Nous sommes le Sam 20 Sep, 2014 14:56
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 Suivant10 idées pour valoriser le CD en tant qu'objet !

Le Libre soulève de nombreuses questions, notamment sur la vente liée, les verrous numériques, les libertés numériques.., Parlons-en avec écoute et respect de l'autre.

Dim 12 Fév, 2006 19:16

Voilà, pour montrer que je n'ai rien contre l'industrie du disque à la base, et expliquer quelques peu ce qu'il manque dans un CD pour que je cesse dès maintenant mon Boycott (qui dure depuis déjà 5 ans), je créé ce sujet, afin quelque part de se "réconsilier" avec les maisons de disques qui auront la bonne idée d'écouter les consommateurs que nous sommes tous en puissance.

Tout d'abord, il est évident que ce qui est le plus motivant dans l'achat d'un CD, c'est de rémunérer le groupe. Les amateurs de musiques n'en ont que faire des maisons de disques, de leurs actions et de leurs profits infinis, s'ils achètent un CD c'est pour le travail de l'artiste qu'il contient, et il est évident que le rémunérer est le meilleur moyen de remercier celui-ci. J'ai commencé mon Boycott quand j'ai appris que sur 15 à 20€, moins d'un € revient généralement à l'artiste. A l'époque 20€ c'était 12% de ce que j'avais pour vivre, alors faire cet effort conséquent pour permettre à Nègre de toucher 80.000€/mois ca n'est pas spécialement encourageant. Aujourd'hui, 20€ c'est 5% de mes revenus, mais j'ai un niveau de vie légèrement supérieur. Alors, il est nécessaire de baisser le prix d'un CD pour qu'il me vienne l'idée d'en racheter. Et pour dire vrai mon Boycott n'était pas très assidu puisque j'ai entre temps payé 5€ un double CD du Vans Warp Tour (sur place), et 5€ également un album de M-Sixteen (groupe parisien, directement au groupe). Je n'ai fondamentalement rien contre l'achat de CD... Et pour moi ces deux CD ont beaucoup plus de valeur que les autres CD que j'ai pu acheter dans le passé. Comme quoi un prix prohibitif ne donne aucune valeur au produit lorsqu'il s'agit d'un simple contenant. On ne peut pas dire "Vous vous rendez compte, une chanson vaut moins d'un € sur les plates-formes "légales", c'est inadmissible", car la valeure réelle de la chanson, c'est le cumul des prix que seraient prêt à payer chacun des éventuels acheteurs. Et même avec un prix unique, il faut SURTOUT prendre en compte le nombre d'acheteur. Si une chanson ne valait réellement que 0.99 cents, celà impliquerait qu'après mon achat je sois propriétaire de la chanson, et que personne d'autre ne puisse l'obtenir autrement qu'en me l'achetant, ce qui est bien évidemment non seulement faux, mais également inenvisageable pour de la culture.
1/ Baisser le prix des CD d'au moins 50% et rémunérer l'artiste à plus de 50% de ce prix. Un album vaudrait alors maximum 10€, et l'artiste en toucherait au moins 5€.

Puis, voici les questions qu'il m'arrive de me poser sur un groupe, et dont les réponses devraient se trouver dans tout livret digne de ce nom, à la place même du bout de papier plastifié actuel qui d'un côté est censé attirer le consommateur pigeon et de l'autre côté, celui où c'est trop tard, énumère les restrictions matérielles dans l'usage de ce qui ne devrait pas être appelé "CD" :
2/ Depuis quand le groupe est formé, et un bref aperçu de sa discographie, au moins les albums, avec l'année de création.
3/ Quels en sont les membres actuels, dans l'album qu'on a entre les mains, et quels sont leurs rôles au sein du groupe.
4/ Le matériel qu'utilise le groupe. Une Gibson avec un préamp Vox et un bon gros Marshall pour le guitariste, et uniquement des cymbales Zildjian pour le batteur, par exemple.

Ensuite j'aimerai bien avoir quelques renseignements sur les chansons que je suis en train d'écouter :
5/ Leurs paroles, quand il y en a !
6/ La source d'inspiration, l'histoire de la chanson. "Par exemple on était à McDo on a entendu une chanson de tel groupe et on a trouvé l'idée de mettre les guitares en contre-temps de la batterie excellente. En rentrant on a tenté un truc et c'est venu naturellement. A croire qu'on l'avait déjà en nous !" ou encore "En fait cette chanson n'était pas prévue dans l'album. On était en studio et untel gratouillait sur sa guitare pour s'échauffer, et il a trouvé LE riff qui tue, du coup on l'a ajoutée à l'album. Ca a pas mal fait chier le producteur en vérité, parce qu'il avait déjà prévu la maquette de l'album depuis longtemps !"
7/ Si le groupe est fier de cette chanson, s'il aime la jouer, et pourquoi. Genre "Ouais cette chanson moi elle me saoule, c'est une de nos premières et je la trouve pas à la heuteur des autres, mais bon, on dira que c'est comme un bonus track..."

De plus, et c'est là le 8e point (8/), tout CD devrait respecter ce qui s'appelle vraiment un CD, c'est à dire cesser de mettre quelque protection que ce soit. En effet je ne connais aucun album dont la protection l'ait empêché de se retrouver sur le P2P, par contre j'en connais un paquet qui ont empêché un acheteur de le lire, ce qui parfois mène à Boycotter une maison de disque, ou même toute l'industrie musicale comme dans mon cas. Il n'a jamais été prouvé que le P2P faisait baisser les ventes, alors qu'il est plus que prouvé qu'un client ayant acheté un CD illisible se méfiera par la suite, quand il ne cessera pas tout simplement d'acheter des CD. Et comme il suffit d'un malin qui passe outre la protection pour que l'album soit partagé sur le P2P, que les "pirates" ont nécessairement de l'avance sur les protections (quelqu'un de passionné est en général créatif, compétent, et possède une approche pratique, alors qu'un employé d'une grosse boîte n'a qu'une approche théorique et plus le nombre de personnes travaillant sur le même produit est élevé, plus il y a de chance que le produit ait des failles, Microsoft en est le meilleur exemple...), et que le P2P ne peut être contrôlé (même s'il est déclaré illégal), ca ne sert vraiment à rien de continuer dans la voie de la protection matérielle du produit. Tout ce qui peut être lu peut-être dupliqué, et parfois même ce qui ne peut être lu !
Les internautes ont bien compris qu'il s'agit là d'une affaire de fierté et non de protection puisque la conséquence est au final auto-destructrice (comme tout ce que l'on peut être amené à faire par fierté). Ca les décourage d'autant plus de continuer à engraisser l'industrie du disque...

Enfin, pour relancer et encourager l'achat de CD, il serait intéressant de pouvoir jouir d'un avantage matériel sur les autres supports que celui matériel. Dans une vieille compilation appelée "3x plus de bruit" il y avait à l'époque un médiator "3x plus de bruit". C'est un tout petit objet tout bête, mais qui peut vite devenir un porte-bonheur lorsqu'on est fan du groupe. Pourquoi pas imaginer aussi d'inclure des stickers ? Je me souviens également d'artiste dont l'achat du CD donnait accès à des réductions lors des concerts ou lors de l'achat d'ancien albums. Ou encore des accès réservés ou un statut unique sur le forum officiel du groupe (par exemple "fan incontesté") et autres avantages sur le site officiel, ou encore des réductions sur l'achat d'un vêtement à l'effigie du groupe (ca se fait beaucoup), ou encore des billets de tombola. Imaginez que vous pouvez gagner un pass backstage pour votre groupe préféré dans un de ses albums qui coûte, comme vu au début du sujet, 10€. Est-ce que vous n'en achèteriez pas plusieurs, quitte à ce que le surplus soit offert, donné ou revendu d'occasion ? On peut aussi imaginer de permettre aux possesseurs du CD de télécharger n'imorte laquelle des chansons de l'album gratuitement en tant que sonnerie.
9/ Inclure des objets uniques dans les CD.
10/ Proposer des avantages aux possesseurs du CD.


Idée proposée par Rilax :
11/ Ajouter les données CD-Text dans tous les CD qui sortent des usines, afin d'améliorer le confort d'utilisation des usagers.
Dernière édition par Stabbed le Lun 13 Fév, 2006 10:39, édité 1 fois au total.
Stabbed

Messages : 227

Dim 12 Fév, 2006 21:58

Tu as tout à fait raison . Pour les prix du Cd, je ne sais pas si c'est réellement possible ( il faut quand même rémunérer les intervenants à la création, quelle qu'elle soit, même si l'artiste mérite une part important puisque sans lui, rien ne serait...), mais pour le reste je suis entièrement d'accord.

D'ailleurs, toutes ces choses la ont été, par ci par la, déja faites. Moi qui suis un grand fan des Pink Floyd, quel fut mon bonheur, lorsque j'ai trouvé dans une boutique bizarre un vinyl Dark side of the Moon avec dedans les trois posters et les deux stickers (soit dit en passant, l'album inclut aussi les paroles des chansons..)

Simplement, je crois que toutes ces choses là doivent (re)rentrer dans les moeurs, car les gens les ont oubliées.

Et pour ce qui est des dispositifs anti copie, je suis là dessus entièrement d'accord. D'ailleurs je n'achète plus que des cds d'occasion, sans DRM et autres saletés.
Latex

Messages : 187

Lun 13 Fév, 2006 00:12

Excellentes idées !!!

Par contre :
plus le nombre de personnes travaillant sur le même produit est élevé, plus il y a de chance que le produit ait des failles

le logiciel libre peut s'avéré très fiable justement grâce à la communauté qui y participe ;)

Je pense que le nombre de failles dépend au moins de la fiabilité (conception) de la structure de base, et de la compétence (habitudes) des développeurs.
Yug

Messages : 38

Lun 13 Fév, 2006 09:12

Un autre truc rapport a la plupart des cds, il serait interressant de disposer du titre de la chanson, du nom de l'artiste, du titre de l'album sur l'appareil sur lequel on ecoute ledit cd : autoradio, chaine hifi, ou tout lecteurs de cd muni d'un ecran.
Chose qu'on a avec les tags mp3.
Moi ca m'a etonné quand j'ai inséré mes cds du commerce dans le poste autoradio dernier cri (ouais on s'la pete :twisted: ) que j'ai offert a ma copine, de decouvrir qu'il s'affichait des truc du genre "piste 1" alors qu'avec mes cds mp3, je sais ce qu'on ecoute.
A noter qu'un cd sur la dizaine essayé, un seul, affichait le nom de la chanson qui passait. Donc c'est faisable. Et franchement je pense pas que ca augemente de beaucoup les frais de productions.
Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme.
Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.
Citation de George Bernard Shaw
RilaX

Messages : 333
Géo : Marseille

Lun 13 Fév, 2006 10:40

RilaX > je l'ai ajoutée à la fin ;)

Yug > celà ne s'applique pas au logiciel libre bien entendu, car je serais surpris qu'une protection rendant illisible un DVD/CD/peu importe émane un jour du logiciel libre XD
Stabbed

Messages : 227

Lun 13 Fév, 2006 12:02

Je suis en accord avec toi mais il faut penser a la chaine economique complete pour comprendre le pourquois du comment.

En gros:
1/ l'artiste est rémuniré par CD de l'ordre de 1€ par le producteur (si le producteur n'y laisse pas sa chemise)
2/ le producteur qui est le seul a avancer des € dans l'affaire, revend au distributeur 4/5 € le CD. Cout de productions deduit il touche en gros 1/2€ par CD (maquetage, gravage pao, communication, promotion, etc..)
3/ le distributeur va revendre le CD 8/9/10€ au revendeur (FNAC, VIRGIN, etc..)
4/ le revendeur vend au public 15/20€ le CD

Donc comme tu le vois, l'artiste n'est pas le seul a bosser. Le producteur est celui qui prend réellement les riques financier, et si le distributeur garde de la cam sur les bras, retour au produteur qui s'assoie sur les tunes avec l'artiste.

Le probleme est que tu ne peut pas faire autrement. Si tu n'est pas présent sur le marché de la vente, grand public, tu n'existe pas, donc tu ne vend pas. Et là ou ca se corse, c'est que pour etre present, il faut bien trouver un distributeur qui veux de toi, et cà, meme avec le fait qui ne prennent aucun risque, tu peut te grater a 90% du temps, si tu connait pas le gas qui connait le gas, qui est le frére de ...

Donc...
kim
ekimhose

Messages : 6

Lun 13 Fév, 2006 12:58

Je crois que tu t'es mis le coude dans l'oeil là, sans vouloir t'offusquer. La maison de disque récupère plus de 50% du prix du CD :
Prix des CD, où va votre argent, sur Ratiatum

Et la répartition présentée est celle d'un contrat de star !
22% pour la distribution, ca il suffit de concurrence pour que ca baisse, mais la part de la maison de disque, soit au moins 52%, est répartie comme suit :
- 0.52€ frais d'enregistrement, ce qui me semble crédible.
- 1.82€ pour la fabrication du disque, là ca m'étonnerait, j'ai vu des entreprises proposant de presser des CD (avec le boitier) pour moins de .5€ sur des tirages relativement grands. Et me ferez pas croire que la jaquette ridicule vaut 1.3€...
- 2.69€ pour la promotion. Là encore, c'est n'importe quoi. On parle ici des frais de promotion de la maison de disque répercutés sur le prix des CD, et pas du coût de la promotion de l'artiste dont c'est le CD. Alors, qu'ils nous lâche un peu la grappe avec leur promotion du genre Star Ac, etc... non seulement ca nous fera des vacances, mais en plus il pourront baisser les frais de promotion à .2€...
- 2.17€ frais généraux, c'est à dire payer les salaires collossaux des gros porcs de la direction, ceux-là même qui soudoient nos ministres... on peut facilement diminuer de plus de moitié la somme.
- 1.48€ marges d'exploitation, soit bénéfices. Là encore, on peut réduire ca à quelques centimes d'€, n'en déplaise aux actionnaires.

Au final on peut diminuer les 8.69€ de la maison de disque à moins de 3€. Admettons que le distributeur prenne 1€, soit un peu plus que ce que ca doit lui coûter, et l'artiste touche déjà la moitié du prix du CD (sans compter la TVA bien entendu), si c'est un artiste confirmé. Et pour ce qui est de la musique en ligne, je préfère même pas en parler vu que les coûts tendent vers 0€, tout comme la part reversée aux artistes...

En prenant en compte que les valeurs données dans l'article sont certainement celles données par les maison de disques, les frais et les répartitions sont nécessairement exagérés afin de se faire plaindre, et je n'ose pas imaginer le résultat possible avec les vrais chiffres... je crois fermement que le CD à 5€ peut être amorti... mais peut-être pas rentable, et certainement pas assez pour une maison de disques...
Stabbed

Messages : 227

Lun 13 Fév, 2006 16:44

Stabbed a écrit:Je crois que tu t'es mis le coude dans l'oeil là, sans vouloir t'offusquer. La maison de disque récupère plus de 50% du prix du CD :
Prix des CD, où va votre argent, sur Ratiatum


Tes chiffres son peut-etre valable pour les grosses maison de prod.

Mais pas pour les petit label non. Je te le garanti, j'en fait moi meme l'experience.
Et je connait mes cout de prod=). Et mon oeil va bien je te remercie.

A, au fait, y as pas que des gros porc qui sont a la direction de maison de prod. Les petites maison, ont de gens qui creve la dalle.

Kim
ekimhose

Messages : 6

Lun 13 Fév, 2006 16:51

Excuse-moi alors de l'amalgame, mais je ne parlais en aucun cas des labels indépendants (dont la plupart propose déjà des prix abordables).
Evidemment la répartition n'est valable que pour de grandes séries, et est complètement faussée pour les "petits labels" comme tu les appelles, dont les frais sont bien plus élevés, parce que moins de poids, et parce que moins de tirage :)

Désolé pour ton oeil ;)


Ceci dit je pense que ta répartition est erronnée, ou alors il y a un problème quelque part, car tu n'a pas pensé à la part de l'état...
Stabbed

Messages : 227

Lun 13 Fév, 2006 17:14

Ouais, faudrai un symbole pour les petites maison de disques, respectueuse des artistes ou inovantes.

Genre : "artistes elévés aux grains et en pleine air" :D Enfin, vous voyez ce que je veux dire.

une question sur le fond du sujet: Comment se fait il que les cassettes soit moins chères que les CD alors que rien ne diffère dans la chaine de production si ce n'est le support ? Et une cassette vierge est bien plus chère qu'un CD !
Ca marche aussi pour la vidéo !

Je me souviens, y a une dizaine d'année, j'ai entendu quelqu'un se plaindre du prix elevé des CD. On lui a dit que lorsque le support serait démocratisé, les prix baisserai. Depuis on attend toujours, alors que un CD vaut maintenant dans les 30 centimes, et une cassette bien plus !

peut être que les acheteurs de CD paye pour ceux qui achette les K7, mais comme il n'y a quasiment plus de K7, y a des sous qui se perdent ( pas pour tout le monde ? )
Rakkeur54

Messages : 179

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit