prochaine étape, les podcasts
Du côté de ces petites structures, il reste encore à convaincre la SPPF de faire une distinction de ce type pour espérer survivre en toute légalité. Mais ce n'est pas à l'ordre du jour.« Nous n'avons pas encore planché sur ce sujet, avoue Karine Colin, directeur juridique de la SPPF.Peut-être le ferons nous prochainement ; en attendant, nous n'avons encore jamais assigné personne en justice ». Par contre, la SPPF a signé des accords de ce type avec AOL et NRJ. D'autres sont en négociation avec le groupe Lagardère notamment.

Après les webradios, la prochaine étape va concerner les podcasts et les droits associés à leur diffusion. La SPPF réfléchit à l'heure actuelle à un accord expérimental avec les radios du groupe Lagardère et les groupes Radio France et NRJ. Si le dossier n'est pas prioritaire - les podcasts de radios diffusent encore rarement de la musique -, le développement de podcasts musicaux pourrait accélérer le traitement de ce dossier.


source 01net
Saint-Chinian, parti

Messages : 2239
Géo : Paris

Mar 03 Oct, 2006 20:36

et la culture française perd en dynamisme .....


ps : j'ai découvert nombre de groupe via des webradio (dont l'innénarble inkubbus sukkubus .... une merveille :D )

je sens que je vais vraiment m'exiler en belgique, moi XD
Une ch'tio peu d'pub :http://www.ina-ich.net/

"L'ignorance n'est pas ne pas connaître, c'est ne pas vouloir connaître."
Ubuntu 11.10 | LibreOffice | GnuPlot | PidGin | irssi | suite Mozilla | VLC ...
Mikelenain

Avatar de l’utilisateur
Messages : 3651
Géo : Lyon

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit