Nous sommes le Sam 25 Oct, 2014 09:43
Supprimer les cookies

Page 1 sur 21, 2 Suivantnew PC sous linux: réutiliser NTFS,partage MAC etc

Perdu dans la migration ? Demandez votre chemin, on peut peut-être vous aider.

Ven 21 Fév, 2014 11:45

J'ai actuellement la configuration suivante:
Un pentium 4, sous WinXP avec trois disques durs:
Un disque SATA2 divisé en deux comme suit C: 30 Go (win XP) et D: 270 Go (musique original, images original,documents original)
Puis un disque IDE 250 Go F: (original films)
Enfin un disque SATA2 divisé en 4 = G: 40 Go (musique sauvegarde) H: 130Go (images sauvegarde) I: 800Go (Films sauvegarde) J: 70 Go (Documents sauvegarde)

Par ailleurs j'ai une Bbox fibre et un macbook pro.

Le problème: Ma configuration fait un bruit infernal. Mon système de sauvegarde est un vrai foutoir. Mon Pc est lent. Le support XP va se terminer cette année. Et ras le bol des logiciels fermés.

Je souhaite donc monter une modeste configuration silencieuse sous linux à base de pentium G3420, avec un SSD pour mettre le système, compatible avec mon mac pour pouvoir échanger des fichiers. Je souhaite également me servir de cet ordinateur pour regarder des films en HD.

Mes questions:
1) Quelle version de Linux choisir? Je veux un logiciel simple et avec paramétrage à la souris pour commencer.
2) Comment récupérer mes données de l'ordinateur fonctionnant sous XP, dois-je laisser cet ordinateur monté ou puis-je installer (récupérer) directement ces trois disques sur ma nouvelle configuration (sachant que ces disques sont formatés en NTFS?
3) Quelle taille en Go et quel systéme de formatage pour mon SSD?
4) Je souhaite pouvoir échanger/sauvegarder des fichier de mon mac. Quel format de fichier compatible dois-je employer si je formate en format linux?
5) Faut il une carte graphique pour regarder des films en HD?
6) Puis-je prendre un Dock usb3 pour faire mes sauvegardes, si oui quel dock est compatible avec linux et mac?
Lucius

Messages : 6

Ven 21 Fév, 2014 19:46

Bonjour,

J'ai dernièrement monté un PC sur une base MSI H81M-P33 avec CPU G3420.
1/ je peux donc confirmer que Linux Mint Petra, par exemple, fonctionne bien sur cette plateforme. Et elle est assez simple à configurer, mais ce n'est certainement pas la seule.

2/ GNU/linux est en mesure d'écrire et de lire sur du NTFS depuis longtemps maintenant, le plus simple est donc d'installer les anciens disques dans le nouveau PC. Par contre ça ne fera rien en ce qui concerne le rangement ;)

3/ le disque SSD a principalement son utilité pour y installer le système, il a moins d'importance pour les données. Perso, je n'ai aucun de mes PC sous GNU/Linux qui ait plus de 25Go pour la partition racine + un peu de swap. un SSD de 32-64Go devrait donc suffire. Concernant le système de fichier de la partition racine, restons basique avec de l'ext4, le plus courant actuellement.

4/ Là il y a confusion entre format du système de fichier et format des fichiers. Ext2/3/4, NTFS, FAT32/HFS/HFS+ sont des formats de systèmes de fichiers. Pour les fichiers, le "format" dépend du type de fichier, pas du système d'exploitation (ex : doc pour le format Word 97-2003, odt pour le format OpenDocument). Si j'interprète correctement la question, tu fais référence au format du système de fichiers.
    ext2/3/4, c'est le système de fichiers "historique" de GNU/Linux
    FAT32, c'est le système utilisé par Windows jusqu'à Win98/Me
    NTFS, c'est le système de la branche NT-XP-Vista/7/8 de Windows
    HFS/HFS+ c'est le système utilisé par Mac OS X
    GNU/Linux est à même de lire/écrire sur de l'ext2/3/4,du FAT32, du NTFS (via NTFS-3G) et de l'HFS/HFS+ (perso, j'évite autant que faire ce peut d'écrire sur ces partitions à partir d'une distro GNU/Linux mais la lecture fonctionne nickel)
    OS X est capable de lire et écrire nativement sur de l'HFS/HFS+ et du FAT32. Via MacFuse et NTFS-3G il peut lire/écrire sur du NTFS mais je trouve les perfs déplorables, pour l'ext2/3/4 je n'ai pas trouvé de solution libre qui me satisfasse.
Le système de fichiers traditionnellement utilisé pour les échanges entre systèmes d'exploitation c'est le FAT32 mais il a qq limitations dont la taille maxi de fichiers à 4Go.
Mais tout ça ne concerne que le cas où tu utilises, par exemple, un disque externe branché un coup sur le fixe, un coup sur le portable.

Pour échanger des fichiers entre deux ordinateurs, il y a plus simple et surtout indépendant du système de fichiers, ce sont les protocoles réseau comme SMB/CIFS (partage réseau Windows) ou NFS (partage réseau UNIX).
Le principe est alors de faire tourner un serveur sur un des systèmes et un client pour y accéder à partir de l'autre.
Par exemple, un serveur Samba sur le PC fixe et un client sur le MBP. Le client sur Mac est intégré depuis, euh je sais pas mais au moins la 10.5 par expérience
Autre possibilité, un serveur NFS sur le PC fixe et un client sur le MBP. Le client NFS est intégré dans OS X depuis la 10.7.
Le NFS permet un contrôle plus pointu des ordinateurs clients mais il peut être un peu plus difficile à mettre en place.

Autre possibilité mais je ne connais pas la BBox (fibre ou autre) et donc ne sais pas si elle le permet : brancher un disque dur en USB sur la box qui servira alors de serveur NAS.

5/ les processeurs Haswell (comme le G3420) intègre une puce HD graphics (ou + pour les Core i#), ils sont donc capables de fournir un flux HD sans souci. À vrai dire (là encore c'est d'expérience), même la génération précédente des GMA X4500 était largement capable de le faire ;)

6/ Euh, oui et pour ce qui est du choix : tous mais il faudra que l'ordi soit équipé de prises USB3 pour profiter de la vitesse max, branché sur une prise USB2 il sera limité à la vitesse de celui-ci.

Voilà, ce ne sont bien sûr que des réponses partielles qui ne demandent qu'à être complétées.
fat115

Avatar de l’utilisateur
Messages : 838
Géo : Ardèche ... du nord

Ven 21 Fév, 2014 22:22

Bonsoir,
je compte me monter une config sur une base ASRock H87M-ITX et Intel Pentium G3420 (3.2 GHz) avec SanDisk SSD 64 Go
merci beaucoup pour votre réponse très détaillée. La réponse au point 2) m'a bien fait rire et est très juste!
1) avec Linux Mint Petra, vais-je trouver des forums d'utilisateurs (assez fournis comme pour ubuntu) me permettant de trouver des solutions aux questions qui ne manqueront pas de se poser?
3) En ce qui concerne ce point, si je fais une partition racine de 25 ou 32 Go et un peu de swap que faire des des 32 Go restant?
4) Exactement, je voulais faire référence au format du système de fichiers. Je pense donc m'orienter vers la solution que vous me proposez: Faire tourner un serveur sur un des systèmes et un client pour y accéder à partir de l'autre. Je vais me documenter sur les deux idées soumises (SMB et NFS). Pour Samba ou NFS l'installation sur Mint Petra ne pose pas de difficultés particulières?

Ps: Je comprendrais très bien que vous n'ayez pas le temps de me répondre. En tout les cas, sachez que votre réponse-très détaillée-m'a grandement avancé et donné de nombreuses pistes de recherches. J’espère pouvoir me lancer rapidement. Merci encore.
Lucius

Messages : 6

Ven 21 Fév, 2014 23:11

1/ Linux Mint Petra est basée sur Ubuntu 13.10 donc en plus du forum spécifique linux mint déjà bien fourni, toutes les solutions données sur le forum ubuntu sont fonctionnelles
3/ un petit /home par exemple, il suffit ensuite de monter les différentes partitions NTFS dans des dossiers de ce /home pour agrandir la taille globale de celui-ci
4/ comme dit plus haut, il suffit de se référer aux docs ubuntu : http://doc.ubuntu-fr.org/system-config-samba et http://doc.ubuntu-fr.org/nfs

Pour le 3/, c'est une solution que j'emploie depuis des années avec des partitions LVM en ext3/4 montés via fstab dans les dossiers basiques tels que Vidéos, Téléchargements, Musique, etc
Il faut juste bien positionner les droits des dites partitions.
fat115

Avatar de l’utilisateur
Messages : 838
Géo : Ardèche ... du nord

Sam 22 Fév, 2014 00:22

Bonsoir,
je pense avoir compris les points 1) et 4), impeccable.Je vais partir là dessus.
En revanche, je n'ai pas bien compris le point 3). il me manque le vocabulaire de base, je vais chercher (dans les forums Mint et Ubuntu). Je relirai alors ta réponse et je pense alors pouvoir comprendre.
Bon we et merci encore
Lucius

Messages : 6

Sam 22 Fév, 2014 09:54

Ouais, à la relecture je me rends compte que j'ai été un peu vite :lol:

Reprenons au début : sous Linux les partitions (et donc les disques) ne sont pas du tout gérés comme sous Windows, adieu donc les lettres de lecteurs !
Pour faire simple, il n'y a plus qu'une seule grande arborescence et les différentes partitions viennent se brancher dessus. La racine du système est représentée par /, elle contient divers dossiers comme /etc, /home, /opt, /var, ... (je passe sous silence les dossiers comme /dev et /proc par exemple qui sont particuliers). Plus d'infos : http://doc.ubuntu-fr.org/arborescence
Traditionnellement, lors de l'installation on part sur trois partitions de base :
/ : la partition racine du système qui contiendra donc ... le système. Même si c'est faux strictement parlant, on peut faire le parallèle avec le disque C sous Windows
swap : comme son nom l'indique c'est une partition spéciale (qui n'apparait pas dans l'arborescence) et qui servira d'espace d'échange si besoin. Sous Windows, c'est le fichier swapfile.sys/pagefile.sys du disque C. Le dit Windows utilise un autre fichier nommé hiberfile.sys pour le mode hibernation, sous Linux s'est la partition swap qui remplit cette fonction. Donc pour ne pas être embêté, le plus simple est de définir la taille de la partition swap d'une taille égale ou supérieure à la RAM (même si on peut faire hiberner le système en ayant une swap de taille inférieure à la mémoire, mais vu les capacités actuelles des DD pourquoi se prendre la tête).
/home : c'est dans ce dossier que vont être créés tous les dossiers utilisateurs. L'intérêt de créer une partition dédiée c'est qu'on sépare complètement le système des données utilisateurs. Très, très pratique lors d'une réinstallation du système ! Pratique aussi si tu veux changer de distribution tout en gardant tes réglages et données.

Sur un PC simple disposant de 8Go de RAM et d'un unique disque dur de 1To, on créerait selon le principe précédent 3 partitions :
20, 30 40 Go ou plus pour /
8Go pour swap
tout le reste pour /home parce que ce qui prend le plus de place sur un disque ce sont les données utilisateur.

Sur ton futur PC avec son disque SSD de 64Go, tu pourrais avoir une répartition comme suit (c'est vraiment qu'un exemple) :
32Go pour / (perso j'ai 24Go rempli à 35%, mais la marge m'est très utile lors d'un upgrade de version de ma Fedora)
8Go pour swap
24Go pour le /home (la vitesse du SSD peut être intéressante pour l'accès aux réglages qui sont sauvegardés dans ton dossier utilisateur)
Euh, mais j'ai largement plus de 24Go de données moi ! Patience, j'y reviendrai plus loin.

J'ai parlé plus haut de "disque C" sous Windows. En fait c'est faux, le disque C, ou lecteur C, n'est qu'une partition, pas un disque au complet. C'est un abus de langage venant du fait que pendant longtemps les PC sous Widnows étaient livrés avec une unique partition prenant tout le disque.
Sous Linux, les disques sont nommés sdX, X étant une lettre ce qui nous donne sda pour le premier disque dur, sdb pour le deuxième, etc
Même système pour les partitions qui sont numérotées : sda1 est donc la première partition du premier disque.
Partant du principe que ton futur disque SSD sera le seul lors de l'installation de Linux sur ton futur PC (tu pourras rajouter les autres par la suite), on obtient la correspondance suivante :
sda1 = partition racine /
sda2 = partition swap
sda3 = partition /home
Je passe sous silence le fait qu'il faut normalement parler de /dev/sda1 et que les numéros peuvent ne pas se suivre (partition primaire, étendue, logique : http://doc.ubuntu-fr.org/partitions )
Autre petit aparté, sous OS X les partitions s'appellent disk0s1, disk0s2, tu peux vérifier dans l'utilitaire de disque de ton MBP ;)

Pour l'installation proprement dite, on trouve des tutos détaillés sur le net, ex : http://www.linuxcore.fr/2012/05/install ... x-mint-13/

Hop, je saute une ligne et considère que ton futur PC avec son disque SSD est maintenant installé (peu importe la distribtion, Linux Mint, Ubuntu, Fedora, OpenSuse ou autre).
Tu as donc démarré sur ton nouveau PC et pu constater l'existence de différents dossiers (vides !) dans ton dossier utilisateur.
C'est le moment de rajouter les autres disques et on va commencer par ton disque IDE. Ah, on vient de me faire signe que non parce que la carte mère ne dispose pas de ports IDE, que du SATA !
Damned ! C'était pourtant celui qui se prêtait le mieux à mon explication. Bon ben on va faire avec le SATA de 320Go qui contenait XP alors.
Tu le branches sur le port SATA2 de la carte-mère, le 1 étant bien évidemment pris par le SSD et tu démarres le PC.
Si j'ai bonne mémoire il ne devrait y avoir rien de changé en apparence. Mais en ouvrant le gestionnaire de fichiers (Nemo si tu utilises le bureau Cinnamon, Nautilus pour Gnome et Unity ...) tu devrais voir les 2 partitions du nouveau disque dans les périphériques.

C'est le moment de parler du fichier /etc/fstab
Il s'agit du fichier qui regroupe les partitions devant être montées (mises en place) au démarrage.
L'idée est la suivante : pour accéder à mes anciennes données, je vais créer un dossier nommé Ancien dans mon dossier utilisateur et demander à mon système de faire correspondre une partition (le lecteur D du message initial) de mon 2e disque dur à ce dossier. Comme ça, je pourrai me contenter d'aller dans /home/lucius/Ancien pour accéder à mes données.
Et oui, c'est ça qui est magique : je peux indiquer à Linux de monter (mettre en place) ma partition où je veux pour la faire correspondre au dossier que je veux. Une fois la manip' initiale faite je n'ai plus (trop) à me préoccuper du fait que ce soit une partition ayant un système de fichiers Windows : pour moi c'est juste mon dossier.
Il faut quand même garder à l'esprit que le NTFS ne supporte pas toutes les spécificités des systèmes ext2/3/4.

Un petit exemple de fichier /etc/fstab ?
Voilà celui de mon pc fixe :
Code: Tout sélectionner
#
# /etc/fstab
#
UUID=eb09a996-114a-4c70-98ac-6a68bcba9749    /                          ext4    defaults        1 1
/dev/mapper/Base-home            /home                      ext4    defaults        1 2
/dev/mapper/Base-swap            swap                       swap    defaults        0 0
/dev/Travail/DL               /home/moi/Téléchargements   ext4   defaults   1 2
/dev/Travail/Pro            /home/moi/Pro         ext4   defaults   1 2
/dev/Travail/Work            /home/moi/Work         ext4   defaults   1 2
/dev/Samsung500G/Virtual         /home/moi/Virtual      ext4   defaults   1 2
/dev/Perso/Video            /home/moi/Vidéos      ext3   defaults   1 2

# Partages Samba Routeur
//192.168.0.1/volume9            /media/Gros   cifs   _netdev,users,noauto,guest,rw,nosetuids
//192.168.0.1/volume2            /media/Sync   cifs   _netdev,users,noauto,guest,rw,nosetuids


Quelques explications peut-être ?
La ligne UUID=eb09a996-114a-4c70-98ac-6a68bcba9749 correspond à la définition de ma partition racine ( / ), la partition n'est pas repérée par son nom /dev/sda1 mais par son UUID : http://doc.ubuntu-fr.org/uuid_et_label
Ligne suivante, la définition de mon /home. Là encore, ça n'est pas de la forme /dev/sdX# car j'utilise LVM : http://doc.ubuntu-fr.org/lvm
3e ligne : définition du swap
Jusque là, c'est du basique.
Les 5 lignes suivantes font correspondre des volumes logiques LVM (il suffit de les considérer comme des partitions) avec des sous-dossiers de mon dossier utilisateur. Téléchargement et Vidéos sont, par exemple, des dossiers existants d'origine.
De mon point de vue d'utilisateur, je me ballade dans mes dossiers comme s'ils étaient tous sur le même disque.
En pratique, ils sont sur trois disques différents et utilisent deux systèmes de fichiers différents (ext4 pour la plupart mais aussi de l'ext3).
Il est possible de réaliser la même chose avec des partitions en NTFS voire en HFS+. L'exemple ci-dessous correspond à la ligne du fstab de mon MBP qui fait correspondre la partition OSX au dossier Mac de mon utilisateur :
Code: Tout sélectionner
/dev/disk/by-uuid/45ac3391-bfe4-3ef6-beb5-7f53fd2630c4 /home/macfat/Mac auto nosuid,nodev,nofail 0 0
Là, il faut être honnête ça pose qq soucis de droits sur les sous-dossiers.
Pour la petite histoire, les deux dernières lignes correspondent à des partages Samba/CIFS servis par mon routeur équipé de disques durs USB (le moyen d'échange évoqué dans mon premier message).

Il fut une époque où il fallait gratouiller dans le fstab à la main avec tous les risques que ça impliquait, notamment de tout casser :evil:
Maintenant on trouve l'utilitaire gnome-disk-utility qui permet de faire ça très simplement.
Je ne sais plus s'il est installé par défaut dans Mint ou Ubuntu. Au besoin le paquet s'appelle gnome-disk-utility tout simplement.
Exemple avec une partition NTFS d'un de mes disques :
Image
Dans la partie de gauche (non visible), on sélectionne le disque, les partitions apparaissent à droite.
Dans l'exemple, j'ai un disque de 200Go nommé /dev/sdd contenant une partition sdd1 de 148Go en NTFS et une autre nommée sdd2 de 52Go en ext4.
Chacune de ces partitions a un LABEL (étiquette), la première s'appelle IcyBox, la 2e SaveBox. C'est une autre façon de les repérer (plutôt que l'UUID ou le /dev/sdX#), c'est aussi à mon sens la plus pratique ... tant qu'on fait attention à ne pas avoir deux partitions ayant la même étiquette !
Le fait de sélectionner la partition voulue puis de cliquer sur le petit engrenage en dessous permet d'avoir accès au options de montage (fenêtre ayant le focus)
On voit que la partition est actuellement configurée pour être en montage "automatique", c-à-d qu'il suffit de cliquer dessus dans le gestionnaire de fichiers pour qu'elle soit montée (mise en place) dans un sous-dossier de /media ou /run/media suivant les systèmes. C'est pratique pour un disque externe ou un disque en rack (cas du DD de mon exemple) mais ça n'a aucun intérêt pour un disque interne.
Donc, on désactive le montage automatique et on obtient :
Image
On coche la case "Monter au démarrage".
On décoche la case "Afficher dans l'interface utilisateur".
On remplit le point de montage choisi : /home/moi/Ancien
On choisit d'identifier la partition avec son LABEL (le menu déroulant indique toutes les possibilités valides).
On laisse le système de fichiers en auto et on valide.

Au prochain démarrage, la partition sera automatiquement mise en place dans le dossier Ancien.

Dans le cas de ton futur PC, l’espace disponible pour les données utilisateur vient de passer de 24Go (SSD seul) à 294Go (SSD + ancien 'lecteur' D). Attention quand même c'est 24Go dans /home + 270 dans /home/lucius/Ancien !

Il y a aussi moyen de le faire à la main et de manière plus précise avec l'édition du fstab et les options ntfs-3g : http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comme ... partitions Zone Ajouter une partition ... NTFS


Voilà, j'espère avoir été un peu plus précis
fat115

Avatar de l’utilisateur
Messages : 838
Géo : Ardèche ... du nord

Lun 03 Mars, 2014 20:32

Merci encore, je vois qu'il est donc possible de récupérer mes données.
J'ai emprunté Linux aux petits oignons aux édition Eyrolles à la bibliothèque pour éviter de vous poser trop de questions dont les réponses doivent vous paraître évidentes. Je vais donc potasser ce bouquin, puis j’achèterai ma config le mois prochain. Je reviendrais alors peut-être demander quelques conseils, si vous le voulez bien.
Salutations.
Lucius

Messages : 6

Dim 06 Avr, 2014 20:25

Bonsoir,
ça y est j'ai reçu mon matériel et j'ai pu monter ma config hier. Carte mère asus B85M G et pentium 3420. Le petit problème est que j'ai eut toutes les peines du monde à installer linux mint cinnamont 16 sur mon nouvel ordi. J'ai du passer par la configuration automatique, ce qui fait que e n'ai pas pu choisir de créer mon swap mon / et mon /home. Je ne sais pas comment faire.Le nouveau système uefi d'ASUS rend les choses bien compliquées. Cela fait maintenant deux jours que je m’arrache les cheveux sans résultats.
Lucius

Messages : 6

Lun 14 Avr, 2014 15:01

Bonjour,

après une semaine de test et de bidouille (là pour le coup les différents livres que j'ai pu emprunter à la bibliothèque ne m'ont pas trop aidé) j'ai réussi à installer mon Mint comme je le souhaitais -c'est à dire en séparant le /home. Pas facile facile! Ces histoires de boot, d'uefi, de GPT, c'est franchement compliqué pour un débutant de 35 ans! :D
Ça marche, mais j'ai quand même quelques freezes quand j'écoute France Culture ou Inter en direct (obligé de faire reset). :(

Bon voilà, je me retrouve donc avec un SDD partitionné en quatre: boot/efi puis / puis swap puis /home. Le problème est que mon nouveau disque dur de 1To n'est pas monté, j'aimerais pouvoir l'utiliser pour agrandir mon /home (avant d'installer mes anciens disques windows). Bien sûr, le plus simple serait de mettre tout mon /home sur ce nouveau disque de 1To,, mais cela m’amènerai à ne pas utiliser une part de mon SSD dans lequel il y a mon home actuel. Au prix de ces petites merveilles de rapidité cela me chagrine un peu. J'ai l'impression qu'il doit être possible de répartir mon /home dans une seule partition ext4 mais sur les deux disques physiques (mon SSD et mon HDD). Je m'échine à rechercher dans google en tapant par exemple "agrandir son /home avec un nouveau disque dur" mais je ne trouve pas de réponse claires à mon problème.

Si quelqu'un peu m'aider ou m'indiquer la bonne page de la doc ou du forum ubuntu, je suis preneur.
Lucius

Messages : 6

Lun 14 Avr, 2014 16:37

On ne peut pas étendre une partition avec une autre qui se trouverait sur un autre disque dur.

Perso, j'ai un peu la même configuration avec un disque SSD sur lequel je mets les données qui ont besoin du accès rapide en lecture/écriture et dans un de mes dossiers perso j'ai un point de montage vers un disque SATA pour du stockage à gros volume.

Pour monter automatiquement le dossier il faut rajouter une ligne dans le fichier /etc/fstab du type :
Code: Tout sélectionner
UUID=d117dfd5-e313-4212-82fa-ef09fff63208 /home/login/dossier  ext4    defaults        0       2

On obtient l'UUID en tapant blkid dans un terminal, à la ligne qui correspond à la partition de ton disque de 1To /dev/sdx1
Il faut bien évidement que la partition soit formatée.
JosephK

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2022

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit