Nous sommes le Mer 16 Avr, 2014 22:54
Supprimer les cookies

Recherche une licence libre temporairement commercial

Image Libérer les logiciels et tout autre contenu, comment adopter une Licence Libre ? (GNU GPL, Art Libre et Creative Commons).
Un forum en collaboration directe avec le site Veni Vidi Libri.

Jeu 21 Fév, 2013 23:24

Bonjour,

J'ai commencé à développer une librairie et je veux la munir d'une licence avec beaucoup de critères :
- Elle soit simple afin qu'on puisse la comprendre facilement.
- Elle soit contaminante pour se propager
- Elle soit open source car je souhaite que le plus de monde possible puisse voir comment se servir de ma librairie.
- Elle permette une utilisation commerciale pour ne pas bloquer les développements des sociétés qui ne sont pas dans la démarche de vendre du support. (par utilisation commerciale, j'imagine qu'il faut qu'elle permette de restreindre le droit de copie de l'utilisateur, au moins temporairement)
- Elle limite automatiquement l'utilisation commerciale dans le temps ou à un certain montant de vente, après quoi la licence se comporterait comme une AGPL.

J'imagine que avec toutes ces conditions, une telle licence ne doit déja pas être évidente. J'ai cherché un peu, mais pour l'instant en vain. Connaissez vous ce mouton à cinq pattes ?

Je crois bien qu'une telle licence ne serait pas compatible avec la GPL, mais je me demande quand même : est ce que je suis encore dans l'esprit du logiciel libre ou plus vraiment ?

En tout cas merci de votre attention,

Ozymandias
Ozymandias

Messages : 4

Ven 22 Fév, 2013 06:54

Le droit d'être commercialisé n'est pas incompatible avec la GPL.. Il n'est donc pas nécessaire de restreindre le droit de copie (qui lui est incompatible).
Pour être libre, tu dois répondre aux 4 libertés: Utiliser, Distribuer, Analyser, Modifier.
Pour le moment, tu n'es pas dans cet esprit.
Philippe

Messages : 353

Ven 22 Fév, 2013 11:21

Je suis d'accord sur le principe que la GPL n'exclue pas la commercialisation, mais dans les fait je ne vois pas comment c'est applicable.

La licence GPL permet de commercialiser, ce qui me permet de vendre mon logiciel à mon premier client, mais elle permet surtout à mon premier client d'offrir mon logiciel avec les pleins droits à tout les autres clients que j'aurais pu avoir non ?

Donc on peux vendre son logiciel, mais une seule fois c'est ça ?

Je veux essayer de préserver autant que possible les 4 libertés, en les garantissant à terme, mais en laissant la possibilité d'être initialement rétribué pour le créateur.
Ozymandias

Messages : 4

Sam 23 Fév, 2013 06:41

Oui, sous GPL, tu peux vendre ton logiciel, mais ton client peut le redistribuer gratuitement, ou se faire rémunérer et ainsi de suite en cascade.
Pour ce que tu veux faire, tu n'as pas d'autres choix que de mettre ton logiciel sous une licence non libre.
Tu pourras ensuite réviser ton choix et changer la licence pour le mettre sous GPL quand tu en auras envie.
Philippe

Messages : 353

Lun 25 Fév, 2013 13:50

Bonjour,

"Open Source" et "Commercial" sont pour moi des mots qui ne peuvent aller de pair dans la pratique. Il faut se rendre à l'évidence : si on fournit les codes sources, n'importe qui peut les voir et les redistribuer sans pour autant donner quoi que ce soit à l'auteur. Si l'auteur d'un logiciel souhaite générer des profits sur son logiciel, l'ouvrir en open source n'est pas un choix des plus judicieux. Il n'aura plus la main sur son développement une fois open source.

Ce qu'un auteur peut faire par contre, c'est se faire rémunérer pour un support. Si la librairie est suffisamment complexe pour nécessiter un tel support, c'est possible. On peut être rémunéré avec l'open source, mais peut être pas des mêmes façons.

Pour moi il n'y a pas de choix : faire un logiciel ou une librairie sous forme binaire uniquement et avec une licence propriétaire. Autre possibilités, fournir le code source à la demande pour ceux qui le souhaitent mais moyennant un paiement et en ajoutant explicitement une clause de non-redistribution. C'est par exemple le cas de certains logiciels de sécurité qui prouvent ainsi au client qu'il n'y a pas de porte dérobée.
Rocky

Messages : 7

Mar 26 Fév, 2013 16:42

Dans mon cas de figure, la licence propriétaire n'est pas une bonne idée, car je souhaite que ma librairie soit utilisée par le plus grand nombre, et je ne souhaite pas en retirer d'argent.
Mais je veux que les gens (et moi aussi) puissent construire dessus pour faire des logiciels libres ou des logiciels commerciaux, mais pas des logiciels qui limitent les gens. Je ne veux donc pas me contenter d'une licence libre permissive.

En fait je considère que dans le logiciel libre, on mélange deux objectifs en un :
- L'objectif de se libérer du contrôle par la machine avec les libertés d'utiliser, d'analyser et de le modifier
- L'objectif de faire progresser le patrimoine avec la liberté de redistribuer à tous

Autant le premier objectif est un besoin vital et intransigeant, autant je me demande s'il ne serait pas possible et souhaitable de permettre de temporiser le deuxième. En réalité, on admet tout a fait qu'un développeur rentabilise ses efforts en facturant la première distribution de son logiciel open source, alors que son travail aurais déjà pu commencer à être partagé longtemps avant la facturation. La nécessité de redistribution à tous me semble donc pouvoir être retardée le temps de lui permettre de rentabiliser ses efforts, avec un délais fixé et limité (un maximum de 5 ans par exemple).

Bien sur, en pratique, en distribuant le source, le respect des règles de distribution commerciales repose uniquement sur l'éthique. Mais une licence est là pour créer un cadre éthique et légal, et c'est tout ce que je lui demande.

Je pense qu'une telle licence, libérante, permettant un commerce équitable, et contribuant également à la progression du patrimoine publique pourrait être sous une forme virale, très utile pour réconcilier les deux modèles de création logicielle.

Je ne cherche pas à provoquer en remettant en cause les principes fondamentaux, je me demande vraiment si il n'y a pas une possibilité intéressante.
Ozymandias

Messages : 4

Mer 27 Fév, 2013 20:48

Personnellement, ce que je ferais si je voulais à la fois libérer mon code source et rentabiliser le projet au départ c'est une somme que je fixerais (sur un site par exemple).

Le code source sera libre quand cette somme sera atteinte. D'une part ceux qui aimeraient voir le logiciel libre paieront une contribution, et moi j'aurais été rémunéré sur le projet. De plus, la vue de cet objectif à atteindre pourrait même motiver les gens à payer d'une façon ou d'une autre (dons etc).
Rocky

Messages : 7

Jeu 28 Fév, 2013 00:04

Rocky > Oui j'aime bien cette manière de penser, je pense que ça conviendrais bien au moins aux petits projets pour lesquels monter une communauté est très difficile. Est ce qu'une licence de cette sorte existe déjà ?
Ozymandias

Messages : 4

Jeu 28 Fév, 2013 07:10

Tu peux toujours faire ta propre licence et lui faire dire ce que tu veux.

Mais je persiste et signe à dire que pendant X temps ton projet ne sera pas libre et incompatible avec la GPL.
Philippe

Messages : 353

Sam 25 Jan, 2014 18:12

Bonjour Ozymandias. 11 mois plus tard avez-vous trouvé une licence qui puisse vous satisfaire pour votre librerie ou entre les quelques grandes typologies de licences libres differentes et bien connues c'est le vide intersidérale? Avez-vous avancé sur ce sujet? Bien à vous.
poq69bod
poq69bod

Messages : 1

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit